VEF Blog

Titre du blog : Fédération P.D.G Russie et Europe de l'Est
Auteur : ujpdg-russie
Date de création : 30-11-2009
 
posté le 14-09-2010 à 10:28:52

Libreville, capitale africaine de la biodiversité



Communiqué de presse officielle de la Presse Présidentielle de la République Gabonaise


                           

Libreville, capitale africaine de la biodiversité

Les experts de plusieurs pays africains se penchent sur le  thème « Biodiversité et lutte contre la pauvreté : quelles opportunités pour l’Afrique ? » en prélude à  la première conférence panafricaine sur la biodiversité.

C’est au Ministre Gabonais de l’Urbanisme, de l’Habitat et de l’Environnement, Rufin Pacôme Ondzounga qu’est revenu l’honneur d’ouvrir les travaux. Remerciant dans son allocution les participants et différents décideurs du continent pour avoir fait du Gabon le pays hôte de ces assises, il a rappelé l’enjeu de la rencontre, à savoir : l’adoption d’une position commune des pays africains, à une dizaine de jours de la 65ème session de l’Assemblée Nationale de l’ONU à New-York et à un mois du Rendez-vous mondial de Nagoya au Japon.

Déplorant les nombreux dérèglements climatiques qui affectent les économies des pays africains, le Ministre Gabonais,  en a appelé à  concilier les exigences liées au développement économique avec la préservation de la nature, à travers une politique commune. Poursuivant son propos il a affirmé que l’émergence du continent ne peut se faire qu’à force d’actions concertées, pour porter au plus haut la voix du continent africain en général et celle de la sous-région d’Afrique centrale en particulier

 ‘’Cette position commune que nous appelons de tous nos vœux et à l’élaboration de laquelle nous nous attelons dès aujourd’hui doit apparaître aux yeux du monde, comme une ambition et une volonté collectives de l’Afrique de prendre demain, toutes ses parts des responsabilités internationales en matière de biodiversité’’, a-t-il fait observer.

Le ministre Gabonais de l’environnement en a profité pour rappeler et renouveler l’engagement du Président de la République Gabonaise, S.E.M. Ali Bongo Ondimba, à œuvrer en faveur de la préservation de l’environnement et de la protection de la nature. C’est tout le sens du Gabon Vert, l’un des trois grands piliers du Gabon Emergent., avec l’ambition de valoriser le patrimoine forestier et l’exceptionnelle biodiversité du pays. Il s’agit  de  positionner avantageusement le Gabon dans l’économie verte du XXIème siècle, et de disposer ainsi d’un levier de nouvelles opportunités et de croissance.

A son tour, le Représentant Résident du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) auprès de l’Union Africaine, Serge Bounda,  a relevé l’importance stratégique du choix porté sur le Gabon pour abriter ces travaux. Important sanctuaire de la biodiversité, le Gabon jouit  à ses yeux, d’une position et d’une image importantes au sein du Bassin du Congo et de bien d’autres régions d’Afrique en raison de son immense réservoir de richesses naturelles.

 En conclusion, le Représentant Résident du PNUE a rappelé aux délégués que la déclaration de Libreville devra comporter, entre autres, des sujets aussi importants que :

-        les questions liées au régime international régissant l’accès aux ressources génétiques et le partage de leurs avantages ;

-         un plan stratégique sur la biodiversité et l’intégration des enjeux relatifs à la diversité biologique ;  

-        l’économie verte et de la lutte contre la pauvreté.

C’est dire qu’il s’agit d’autant de questions majeures qui scelleront le sort du continent africain, tant sur le plan du développement économique que sur  celui de l’avenir écologique.

Le segment technique que constitue la réunion des Experts s’achève le 15 Septembre prochain, à la veille du segment ministériel où un important message du Président Ali Bongo Ondimba est attendu.

 

Note d’information sur le bureau technique de la réunion:

La première journée a permis d’élire le bureau technique, composé ainsi que suit :

  • Présidence : Gabon
  • 1ère Vice-présidence : Mali
  • 2ème Vice-présidence : Egypte
  • Rapporteur : Afrique du Sud
  • Vice-Rapporteur : Rwanda
 
 
retour