VEF Blog

Titre du blog : Fédération P.D.G Russie et Europe de l'Est
Auteur : ujpdg-russie
Date de création : 30-11-2009
 
posté le 15-09-2010 à 17:01:14

CEMAC : Les 5 représentants Gabonais et le Parlement présentés aux députés


Les députés gabonais, membres du parlement de la Cemac et l’institution qui les accueille à Malabo ont été officiellement  présentés à la représentation du peuple, le 14 septembre 2010, au cours d’une cérémonie présidée par le ministre en charge des relations avec le parlement, Emile Douma et de nombreuses personnalités venues découvrir ce que c’est qu’un parlement communautaire.

Pour la tête de file des représentants gabonais à Malabo, siège du parlement de la Cemac, l’honorable Jules Kami, la présente rencontre aura permis aux uns et aux autres de faire connaissance avec l’une des cinq institutions de la Cemac. De même qu’elle aura facilité une meilleure lisibilité de son avènement depuis la création, le 16 mars 1964 à Brazzaville, de l’Union Douanière et Economique de l’Afrique centrale (UDEAC) jusqu’à ce jour. L’histoire communautaire de la sous région d’Afrique centrale qui  se confond avec celle des pays fraîchement libérés du joug colonial demeure méconnue de la génération post-indépendances.

 Après plus d’une décennie de réflexion, les chefs d’Etat sont passés à la vitesse supérieure en adoptant des mesures ayant abouti à la mise sur pieds de la commission interparlementaire (CIP). Le parlement de la Cemac est donc un vivier de réflexions destinées à une amélioration des conditions de vie et d’existence des populations. Toujours dans sa présentation, Jules Kami  a dit que le Gabon d’aujourd’hui plus que celui d’hier, avait un mot à dire dans le concert des régions. Il revenait alors aux populations des différents pays de la Cemac, de s’unir dans un élan de solidarité et de partage.

 Une véritable vision qui animait les pères fondateurs de cette Union. Les membres du parlement de la Cemac présentés à l’assistance, Emile Doumba, le ministre en charge de l’intégration a laissé entendre que l’objectif premier était d’afficher et de bâtir une Afrique intégrée, prospère et paisible et dirigée par ses propres citoyens et présentant une force dynamique dans l’arène internationale. Emile Doumba qui est longuement revenu sur le long cheminement ayant caractérisé l’aboutissement de ce vaste projet n’a pas omis de reconnaître des carences et des manquements décelés dans la gestion de nos Etats et ce, malgré d’énormes potentialités qu’ils regorgent.

 Il a informé l’assistance du fait que, les différentes conférences des chefs d’Etat aient adopté, à l’unanimité, une vision générale déterminée à faire de la Cemac à l’horizon 2025, un espace économique intégré et émergent, où règnent la sécurité, la paix et la bonne gouvernance au service du développement. Le ministre en charge de l’Environnement a brossé un tableau peu reluisant des pratiques appliquées souvent par les uns et les autres au détriment des populations. Pour le parlement de la communauté, Emile Doumba a comparé cette institution à une maison en plein chantier et qui nécessite que l’on veille aux fondements qui sont en quelque sorte comme un socle susceptible de supporter le poids de la bâtisse. Au terme de cette cérémonie riche en enseignements et après la phase de questions/réponses, les députés gabonais de la cemac ont loué la diplomatie du Président de la République, chef de l’Etat qui aura permis d’accélérer ce processus.

 Siégeant pour une durée de 5 ans, les députés de la Cemac sont pour l’instant, nommés par les parlements respectifs, en attendant de les faire élire au suffrage universel direct. Pour ce qui concerne la présidence du parlement, elle est assurée par un député issu du pays qui assure la présidence de la conférence des chefs d’Etat. Ainsi, pour le mandat actuel, le président du premier parlement communautaire est l’Honorable Pierre Ngolo du Congo Brazzaville, puisque la présidence de la conférence des chefs d’Etat est assurée par S.E. Denis Sassou Nguesso, président de la République du Congo Brazzaville.