Fédération P.D.G Russie et Europe de l'Est

Parti Démocratique Gabonais branche Europe de l'Est: Avançons Ensemble!!!

le 30-12-2011 01:18

Quelques jours de sursis pour Mike Jocktane

Initialement prévu la semaine dernière au Tribunal de première instance de Libreville, le procès de Mike Jocktane a été reporté au 19 janvier 2012 à la demande du conseil du prévenu. Le militant de l’ex parti de l’opposition, l'Union nationale, par ailleurs fondateur de l’église «Christ révélé aux nations», est poursuivi pour trouble à l’ordre public après avoir participé à une manifestation interdite le 29 janvier 2011.Par ailleurs, le révérend et ancien directeur adjoint de cabinet d’Omar Bongo en 2009, s’est également attiré les foudres de l’Etat gabonais en affirmant dans le livre "Le scandale des biens mal acquis" de Xavier Harel et Thomas Hofnung, paru le 24 novembre dernier aux éditions "La découverte", que l’ancien président Omar Bongo a financé la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007. Si cette information avait formellement été démentie par Pascaline Bongo, alors directrice de cabinet d’Omar Bongo à cette période, l’Etat a porté plainte contre l’homme de Dieu pour «outrage à la République». «Ces déclarations faites par l’ancien directeur de cabinet adjoint du feu président Omar Bongo, sont une atteinte au prestige et au crédit de la république dans toutes ses institutions, car elles portent inéluctablement atteintes aux intérêts vitaux de l’Etat et de la nation. Au regard des dispositions des articles 88, 157, et 158 du Code pénal gabonais. Ses déclarations sont une atteinte à la République. Le président Omar Bongo était en fonction au moment des faits et il agissait en tant que président de la République. Il serait d'ailleurs toujours président s'il n'était pas décédé puisque son mandat courait jusqu'en 2012. Profiter de ce décès pour porter des accusations mensongères sur des actes qu’il a posé dans l’exercice de ses fonctions c’est porter atteinte à la République toute entière», avait indiqué Me Francis Nkea, représentant de la présidence gabonaise et du trésor public gabonais.
 


 
 
le 28-12-2011 01:43

Ali Bongo Ondimba, en partance pour le Maroc, a reçu le président de la Commission de l’Union Africaine

Le président de la République, chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba séjourne au Maroc depuis hier, selon la presse présidentielle. Avant son départ, il a reçu en audience Jean Ping, président de la Commission de l’Union Africaine dans le salon d’honneur de l’aéroport international Léon Mba de Libreville.

 


 
 
le 25-12-2011 02:14

COMMUNIQUE FINAL DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 23 DÉCEMBRE 2011

A l'entame des travaux, le Président de la République, Chef de l'Etat, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA a rendu un hommage au peuple gabonais pour le climat social apaisé qui a prévalu tout au long du déroulement du scrutin en vue des élections législatives du 17 Décembre 2011. Il a, en outre, félicité l'ensemble des acteurs engagés dans le déroulement de ces élections qui se sont déroulées dans le calme et sans violence excessive, pour leur maturité politique et leur sens du devoir patriotique. AU TITRE DES PROJETS DE TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES MINISTERE DU TRAVAIL, DE L'EMPLOI ET DE LA PREVOYANCE SOCIALE, PORTE-PAROLE DU GOUVERNEMENT Sur présentation de Madame le Ministre, le Conseil des Ministres a adopté les trois (3) projets de décrets suivants :le projet de décret déterminant les règles générales d'hygiène et de sécurité sur les lieux de travail ;le projet de décret règlementant les dérogations relatives à la limite d'âge de départ à la retraite dans certains secteurs d'activités et de certains personnels régis par le Code du Travail ;le projet de décret portant désengagement du volet hospitalier de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS). S'agissant du premier texte, il est pris en application des dispositions de l'article 213 du Code du Travail et détermine les règles générales d'hygiène et de sécurité sur les lieux de travail. Il vise à mettre en adéquation notre législation en matière d'hygiène et de sécurité au travail avec l'évolution socio économique notamment au regard de l'essor du tissu industriel gabonais. Ses dispositions s'appliquent également à certaines dispositions de la loi n° 6/75 du 26 Novembre 1975 relatives à l'hygiène, à la santé et à la sécurité sur les lieux de travail. Aussi, dans ses quatre (4) titres, le présent texte traite respectivement : - des dispositions générales ; - des mesures de prévention collective d'hygiène et de sécurité ; - des mesures de prévention individuelle d'hygiène et de sécurité ; - des dispositions diverses et finales. Le second projet de texte, quant à lui, est pris en application des dispositions de l'article 62 du Code du Travail et règlemente les dérogations relatives à la limite d'âge de départ à la retraite dans certains secteurs d'activités et de certains personnels régis par le Code du Travail. Ce projet de décret qui se compose de huit (8) articles vise l'harmonisation de l'âge de départ à la retraite des salariés du secteur privé avec ceux de la Fonction Publique dont l'âge de cessation définitive d'activités a été majoré à soixante (60) ans en application des dispositions de la loi n° 1/2005 du 04 Février 2005 portant Statut Général de la Fonction Publique. Par ailleurs, compte tenu des particularités inhérentes à certains corps de métiers, cette limite d'âge varie de cinquante cinq (55) ans pour les salariés dont les tâches nécessitent des efforts physiques constants et peut être allongée à soixante cinq (65) ans pour d'autres corps de métiers exigeant une technicité plus élaborée ainsi que des fonctions de rang de directeurs pour le cas du secteur des assurances en vertu des dispositions de l'article 330-14 du Code CIMA ratifié par notre pays. Enfin, le troisième décret fixe le cadre dans lequel devrait s'organiser le désengagement de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale, du volet hospitalier, en vue de la rétrocession à l'Etat, des biens meubles et immeubles, ainsi que des personnels concernés. MINISTERE DE L'HABITAT, DE L'URBANISME, DE L'ECOLOGIE ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE Sur présentation du Ministre, le Conseil des Ministres a adopté deux (2) projets de décrets : le projet de décret portant attributions et organisation du Ministère de l'Habitat, de l'Urbanisme et du Cadastre ;le projet de décret portant création et organisation de l'Agence Nationale de l'Urbanisme, des Travaux Topographiques et du Cadastre. S'agissant du premier texte, pris en application des dispositions de la loi n° 020/2005, il dispose de ce que le Ministère de l'Habitat, de l'Urbanisme et du Cadastre assure l'exécution de la politique du Gouvernement en matière d'habitat, de logement, d'urbanisme, d'aménagements fonciers, de travaux topographiques, de cadastre foncier et de cartographie, en liaison avec les autres Départements Ministériels et les Collectivités Locales. Le Ministère de l'Habitat, de l'Urbanisme, de l'Ecologie et du Développement Durable comprend : - le Cabinet du Ministre ; - le Secrétariat Général ; - l'Inspection Générale des Services ; - les Directions Générales ; - les Services Territoriaux ; - les Etablissements et Organismes sous tutelle. Quant au second projet de décret, pris en application de la loi n° 020/2005, indique que l'Agence Nationale de l'Urbanisme des Travaux Topographiques et du Cadastre est un établissement public à caractère industriel et commercial jouissant de la personnalité juridique et de l'autonomie administrative et financière placé sous la tutelle du Ministère de l'Habitat. L'Agence a pour missions : - d'exécuter ou faire exécuter pour le compte de l'Etat, des collectivités publiques et des tiers, la production des terrains urbains et ruraux à bâtir ; - de mettre en œuvre les plans des lotissements dans le cadre de l'exécution des programmes d'aménagement ; - d'exécuter ou faire exécuter, en concertation avec les autres services compétents, les schémas directeurs, les plans et coefficients d'occupation des sols, et les plans d'aménagement ; - d'effectuer les délimitations des zones en vue de la création de nouveaux lotissements ; - d'assurer les opérations de délimitation du domaine public et privé naturel, artificiel, terrestre, maritime et fluvial de l'Etat ; - de mettre à disposition les données techniques nécessaires à la détermination des impôts fonciers sur le bâti et le non bâti ; - d'agréer les opérateurs exerçant dans les domaines de la topographie et du cadastre et en contrôler l'activité ; - d'appliquer les normes et spécifications techniques dans les domaines relevant de sa compétence ; - d'exécuter ou faire exécuter les travaux d'urbanisme, topographiques et du cadastre ; - de réaliser ou faire réaliser, pour le compte de l'Etat, les travaux de densification des points d'appui cadastraux, en liaison avec l'Institut National de la Cartographie. L'Agence comprend : - le Conseil d'Administration ; - la Direction Générale ; - l'Agence Comptable. MINISTERE DES TRANSPORTS Le Conseil des Ministres a adopté le projet de décret portant réorganisation du Comité National de Sûreté de l'Aviation Civile. Pris en application des dispositions de l'article 51 de la Constitution, le texte susvisé vient renforcer le dispositif législatif et réglementaire en matière de sûreté de l'aviation civile. MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE Le Ministre a présenté au Conseil des Ministres, qui l'a adopté, le projet de décret portant réglementation de la Condition d'Enfant de Troupe. Les dispositions du présent décret permettent de mieux cerner la Condition d'Enfant de Troupe et fixent à celui-ci des perspectives de carrière. Au sens du dudit décret, l'Enfant de Troupe est celui qui reçoit dans un cadre exclusivement militaire, un enseignement secondaire ou supérieur des classes préparatoires, ainsi qu'une instruction militaire. MINISTERE DE L'ENERGIE ET DES RESSOURCES HYDRAULIQUES Le Conseil a marqué son accord avec le projet de décret portant création et organisation de la Société de Patrimoine du Service Public de l'Eau Potable, de l'Energie Electrique et de l'Assainissement. Cette structure est un établissement public à caractère industriel et commercial placé sous la tutelle technique du Ministre chargé de l'Energie et des Ressources Hydrauliques. Au titre du présent décret, la Société de Patrimoine est l'instrument de mise en œuvre de la politique d'exploitation et de conservation de l'ensemble des équipements en matière d'énergie électrique, de ressources hydrauliques et d'assainissement en République Gabonaise. Elle est chargée de la production, du transport, de la distribution de l'énergie électrique, de l'eau potable et de l'assainissement des eaux. La Société de Patrimoine comprend : - le Conseil d'Administration ; - la Direction Générale ; - l'Agence Comptable. MINISTERE DE L'AGRICULTURE, DE L'ELEVAGE, DE LA PÊCHE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL Sur présentation du Ministre, le Conseil des Ministres a adopté cinq (5) projets de décret. Il s'agit : 1)du projet de décret portant création de l'Agence de Collecte et de Commercialisation des Produits Agricoles en abrégé (ACCOPA). Pris en application des dispositions de la loi n°020/2005 du 03 Janvier 2006, l'ACCOPA a pour mission générale de contribuer à l'élaboration et à la mise en œuvre de la politique du Gouvernement en matière de collecte et de commercialisation des produits agricoles. Elle est placée sous la tutelle technique du Ministère de l'Agriculture et sous la tutelle financière du Ministère du Budget. Elle comprend pour son fonctionnement : - Un Conseil d'Administration ; - Une Direction Générale ; - Une Agence Comptable. 2)du projet de décret portant création, attributions et organisation de l'Office National des Recherches, d'Introduction, d'Adaptation et de Multiplication du Matériel Végétal, en abrégé (ORIAM). Pris en application des dispositions de la loi n°020/2005 du 03 Janvier 2006, l'ORIAM a pour mission générale de participer à la redynamisation de la production agricole, d'améliorer les rendements et d'assurer la croissance du secteur agricole dans l'économie nationale. 3) du projet de décret portant réorganisation des statuts de l'Office National du Développement Rural. Cette réorganisation a pour objet de : - mettre en conformité les statuts de l'Office avec la loi n°020/2005 du 03 Janvier 2006 fixant les règles de création, d'organisation et de gestion des Services de l'Etat ; - mieux préciser les missions de l'Office ; - renforcer la capacité de l'Office à s'acquitter avec efficacité de son mandat ; - prendre en compte les changements intervenus dans l'environnement interne et externe de l'Office ; - instaurer plus de rationalité et de transparence dans la gestion de l'Office. - Promouvoir l'expertise nationale et relancer les activités de l'Office ; - Amplifier l'impact de l'Office en élargissant ses alliances partenariats. Pour ce faire, l'Office comprend : - Un Conseil d'Administration ramené à 12 membres ; - Une Direction Générale composée de : • La Direction Administrative et Financière ; • La Direction du Conseil Agricole et Rural ; • La Direction des Aménagements Fonciers et de la production ; • La Direction des Etudes et de la Recherche ; 4)du projet de décret fixant le statut juridique de l'Exploitant Agricole et de l'Exploitation Agricole en République Gabonaise. Pris en application de l'article 112 de la loi n° 23/2008 du 10 Décembre 2008, le présent texte comporte trois (3) chapitres consacrés respectivement : - à l'exploitant agricole ; - à la forme juridique d'exploitations agricoles retenues que sont : • l'Exploitation Agricole Familiale, en abrégé EAF ; • l'Exploitation Agricole Individuelle, en abrégé EAI ; • l'Exploitation Agricole Sociétaire, en abrégé EARL, encore appelé Entreprise Agricole à Responsabilité Limitée. 5) du projet de décret portant réglementation du contrat Départemental d'Exploitation. Pris en application des dispositions de l'article 112 de la loi n° 23/2008 du 10 Décembre 2008, le présent décret dispose que toute personne physique ou morale exerçant une activité agricole, au sens de l'article 7 de la loi n° 23/2008 du 10 Décembre 2008, peut conclure avec l'Etat un Contrat Départemental d'Exploitation. Ce Contrat comprend deux (2) parties relatives : - aux engagements de l'exploitant agricole dans les domaines de l'économie et de l'emploi, notamment pour la création ou la diversification d'activités agricoles, l'innovation et le développement des filières de qualité ; - aux engagements de l'exploitant agricole dans les domaines de l'aménagement et du développement de l'espace rural, en vue notamment de préserver l'environnement. Le Contrat Départemental d'Exploitation définit également la nature et les modalités des prestations de l'Etat en contrepartie des engagements pris par l'exploitant agricole. MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT TECHNIQUE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Suite à la présentation du Ministre, le Conseil a entériné le projet de décret portant création de l'Institut Technologique d'Owendo, établissement public à caractère technologique dont la mission principale est d'assurer les formations initiales et continues pour l'obtention du diplôme de Brevet de Technicien Supérieur (BTS). Le présent décret traite outre les dispositions générales, de la création, de l'organisation des formations, des conditions d'obtention et la délivrance des diplômes, ainsi que des organes de gestion.EN MATIERE DE POLITIQUE GENERALEMINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES, DE LA COOPERATION INTERNATIONALE ET DE LA FRANCOPHONIE Le Ministre a sollicité et obtenu l'accord du Conseil des Ministres quant à la nomination de Messieurs : • OYABI KHAZAME Aiman, en qualité de Consul Honoraire de la République Arabe Syrienne à Libreville ; • HAROUNA Ibrahim, au poste de Consul Honoraire du Niger à Libreville. MINISTERE DES MINES, DU PETROLE ET DES HYDROCARBURES Suite à la communication du Ministre, relative à l'exploitation du sable de remblai, le Conseil des Ministres a réaffirmé la mesure visant la fermeture définitive de toute exploitation des matériaux de carrière dans la zone nord de Libreville à compter du 1er Janvier 2012. AU TITRE DES MISSIONS, SEMINAIRES ET CONFERENCES Le Conseil a autorisé un certain nombre de missions à l'étranger des membres du Gouvernement. La notification de chaque mission sera faite aux différents Ministres par le Secrétariat Général du Conseil des Ministres. Enfin, le Conseil des Ministres a entériné les mesures individuelles suivantes : MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES, DE LA COOPERATION INTERNATIONALE ET DE LA FRANCOPHONIE - Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République Gabonaise près le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord, avec résidence à Londres : M. Michel MADOUNGOU, Ministre Plénipotentiaire, précédemment Ambassadeur du Gabon au Cameroun, en remplacement de M. Omer PIANKALI, admis à faire valoir ses droits à la retraite. -Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République Gabonaise près la République Fédérale du Nigéria, avec résidence à Abuja : M. Désiré KOUMBA, Conseiller des Affaires Etrangères, précédemment ambassadeur du Gabon en Inde, en remplacement de M. Bernardin HERVO AKENDENGUE, muté. - Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République Gabonaise près la République Bolivarienne du Venezuela et la République de Cuba, avec résidence à Brasilia : M. Jérôme ANGOUO.Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République Gabonaise près le Royaume des Pays-Bas, avec résidence à Bruxelles : Mme Félicité ONGOUORI NGOUBILI, Conseiller des Affaires Etrangères.Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République Gabonaise près la République des Philippines, avec résidence à Séoul : M. Carlos BOUNGOU, Conseiller des Affaires Etrangères. - Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République Gabonaise près la Principauté d'Andorre avec résidence à Paris : M. Germain NGOYO MOUSSAVOU. MINISTERE DE L'ECONOMIE, DU COMMERCE, DE L'INDUSTRIE ET DU TOURISME SOCIETE COMMERCIALE GABONAISE DE REASSURANCE - Président du Conseil d'Administration : M. Edouard VALENTIN. - Directeur Général : M. Crépin GWODOCK. MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE, DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE, DE L'INNOVATION ET DE LA CULTURE UNIVERSITE DES SCIENCES DE LA SANTE FACULTE DE MEDECINE - Secrétaire Général Adjoint : M. Albert NGUIA. ENSEIGNEMENT CONFESSIONNEL ISLAMIQUE DIRECTION NATIONALE DE L'ENSEIGNEMENT PRIVE ISLAMIQUE - Directeur National : Mme Issa POULERA, CAPES, précédemment Directeur Général Adjoint des Affaires Sociales. - Directeur National Adjoint : M. Marcel KOUKA, Inspecteur Pédagogique du Premier Degré. CABINET DU DIRECTEUR NATIONAL - Secrétaire Administratif du Directeur National : Mme Aminatou MAMADOU, Diplômée de l'EPCA. - Chargés d'Etudes du Directeur National : MM. • Omar Ulrich NDOUONO, CAPES, cumulativement avec ses fonctions d'Enseignant ; • BOUKA Yves-Bérenger, CAPES, cumulativement avec ses fonctions d'Enseignant ; • Serge IFOUNGA, cumulativement avec ses fonctions d'Enseignant. - Chef de Service Ethique : M. Jean Bernard DINZAMBOU, précédemment Coordonnateur des ACC à l'Inspection Circonscription Sud. INSPECTION CENTRALE DE L'ENSEIGNEMENT ISLAMIQUE - Secrétaire Administratif à l'Inspection Centrale : Mme Awa BARKINDO, Diplômée de l'ENI. - Chef de Service, Chargé des Missions de Contrôle des Services : M. Maurice NGADI, CAPES. - Chef d'Inspection, Chargé des Enseignements du Pré primaire et Primaire : M. Jean Louis DIBANGOU, Inspecteur Pédagogique du Premier Degré. - Chef d'Inspection, Chargé des Enseignements du Second Degré : M. PANGO François, Inspecteur Pédagogique du Second Degré. DIRECTION DES ENSEIGNEMENTS DU PREMIER DEGRE - Directeur des Enseignements du Premier Degré : Mme Nadine Isabelle MBADINGA née BORNAVES, CAPES. - Chef de Service à l'Enseignement Pré Primaire et Primaire : M. Jean de la Croix BIBANA, Inspecteur Pédagogique du Premier Degré. - Chef de Service Animation et Formation : Mme ADAMA MOHAMED, CAPLT. DIRECTION DES ENSEIGNEMENTS DU SECOND DEGRE - Directeur du Second Degré : M. Augustin Djameh EDOU BIYOGHO. - Secrétaire Administratif à la Direction des Enseignements du Second Degré : Mme Fatou MAMADOU, CAPC, cumulativement avec ses fonctions d'enseignant. - Chef de Service des Collèges et Lycées : Mme TAIROU épouse SOUAH SAIBOU MOUDJIBATOU M., PESDG. DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES - Directeur des Ressources Humaines : M. Adamou HAMIDOU, CAPES. - Chef de Service de la Gestion des Ressources Humaines du Premier Degré : M. MOUSSAVOU MOUSSOUNDA, Enseignant. - Chef de Service de la Gestion des Ressources Humaines du Second Degré : M. MAMADOU SABIOU, CAPES. - Chef de Service de la Gestion des Personnels Administratifs et d'Encadrement : M. BIVIGOU Charles, Conseiller Pédagogique du Premier Degré. DIRECTION ADMINISTRATIVE ET FINANCIERE - Directeur Administratif et Financier : M. Cléophas OLIGUI, Attaché des Services Economiques et Financiers. - Chef de Service Comptabilité et Finances : M. Souleymane BOUBALA, Contractuel sous statut local. LYCEE MOHAMED ARISSANI - Censeur de la Vie Scolaire I : M. Ignace MORRY, CAPC. - Censeur de la Vie Scolaire II : Mme Awa Oumarou DADA, CAPES. - Intendant : M. MAVIOGA Guy-Roger, Professeur Adjoint d'Enseignement Normal (Mathématiques), en remplacement de M. Jean Roger NGUEMA NDONG, démissionnaire.
 


 
 
le 21-12-2011 13:32

RDC : Tshisekedi se considère "président élu", veut prêter serment vendredi.

      L'opposant congolais Etienne Tshisekedi, battu à la présidentielle en RD Congo par le sortant Joseph Kabila selon les résultats officiels qu'il conteste, se considère toujours le "président élu" de la RDC et veut "prêter serment vendredi", a-t-il déclaré dimanche.

 


 
 
le 21-12-2011 13:06

Gabon : majorité absolue à l'Assemblée pour le parti de Ali Bongo Ondimba

  Le Parti démocratique gabonais (PDG) du président Ali Bongo Ondimba est assuré d'une majorité absolue à l'Assemblée nationale: il a remporté au moins 73 des 120 sièges lors des législatives de samedi, selon une source du PDG proche du ministère de l'Intérieur.

" C'est un raz de marée. Ce décompte est provisoire et le score du PDG devrait être plus élevé", a ajouté cette source. Ces premières législatives depuis l'élection d'Ali Bongo à la mort de son père en 2009 semblaient promises d'avance au PDG face à une opposition divisée. Une partie de l'opposition a refusé d'y prendre part. La participation s'annonce faible selon les premières estimations et les observations sur le terrain.

 


 
 
le 21-12-2011 12:42

Daniel Cousin - Gabon : "Un seul objectif, préparer la CAN et être unis".

      En octobre dernier, Daniel Cousin (34 ans), le capitaine des Panthères du Gabon, a décidé de revenir jouer au FC Sapins, un club de Libreville, afin de mieux préparer la CAN 2012 (21 janvier-12 février). L’ancien attaquant de Lens et des Glasgow Rangers explique ce choix surprenant, juste avant une rencontre mardi 15 novembre contre le Ghana à Saint-Leu-la-Forêt (Val d’Oise) en match amical. Interview.

 


 
 
le 18-12-2011 03:40

Gabon : André Mba Obame sur Africa 24 appelle à l’abstention.

         Le secrétaire exécutif de la défunte Union nationale (UN, opposition), André Mba Obame, présentement en France, a été l’invité du journal de 19 heures sur Africa 24, le 15 décembre 2011. Au cours de cette émission, il a appelé la population gabonaise à choisir librement d’ignorer un scrutin sans transparence et à observer «l’abstention».

 


 
 
le 18-12-2011 03:32

RDC: Manifestations anti-Kabila réprimées à Bruxelles.

      Un nerf à vif relie Bruxelles et Kinshasa, la Belgique et son ex-colonie. Un nerf qui, depuis la veille des résultats électoraux en RDC, secoue les rues de Matonge, le quartier congolais de Bruxelles.

 


 
 
le 18-12-2011 03:06

Législatives 2011 /Opération de vote : Les femmes et les jeunes affichent un véritable engouement dans les bureaux de vote dans la

          Libreville, 17 décembre - Dès l’entame de l’opération de vote, comptant pour les législatives de ce 17 décembre au Gabon, la gente féminine, ainsi que les jeunes ont manifesté une réelle volonté  d’accomplir leur devoir civique en votant dans les différents bureaux de vote dans la commune d’Owendo. 

Contrairement à ce que pouvaient penser certaines personnes concernant les jeunes, très souvent considérés comme n’étant là que pour une affaire de sous et d’ambiance lors des campagnes électorales, ces derniers ont bel et bien démontré le contraire ce jour, en allant en grand nombre voter en toute légalité.

 


 
 
le 16-12-2011 11:53

Désapprobation de la co-utilisation des sites à la CAN Orange 2012.

 


 
 
le 16-12-2011 11:43

Législatives-Haut-Ogooué / Les populations assurent le candidat PDG de leur soutien.

          Franceville, 15 décembre,  la veille de son meeting de clôture et après deux meetings de campagne, le candidat  PDG Pacôme Rufin Ondzouga et son suppléant  Faustin Ontchougou ont recu la confirmation de leur victoire au soir du samedi 17 decembre2011 par les populations du canton Djoumou, partant des villages Onkoua (fala), Youlou, Ville bangoué, Ndjokai et Biniomi.

Les jeunes se sont exprimés par la voix de leur représentant Thierry Opoty  qui na pas mâché ses mots : «C’est nous qui t’avons choisi et pas quelqu’un d’autre donc  avant le coucher du soleil, tu auras déjà ta victoire tu peux dormir en paix cent pour cent dans le 1er siège ».

 


 
 
le 12-12-2011 00:00

Communiqué du PDG Suite á l'Agression de Son Excellence Moussa Adamo

Faisant suite à l'agression par un compatriote, à Washington le 09 Décembre 2011, de Son Excellence Monsieur Michael Moussa ADAMO, Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République Gabonaise près les Etats-Unis d'Amérique, le Parti Démocratique Gabonais souhaite vivement exprimer sa profonde consternation ainsi que son indignation.En effet, le Parti Démocratique Gabonais condamne avec force et vigueur cet acte odieux, et habillé d'une forte connotation politique, visant l'agression du Représentant du Chef de l'Etat dans un pays ami.L'agresseur, un dénommé Léon OBAME qui résiderait aux Etats Unis d'Amérique, qu'accompagnaient Messieurs Franck JOCTANE, Alan AMBAMANI et André BOUASSA s'est rendu coupable d'un acte répréhensible par la Loi de son pays d'accueil, d'une part, mais aussi de son pays d'origine.Le Parti Démocratique Gabonais invite à cet effet les autorités gabonaises et américaines compétentes à faire preuve de fermeté en cette circonstance, afin d'éviter la reproduction d'initiative barbare de ce genre.En outre, le Secrétariat Exécutif du PDG appelle l'ensemble des acteurs politiques gabonais à faire preuve de modération et de responsabilité dans toutes leurs démarches, ceci afin que la confrontation des idées, la contradiction et la liberté d'expression, exigences démocratiques, ne soient abandonnées au profit de violences de toutes formes, qui du reste nuisent à la stabilité et à la paix de notre pays.Cet acte, rentre à n'en point douté dans une stratégie machiavélique de déstabilisation concocté par quelques esprit malveillant.Le Parti exhorte le Gouvernement à utiliser la plus grande vigilance et une extrême rigueur afin que les auteurs et leurs commanditaires soient sanctionnés.S'adressant à la Diaspora gabonaise et à la jeunesse gabonaise dans son ensemble, le Parti Démocratique Gabonais interpelle l'esprit responsable et patriotique de chacun afin qu'aucun autre gabonais ne soit victime d'agression physique au prétexte de sa coloration politique.Le Parti demande à toutes les jeunes gabonaises et tous les jeunes gabonais de s'opposer avec fermeté à toutes les propositions indécentes de violence venant de la part de ceux qui ont bénéficié d'un système qui a nourri leurs grossiers appétits, et dont l'éloignement du pouvoir les a rendus violemment nostalgiques.Enfin, Le Parti formule à l'encontre de Monsieur Michael Moussa ADAMO toute sa solidarité et lui apporte tout son soutien en cette difficile et pénible circonstance, portant l'espoir que cet acte, emprunt de haine, de lâcheté, d'incivisme, et qui n'honore ni son auteur ni son commanditaire, ne lui imposera pas le port douloureux de stigmates aussi bien physiques que psychologiques.Le Secrétaire National du PDGAxel Jesson Denis AYENOUE

 


 
 
le 10-12-2011 16:31

JT GABONAIS DU VENDREDI 09/12/2011 DE LA RTG 1

 


 
 
le 10-12-2011 16:02

Meeting d’ouverture géant à Lambaréné pour Richard Auguste Onouviet

La place de l’aéroport de Lambaréné a servi de cadre à l’organisation du grand meeting d’ouverture de campagne du candidat PDG, Richard Auguste Onouviet. Richard Auguste Onouviet et son suppléant Henry Ndong ont réuni  les hiérarques, les militants et sympathisants du PDG. Une population nombreuse  est venue  des  quatre coins  de la capitale du Moyen Ogooué, à l’esplanade de l’aéroport, pour participer à cet événement.
 


 
 
le 08-12-2011 20:56

Voir Medouneu et pleurer... de honte!

Medouneu, 5è ville de la province du Woleu-Ntem, est, à l’heure actuelle le bastion de l’opposition car elle est la ville natale d’André Mba Obame, farouche opposant au Président Ali Bongo Ondimba.Pourquoi parlons-nous de cette bourgade ? Tout simplement parce qu’elle est actuellement, et depuis fort longtemps, ce qu’elle ne doit pas être, c'est-à-dire l’avant-dernière ville du Gabon.Le système de « géopolitique », tel qu’il a été initialement conçu par le défunt Omar Bongo Ondimba, permettait à ce que les hommes politiques de chaque province, les cadres de chaque villes et département puissent apporter aux populations la lumière qu’ils reçoivent du pouvoir. Autrement dit, ce système permettait que chaque cadre ou homme politique participe à l’éclosion de sa ville, de son village ou de sa province.Bien qu’étant critiqué, ce système a permis à certains cadres et hommes politiques de développer leur villes et provinces, les exemples sont multiples (Ngouoni avec Ngari, Fougamou avec Doupambi Matoka etc). D’autres, par contre, ont brillé par un égoïsme caractérisé au point où les localités dont ils sont originaires ne sont guère différentes des grands villages. Il est vrai que le développement, l’aménagement des villes et provinces est du ressort de l’Etat mais comment les autres hommes politiques ont-ils fait pour améliorer leurs contrées ? La ville de Medouneu a cette particularité d’avoir un fils qui a été au centre de toutes les décisions importantes du Gabon. Comme lui-même aimait le dire, il était « le vrai fils du président Bongo », et de ce fait il obtenait tout ce qu’il désirait de son « père » ou des amis africains de celui-ci. Au regard de cet avantage, comment expliquer l’état dans lequel se trouve la ville de Medouneu ? C’est par pure méchanceté que Medouneu se trouve dans cet état. André Mba Obame s’est plu à voir ses frères, sœurs, pères et mères souffrir. Comment comprendre que ce dernier préférait aller chez lui en hélicoptère alors que le tronçon Libreville-Medouneu, qui ne dépasse pas 300km, n’avait même pas une couche de latérite? Avec autant d’années passées auprès du Président et avec autant d’argent spolié à l’Etat, il aurait pu bitumer tout le tronçon en moins de 10 ans. La plus belle maison de la ville, c’est la sienne, c’est devant chez lui que l’on retrouve les seuls pavés de la ville….Avec un tel caractère, on peut aisément déduire ce qu’il fera s’il dirige ce pays. S’il n’arrive pas à soigner chez lui avec les moyens colossaux dont il dispose, arrivera –t-il à soigner le Gabon s’il est Président de la République ? La réponse est sans équivoque négative…. Mais en attendant, populations de Medouneu, vous savez ce qu’il vous reste à faire….. 
 


 
 
le 08-12-2011 19:29

JT Gabonais du MERCREDI 07/12/2011 de la RTG 1

 


 
 
le 08-12-2011 00:53

mise en place d'un plan national géomatique

Le gouvernement gabonais a procédé mardi à la mise en place d'un plan national géomatique pour doter le pays d'un outil de pilotage pour le développement économique.
 


 
 
le 08-12-2011 00:49

L e President de la Republique présente le plan national climat à Durban

Présent aux discutions de haut niveau de la 17e Conférence des Nations-Unies sur les changements climatiques, qui se tient du 28 novembre au 9 décembre 2011 à Durban (Afrique du Sud), le président du Gabon, Ali Bongo Ondimba, a présenté les principales mesures d'un Plan Climat national ambitieux devant permettre à son pays de maitriser les émissions des gaz à effet de serre, de réduire aussi et de prévenir les risques liés à la vulnérabilité du territoire gabonais.En annonçant les mesures phares de son Plan Climat national, le président Ali Bongo a réaffirmé la position du Gabon comme pays responsable et engagé dans la lutte contre les changements climatiques au cours de la 17ème COP (Conférence des Parties de la Convention-cadre des Nations Unies sur le changement climatique.«La lutte contre les changements n'est plus un choix. Elle impose un engagement de la part de chacun d'entre nous. C'est la raison pour laquelle, je voudrais ici témoigner de ce que mon pays fait pour lutter contre le changement climatique» a déclaré Ali Bongo lors de son intervention à Durban.«Ce plan national nous permettra non seulement de maîtriser nos émissions de gaz à effet de serre, mais aussi de réduire et de prévenir les risques liés à la vulnérabilité de notre territoire», a précisé le chef d'Etat gabonais. Le plan climat du Gabon comprend un plan d'affectation des terres pour une meilleure gestion de l'ensemble de son territoire. Disponible fin 2012, il permettra de déterminer avec précision les zones d'implantation pour des activités économiques (agriculture, exploitation minière, infrastructures, habitat) tout en atténuant les facteurs de vulnérabilité aux conséquences des changements climatiques et en réduisant la déforestation dans un pays recouvert à 88% de forêts. Il entraînera également la création d'un fonds foncier pour les générations futures» a précisé Ali Bongo Ondimba. On note que les deux principaux dangers recensés au Gabon sont les inondations et l'érosion côtière.L'objectif de ce Plan Climat est également de permettre de concilier protection de l'environnement et développement économique durable, et notamment avec la stratégie du Gabon Emergent du président Ali Bongo Ondimba.Face à l'urgence reconnue par tous de lutter contre les changements climatiques, le président Ali Bongo Ondimba a présenté la contribution du Gabon à ce défi pour l'humanité : une gestion responsable de ses plus de 23 millions d'hectares de forêts tropicales qui sont un véritable puits à carbone et un Plan Climat national ambitieux pour intégrer la composante climatique dans sa stratégie de développement et diminuer efficacement l'émission de gaz à effet de serre.
 


 
 
 
 
le 06-12-2011 03:05

Le Gabon réitère son soutien à Jean Ping pour un nouveau mandat à la tête de l’Union africaine

 Le ministère des Affaires étrangères a annoncé ce lundi à travers un communiqué publié dans le quotidien l’Union et lu à la Radio télévision gabonaise (RTG) son soutien total à l’égard du président de la Commission de l’Union africaine (UA) Jean Ping qui brigue un nouveau mandat.
 


 
 
 
le 05-12-2011 14:24

RUSSIE:RESULTATS DEFINITIFS DES LEGISLATIVES 2011,LE PARTI AU POUVOIR REMPORTE 50% DES SIEGES

Hier, dimanche 04.12.11, ce sont déroulées les élections législatives pour le renouvellement de la Douma,la Chambre des députés à l’Assemblée Nationale.Le taux de participation est de 60.2%,en baisse de 3% par rapport à 2007. La Russie Unie,le Parti au Pouvoir a remporté près de 50% des suffrages,soit une baisse considérable de 20% par rapport à 2007.Voici les résultats:

 


 
 
le 05-12-2011 00:36

Championnat CAF U-23: Gabon 3-1 Cote d'ivoire

 


 
 
le 04-12-2011 14:00

RENOUVELLEMENT DE LA DOUMA RUSSE CE DIMANCHE

Comme au Gabon dans deux semaines, la Russie renouvelle depuis ce matin la Douma( l’équivalente de notre Assemlée Nationale).

 


 
 
 
le 04-12-2011 03:35

L’assurance maladie est bien une réalité

   Depuis son arrivée à la tête de l’État en 2009, le Président de la République, Ali Bongo Ondimba fait de la politique sociale l’une de ses priorités, à l’instar des autres piliers de son programme d’actions.

 


 
 
le 04-12-2011 03:30

Jules Marius Ogouébandja destitué du COCAN

Le Haut-commissaire général à la Cocan 2012, Jules Marius Ogouébandja a été limogé de la structure chargée de conduire les travaux de réalisation de la Can Orange 2012. La décision a été prise au cours du Conseil des ministres du 1er décembre 2011.
 


 
 
le 04-12-2011 03:20

L’anglais sera introduit dans le pré-primaire public

 Libreville a abrité durant trois jours un atelier en partenariat avec l’UNESCO dans le but d’introduire l’anglais dans les écoles du pré-primaire public.

 


 
 
le 04-12-2011 03:16

Communiqué final du Conseil des Ministres du 1er Décembre 2011

A l'ouverture des travaux, le Président de la République, Chef de l'Etat, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA a exprimé, une fois de plus, son engagement à tout mettre en œuvre en vue d'une préparation optimale de l'Equipe Nationale de Football « LES PANTHERES » à la Coupe d'Afrique des Nations (CAN 2012).A ce titre, il a donné des instructions fermes au Gouvernement pour qu'une solution urgente soit trouvée pour la reprise du Championnat National de FootballAU TITRE DES PROJETS DE TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRESMINISTERE DE L'ECONOMIE, DU COMMERCE, DE L'INDUSTRIE ET DU TOURISMESur présentation du Ministre, le Conseil des Ministres a adopté le projet de décret portantcréation et organisation de la Société Commerciale Gabonaise de Réassurance « SCG-Ré »dont l'objet principal est de gérer, au nom et pour le compte de l'Etat, la cession légale de primes ou cotisations des Sociétés d'Assurances exerçant en République Gabonaise. A ce titre, elle est notamment chargée :de souscrire des opérations de réassurances, conventionnelles ou facultatives, pour toutes les catégories d'assurances, ou pour certaines d'entre elles ;d'aider à la création et au fonctionnement d'institutions nationales d'assurances et de réassurances, et à la fourniture d'une assistance technique à ces institutions ;de fournir une assistance technique toutes les fois qu'il est possible de le faire en matière d'assurances et de réassurances sur le territoire national ;de favoriser les échanges et la coopération commerciale entre les compagnies nationales d'assurances et de réassurances ;de réaliser toutes opérations, sauf la souscription directe d'assurances, et de fournir tous autres services, de nature à faire progresser la réalisation de ses objectifs.La Société Commerciale Gabonaise de Réassurance comprend :Le Conseil d'Administration ;la Direction GénéraleMINISTERE DE L'HABITAT, DE L'URBANISME, DE L'ECOLOGIE ET DU DEVELOPPEMENT DURABLELe Ministre a fait adopter au Conseil des Ministres, trois (3) projets de décret portant déclaration d'utilité publique (DUP) de trois (3) secteurs couvrant, pour le premier, une superficie de 678 hectares en vue de l'aménagement hydroélectrique des chutes de l'Impératrice sur la Ngounié ; pour le deuxième, une superficie de 358 hectares en vue de l'aménagement d'une zone aéroportuaire à Port-Gentil et le troisième , d'une superficie de 505 hectares en vue de l'aménagement hydroélectrique de FE2 sur l'OKANO à Mitzic,MINISTERE DES RELATIONS AVEC LE PARLEMENT, LES INSTITUTIONS CONSTITUTIONNELLES, DE L'INTEGRATION REGIONALE, CHARGE DES DROITS DE L'HOMME ET DU NEPADLe Ministre a proposé au Conseil des Ministres, qui l'a approuvé, le projet de décret portant attributions et organisation du Ministère des Relations avec le Parlement, les Institutions Constitutionnelles, de l'Intégration Régionale, chargé des Droits de l'Homme et du NEPAD.Pris en application des dispositions de la loi n° 20/2005, ce nouveau cadre organique traite outre les attributions, du Cabinet du Ministre, de l'Inspection Générale des Services, du Secrétariat Général, des Directions Générales et des organes sous tutelle.MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALELe Conseil des Ministres a marqué son accord avec le projet de décret portant réorganisation du Prytanée Militaire, établissement d'enseignement général relevant du Ministère de la Défense Nationale. Il est dirigé par un Commandant assisté d'un Officier Adjoint chargé de l'instruction militaire et de la coordination des activités de l'établissement et d'un Proviseur Adjoint chargé des questions relatives à l'enseignement général.Le Prytanée Militaire comprend :le Cabinet du Commandant du Prytanée Militaire ;le Groupement d'Instruction Militaire ;la Direction Académique ;la Direction des Services Administratifs et Financiers ;la Direction des Complexes Scolaires.

 


 
 
le 04-12-2011 03:08

Législatives2011: cartes d’électeur disponibles

Par un arrêté du ministre de l’Intérieur, la délivrance des cartes d’électeur  a débuté ce samedi 3 décembre 2011 à partir de 8 heures.
 


 
 
 
 
 
le 02-12-2011 00:23

Discours de la Première Dame , Sylvia Bongo Ondimba à l'occasion de la célébration de la journée mondiale de lutte contre le SIDA

A l'occasion de la célébration de la Journée Mondiale de lutte contre le SIDA, la Première Dame du Gabon, Sylvia BONGO ONDIMBA , a adressé un message dans lequel elle a rappelé l'objectif " Zéro SIDA ". Monsieur le Ministre de la Santé, des Affaires sociales, de la Solidarité et de la Famille,Mesdames et messieurs les partenaires au développement,Mesdames et Messieurs,Chers élèves,La Journée mondiale de Lutte contre le Sida est l'heure du bilan et de l'engagement. Cette année, le thème retenu par la communauté internationale est l'Objectif Zéro :Zéro nouvelle infection au VIH ;Zéro discrimination ;Zéro décès liés au sida .Trois engagements que nous devons garder à l'esprit tout au long de l'année 2012.La Journée mondiale de Lutte contre le Sida est extrêmement importante à mes yeux. Importante, car elle nous rappelle l'impact du VIH dans nos familles et dans nos communautés.Chaque jour, 7 000 nouvelles personnes sont infectées dans le monde ;Au Gabon, environ 63 000 personnes (…), avec une prévalence du VIH chez les jeunes gabonais de 15 à 24 ans, de 4,8%.Cette situation n'est plus acceptable.L'an passé, je vous ai entendus. J'ai mené un intense plaidoyer auprès du Président de la République et partout où une tribune m'a été offerte. Ensemble, nous avons obtenu des résultats tangibles.Le gouvernement a adopté des mesures historiques :La gratuité du traitement ;- La gratuité de la prise en charge des soins ;- Et l'augmentation généralisée des ressources allouées à la lutte contre le VIH/Sida .Je me réjouis de ces avancées et je veux qu'elles nous poussent à aller encore plus loin.Pour cela, j'ai besoin de tous les Gabonais et en particulier de vous, les jeunes. Vous êtes l'avenir de ce pays et vous en créer la dynamique.Le 21 janvier, le Gabon accueillera la Coupe d'Afrique des Nations. Tout le continent africain aura les yeux rivés sur notre beau pays. Je compte sur notre jeunesse pour montrer l'exemple.Pour la CAN et dès le 6 janvier, ma Fondation va lancer une importante opération de sensibilisation : 3 – 0 pour une CAN SANS SIDA.Je compte sur l'implication de tous les Gabonais dans cette campagne.Responsabilité… c'est ce que je souhaite pour notre pays et nos communautés.Responsables, nous le sommes tous. Chaque citoyen a le devoir de participer à la société. Chacun à son niveau doit rendre compte de ses actes, penser au bien être de nos communautés, à la santé collective.Information, Prévention, Protection, Dépistage, Soins, Respect, autant de conditions nécessaires pour une franche et nette victoire :un 3-0 contre le sida.Je veux que le Gabon soit un modèle pour les autres pays. En Afrique, le sida tue encore plus qu'ailleurs. Ce sont bien sûr les hommes et les femmes mais aussi les valeurs de l'Afrique qui s'en trouvent affectées.La Famille …Autrefois forte et unie, la cellule familiale se désagrège sous l'effet d'une pandémie qui engendre orphelins, veuves et pauvreté.Comprenons-nous bien. Les conséquences du Sida impactent non seulement ceux qui en sont atteints, mais aussiles parents qui les soignent ;les enfants qui leur survivent ;les voisins qui perdent leurs amis ;les communautés qui souffrent socialement et économiquement de leur absence.En cette journée mondiale contre le Sida, il est question d'engagements et d'actions.Des actions, j'en mène dans le cadre de la fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la famille.Au cours de l'année 2011, j'ai par exemple lancé le programme « Tous Unis pour la Santé de la Mère et de l'Enfant ». Nous accompagnons ainsi la formation des professionnels de santé à la prévention de la transmission du VIH de la mère à l'enfant.En 2012, vous pourrez encore compter sur mon engagement à vos côtés. Je serai toujours à votre écoute mais j'ai aussi besoin de votre participation active.Laissez nous vous conseiller. Soyez réceptifs, réactifs. Montrez vous responsables.J'ai confiance en vous.En nous mobilisant sans réserve, en nous appropriant les initiatives internationales pour lutter contre le VIH/sida et en adoptant un comportement franc, ouvert et responsable, nous pourrons atteindre l'objectif Zéro.Cette journée mondiale contre le SIDA est une journée remplie d'espoir et d'espérance. Elle nous rappelle qu'en poursuivant nos efforts, nous parviendrons à faire de ce monde, un monde sans SIDA.C'est l'ambition que j'ai pour l'ensemble du peuple gabonais et pour la jeunesse de notre pays.Je vous remercie.
 


 
 
le 01-12-2011 16:41

Journée mondiale de la lutte contre le SIDA : « Objectifs zéro » pour le Gabon

Le Gabon, à l’instar de la communauté internationale, célèbre ce 1 décembre 2011, la journée Mondiale de lutte contre le SIDA sous le thème : ’’Objectifs zéro’’ qui vise une accentuation de la lutte contre la pandémie du SIDA afin d’aboutir aux résultats de zéro contaminations, zéro discrimination et zéro décès lié au VIH/Sida au Gabon.

 


 
 
le 01-12-2011 14:11

Le Sénat adopte la nouvelle loi électorale

Les sénateurs gabonais ont adopté en session plénière, le projet de loi portant ratification de l’ordonnance n°009/PR/2011 du 11 août 2011 modifiant, complétant et abrogeant certaines dispositions de la loi n°07/96 du 12 mars 1996 portant dispositions communes à toutes les élections politiques, présenté par le ministre de l’intérieur, Jean François Ndoungou.Selon le ministre gabonais de l’Intérieur, cette nouvelle loi comporte quarante et un articles réaménagés et quatre articles nouveaux, ajoutés pour renforcer certaines dispositions de la loi électorale.Les débats au sein du palais Omar Bongo Ondimba, siège du Sénat, ont notamment porté sur l’augmentation de la caution devant être versée par les candidats aux différents types d’élections, la convocation du collège le samedi ; l’heure de la fermeture des bureaux de vote ; etc.A l’interrogation des sénateurs sur les différents motifs qui soutiennent cette ordonnance, s’agissant de l’augmentation de la caution pour l’élection présidentielle, Jean François Ndoungou a estimé que le nouveau montant fixé à 20 millions de francs CFA prend en compte l’importance, le sérieux et le prestige de la fonction sollicitée. Quand au montant relatif à l’élection de membres des conseils locaux, «sa détermination a donné lieu à la prise en compte de toutes les catégories sociales qui pourraient participer à ce type de scrutin», a laissé entendre le ministre.Concernant l’heure de fermeture des bureaux de vote, Jean François Ndoungou a recommandé de s’en tenir aux dispositions de la loi fixant la fermeture des bureaux de vote à 18 heures.
 


 
 
le 01-12-2011 14:02

Gabon vs Afrique du Sud: 1-1

Le Gabon a contraint l'Afrique du Sud au partage des points (1-1), ce mercredi à Marrakech, à l'occasion de la 2ème journée du Championnat d'Afrique des nations des moins de 23 ans.