Fédération P.D.G Russie et Europe de l'Est

Parti Démocratique Gabonais branche Europe de l'Est: Avançons Ensemble!!!

le 30-04-2010 23:31

Le PDG contre l'augmentation de l'insécurité au Gabon

Suite à la psychose causée par un climat d’insécurité perpétré par certaines personnes présumées, le Parti démocratique gabonais (PDG au pouvoir) , par la voix de son Secrétaire général adjoint, chargé de la communication et Porte-parole du parti, M. Charles Mvé Ellah a, à travers un communiqué diffusé récemment, condamné avec la dernière énergie les auteurs de ces actes qualifiés d’odieux et appelle les plus hautes autorités du pays à sévir conformément à la loi.
 


 
 
le 30-04-2010 21:15

Voeux de la Fédération PDG Russie et Europe de l'Est aux travailleurs

A l'occasion de la commémoration de la fête du travail, le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Prévoyance sociale, Maxime Ngozo Issondou, dans une note rendue publique dans porte les média nationaux rappelle aux employeurs et travailleurs que la journée du samedi 1er mai, marquant la fête du travail, est déclarée fériée, chômée et payée sur l'étendue du territoire national.
 


 
 
le 30-04-2010 15:25

NDONGOU prend les choses en main

Dans un entretien exclusif au quotidien l'Union , le Ministre de l'Intèrieur , de la Sécurité Publique, de l'Immigration et de la Décentralisation Jean-François NDONGOU assure que l'Etat d'ici quelques mois, suite a la volonté affichée par le Chef de l'Etat Son Excellence Ali BONGO ONDIMBAne restera pas les bras croisés face à l'augmentation de l'insécurité dont sont victimes les populations surtout à Libreville. Il survola certaines mesures entre autres l'accroissement des effectifs de police , la construction de commissariats supplémentaires , augmentation des moyens financiers , les patrouilles plus fréquentes sans y aller dans les détails en rappelant simplement qu'en matière de sécurité toutes les stratégies ne sont pas bonnes à dévoilées.
 


 
 
le 30-04-2010 10:36

Ali Bongo Ondimba échange avec Hu Jintao

Le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, a devisé ce mardi à Shangaï avec son homologue Hu Jintao, quelques heures avant la cérémonie d’ouverture, vendredi, de l’exposition universelle 2010 abritée en terre chinoise, rapporte la Première Chaine Nationale (RTG1).
 


 
 
le 29-04-2010 21:12

Sylvia Bongo Ondimba annonce la couleur

 


 
 
le 29-04-2010 18:01

Sylvia Bongo Ondimba va Octroyer des micros crédits aux femmes

 La première dame Sylvia Bongo Ondimba a décliné mardi dernier, devant des personnalités de la société civile, des partenaires au développement, des leaders d’opinion et de l’église, un aperçu de son programme d’activité pour les mois à venir axé sur : le social, la santé, la jeunesse, la femme et la culture

 


 
 
le 29-04-2010 17:59

Ali Bongo Ondimba est arrivé en Chine depuis ce matin

Le président de la république gabonaise Ali Bongo Ondimba est arrivé à Shanghai, jeudi matin à 3h (heure de Libreville, 10h heure locale), où il prendra part au côté de plusieurs dirigeants du monde à l’exposition universelle de cette ville qui s’ouvrira samedi dans la mégapole chinois.
 


 
 
le 29-04-2010 10:29

Sylvia Bongo Ondimba; Une Femme Engagée

La Fédération PDG Russie et Europe de l'Est vous livre un reportage exclusive sur la Première Dame du Gabon , Présidente d'Honneur de l'Union des Femmes du Parti Démocratique Gabonais Madame Sylvia BONGO ONDIMBA dont l'engagement à l'image de son époux Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA par ailleurs Président du Parti Démocratique Gabonais n'est plus à demontrer mais à encourager et à soutenir.
 


 
 
le 28-04-2010 21:48

Le premier ministre Paul Biyoghe Mba satisfait

Le premier ministre Paul Biyoghé Mba a jugé satisfaisant mardi un bilan d’étape de sa gouvernance en revenant sur l’action du gouvernement durant les six derniers mois, au cours d’une conférence de presse donnée, la première depuis sa nomination à la tête du gouvernement de l’émergence, le 17 0ctobre 2009.
 


 
 
le 28-04-2010 21:45

Le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba attendu à Shanghai jeudi

– Le président de la république gabonaise Ali Bongo Ondimba est attendu à Shanghai, jeudi matin, soit deux jours avant l’ouverture officielle de l’exposition universelle Shangai 2010, le président de la République ne manquera pas de présenter sa vision pour le pays ainsi que les efforts entrepris dans le cadre de l’amélioration du cadre de vie des gabonais. L’Exposition universelle a toujours été une opportunité offerte aux différents pays de faire leur promotion. 

 


 
 
le 28-04-2010 21:42

Les ministres du culte chez Ali Bongo Ondimba

 Le président de la République Ali Bongo Ondimba a reçu hier en audience une délégation de la communauté pentecôtiste charismatique de réveil (CPCR) conduite le Révérend Jude Ngouwa, rapporte un communiqué de la presse présidentielle.

 


 
 
le 28-04-2010 21:39

13 milliards déjà décaissés pour l’organisation du cinquantenaire de l’indépendance du Gabon

 Paul Biyoghé Mba, le chef du gouvernement, lors de la conférence de presse qu’il a tenu mardi, à Libreville, pour faire le bilan de son semestre à la tête du gouvernement et notamment de l’action gouvernementale, a déclaré, concernant l’organisation du cinquantenaire de l’accession du Gabon à la souveraineté internationale, le 17 août 1960, que 13 sur 35 milliards de francs Cfa ont déjà été décaissés pour l’organisation de cette commémoration.

 


 
 
le 28-04-2010 01:33

L'Audit de la S.E.EG est en place

 


 
 
le 28-04-2010 01:28

Discours intégral de Madame Sylvia Bongo Ondimba à l’occasion de la Présentation officielle des activités de son Cabinet

« Mesdames, Messieurs, Mes chers compatriotes Depuis quelques mois notre pays est entré dans une nouvelle phase, celle des réformes articulées autour du projet du Gabon émergent porté par le Président Ali Bongo Ondimba.

Nous ne pouvons pas nier les avancés du passé, toutefois il reste encore de nombreux efforts à fournir pour mettre en place un environnement propice à un véritable développement économique du Gabon. Tout développement économique pérenne doit nécessairement s’accompagner d’un développement social pour permettre à chaque Gabonais de bénéficier des retombées de la croissance et améliorer sa qualité de vie.

 


 
 
le 28-04-2010 01:24

Présentation officielle des activités du Cabinet de la Première Dame du Gabon, Sylvia Bongo Ondimba

Madame Sylvia Bongo Ondimba, Première Dame du Gabon, a procédé, ce mardi après-midi, au Palais de la présidence, à la présentation officielle de son Cabinet, en présence de nombreuses personnalités notamment issues de la société civile, de confessions religieuses et de représentants d’organisations internationales intergouvernementales.

 


 
 
le 28-04-2010 01:24

résentation officielle des activités du Cabinet de la Première Dame du Gabon, Sylvia Bongo Ondimba

Madame Sylvia Bongo Ondimba, Première Dame du Gabon, a procédé, ce mardi après-midi, au Palais de la présidence, à la présentation officielle de son Cabinet, en présence de nombreuses personnalités notamment issues de la société civile, de confessions religieuses et de représentants d’organisations internationales intergouvernementales.

 


 
 
le 27-04-2010 19:09

Ali Bongo Ondimba en visite officielle dès ce mercredi en Chine

Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba effectue, à compter de mercredi 28 avril 2010, sa première visite officielle en République populaire de Chine où il devisera, entre autres, avec le président chinois, Hu Jintao, a annoncé le Premier ministre Paul Biyoghé Mba, dans son intervention semestrielle face à la presse nationale et internationale.

 


 
 
le 27-04-2010 12:54

Faustin BOUKOUBI ; Un Politicien et Un Administrateur Indeniable

EDUCATION ET DÉBUT DE CARRIÈRE
Originaire de la province de l' Ogooué-Lolo et né le 20 mars 1954 à Dolisie, au Congo, Faustin Boukoubi a fait ses études primaires et secondaires à Koula-Moutou, puis ses études supérieures à l’Institut national des sciences de gestion (INSG) de Libreville et à l’Ecole d’administration et de gestion des entreprises à l’Université de Kobe, au Japon, où il ira jusqu’au DEA.
 


 
 
le 27-04-2010 00:00

Un caïman de plus de 4 m et pesant 500 kg dans les mailles des pêcheurs à Gamba

Un caïman mesurant 4,40 m et pesant environ 500 kg est tombé dans les filets des pêcheurs qui avaient tendu un guet-apens dimanche dans la lagune Ndougou dont le département porte d’ailleurs le nom de ce courant d’eau (sud-ouest).Selon des badauds, l’animal a été attrapé aux environs de 16h (15 GMT) et n’ont pas hésité de qualifier ce caïman de véritable montre au regard de ces mensurations hors du commun.Le lieu de la prise du saurien se situe dans les environs d'Atora un des champs pétrolier opéré par Total Gabon. A la vue du grand caïman, les villageois ont tout de suite alerté les responsables de la brigade des eaux et forets pour décider de la conduite à suivre. Ces derniers se sont rendus sur les lieux pour constater eux même de visu.Le saurien a été sorti des eaux et enlevé des mailles du filet où il s'était fait prisonnier pour être acheminé à Gamba, ou les experts de WWF, spécialistes en la matière devraient s'occuper afin d'effectuer des analyses et prélèvements appropriés pour mieux comprendre l'origine de cette espèce trouvée dans la lagune.Le préfet en sa qualité de premier magistrat du département, a effectué le déplacement sur les lieux ou le caïman a été gardé pour s'enquérir de la situation. Arrivé sur les lieux, le préfet n'a pas hésité de conseiller ses administrés à doubler davantage de vigilance lors des randonnées dans les eaux des lacs et lagunes afin de prévenir tout danger. ‘’Vaut mieux prévenir que guérir’’, a -t-il conclut.retour
 


 
 
le 26-04-2010 23:58

Paul Biyoghé Mba face à la presse mardi à Libreville

Selon un communiqué du ministère de la Communication, de la Poste et de l’Economique numérique parvenu ce lundi soir à la Rédaction de GABONEWS et à la Fédération PDG Russie et Europe de l'Est , le Premier ministre, Chef du gouvernement, Paul Biyoghé Mba, sera face à la presse nationale et internationale, ce mardi en vue d’éclairer l’opinion sur l’action gouvernementale.

 


 
 
le 26-04-2010 23:52

L'ÉQUIPE DE L'ÉMERGENCE

La Fédération PDG Russie et Europe de l'Est vous livre ici les differentes attributions des membres du Secrétariat Exécutif de l'équipe gagnante dite de l'émergence qui la compose:

 


 
 
le 25-04-2010 23:12

Joseph S. Blatter attendu à Libreville le 26 mai prochain

Le président de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA), Joseph  S. Blatter est attendu à Libreville le 26 mai prochain dans le cadre de l’inauguration du nouveau siège de la Fédération gabonaise de football (FEGAFOOT), a-t-il confirmé au président Placide Engandzas dans une correspondance.

 


 
 
le 25-04-2010 20:05

La famille PDG s'agrandit encore

 Des militants de l’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD, formation politique désormais dissoute) ont annoncé jeudi à Lastourville, deuxième localité de la province de l’Ogooué-Lolo (sud-est) leur ralliement au sein du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), rapporte lundi le correspondant de l’AGP.‘’Ayant constaté avec regret que l’UGDD lors des dernière élections présidentielles d’août 2009 , avait briller par son manque d’organisation , de lisibilité politique , surtout du fait que son leader politique ait choisi sans avoir consulter toute la base, de fusionner avec d’autres partis de l’opposition. Nous rallions le PDG’’, a déclaré le porte-parole de ce collectif, ajoutant qu’ils ne se reconnaissaient et les propos de leur ancien leader, Zacharie Myboto.L’UGDD de Zacharie Myboto, le Mouvement pour africain pour le développement (MAD) de Pierre Claver Zeng Ebome et le Rassemblement national des républicains (RNR) de Gérard Ella Nguema ont fusionné pour donner naissance à l’Union nationale (UN), une nouvelle formation politique de l’opposition.
 


 
 
le 25-04-2010 20:03

Ali Bongo Ondimba annonce la création d’une prime de solidarité et la revalorisation de la prime de transport

Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba a annoncé jeudi, la création d’une prime de solidarité et de revalorisation de la prime de transport pour tous les travailleurs exerçant au Gabon fixée désormais 35.000 FCFA, selon le communiqué final du conseil des ministres tenu ce même jeudi au palais présidentiel.‘’Le président de la République, dans son souci constant d’améliorer les conditions de vie des Gabonais de manière substantielle, et compte tenu de l’adhésion unanime des partenaires sociaux, réunis dans le cadre de la Commission Nationale d’études des salaires, qui s’est tenue du 10 Février au 31 Mars 2010, avait décidé : de la mise en place du revenu minimum mensuel à 150 000 francs CFA ; de la création d’une prime de solidarité et de la revalorisation de la prime de transport’’, indique le communiqué, précisant que toutes ces mesures ont été ce jour formalisées à travers l’adoption de trois (3) projets de décrets. le décret portant création du revenu minimum mensuel : Le revenu minimum mensuel est attribué aux travailleurs dont le salaire brut est inférieur à 150 000 FCFA, à l’exception des gens de maison et des personnels des collectivités locales. Il est constitué de tous les éléments positifs imposables d’un bulletin de salaire (salaire de base, sursalaire, prime d’ancienneté, prime de responsabilité, prime de rendement, prime d’assiduité, prime de risque, prime de production, prime spéciale, indemnité de fonction, forfait heures supplémentaires…).En revanche, le décret portant création d’une prime de solidarité : la prime de solidarité est destinée à combler l’écart entre le revenu minimum mensuel et le salaire brut.Par ailleurs, le décret portant revalorisation de la prime de transport : fixée depuis 1982 à 2500 FCFA mensuels pour deux trajets et 5 000 FCFA pour quatre trajets, la prime de transport est revalorisée pour tenir compte de l’évolution du coût de la vie et de la nécessaire harmonisation de la situation des travailleurs du secteur privé avec celle des agents de l’Etat soit 35.000 francs CFA..Ces mesures participent de la réduction de la fracture sociale, du renforcement de la cohésion nationale et partant, de la promotion du mieux être des Gabonais, conclut le communiqué.Selon de source concordante, cette mesure de plafonner la prime de transport à 35.000 FCFA a été prise suite à plusieurs récriminations faites particulièrement par travailleurs du secteur privé dont la prime de transport variait au gré des employeurs.Les agents du secteur public au Gabon ont vu depuis quelques mois leur prime de transport passé à 35.000 FCFA et la prime de rentrée scolaire à 62. 000 FCFA par enfant.Avant, la prime de transport était à 17.000 FCFA et celle de rentrée scolaire à 20.000 FCFA pour les agents de l’Etat, rappelle-t-on.retour
 


 
 
le 24-04-2010 14:09

François Owono Nguema succède à Francis Nkéa Ndzigué au poste de 5ème vice-président du Sénat

Le sénateur du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) de la commune d’Oyem (nord), François Owono Nguema a été élu jeudi 5ème vice-président du bureau du Sénat, à l’issue d’une séance plénière de la haute chambre du Parlement gabonais.M. Owono Nguema remplace à ce poste, son collègue du PDG de la commune de Minvoul (nord), Me Francis Nkéa Ndzigué qui a rendu son tablier, sans que toutefois indiqué les raisons de cette démission.Ce réaménagement du bureau du Sénat intervient 15 jours après la constatation de la vacance de poste par une requête du président du Sénat auprès de la Cour constitutionnelle afin de pouvoir à ce poste, conformément aux dispositions légales.Le PDG compte le plus grand nombre des sénateurs sur les 102 que compte cette institution.retour
 


 
 
le 24-04-2010 14:04

LE PDG SERRE LES RANGS POUR UNE VICTOIRE CASH

Le Bureau Politique du Parti Démocratique Gabonais (PDG) s'est reunis hier soir à la citée de la Démocratie d'apres nos sources au sein de celui-ci . Un rendez-vous qui survient au lendemain de la signature de la chartre des partis et groupes se réclamant de LA MAJORITE REPLUBICAINE POUR L'ÉMERGENCE .
 


 
 
le 23-04-2010 21:45

Mesures Importantes au Conseil des Ministres du 22 avril 2010

Sous la Haute Présidence de Son Excellence ALI BONGO ONDIMBA, un Conseil des Ministres s'est tenu le Jeudi 22 Avril 2010 au palais de la présidence de la République.A l’entame des travaux, le Conseil des Ministres a noté le caractère fructueux de la coopération entre la République Populaire de Chine et la République gabonaise.
 


 
 
le 23-04-2010 21:35

Ali Bongo Ondimba concrétise le revenu minimum à 150 000 FCFA

Dans le souci réduire la fracture sociale et de promouvoir le mieux être par l’améliorer des conditions de vie des Gabonais, le gouvernement gabonais, sous l’impulsion du Président de la République, Ali Bongo Ondimba, a décidé jeudi lors du Conseil des Ministres, d’élargir le revenu minimum au secteur privé, rapport le communiqué final.

 


 
 
le 22-04-2010 22:46

Ali Bongo Ondimba au chevet des sinistrés de Mouila

1,5 milliards de francs CFA, c’est la somme que le Chef de l’Etat a promis aux sinistrés de Mouila, le chef lieu de la Ngounié dans le Sud du pays, après les importants dégâts causés par la tempête qui s’est abattu dans cette localité le 17 avril dernier, a-t-on appris de sources présidentielles.

 


 
 
le 22-04-2010 22:39

Blaise Louembe nettoie son écurie

– Le ministère du Budget, des Comptes publics et de la Fonction Publique, chargé de la Réforme de l’Etat, dans un communiqué rendu public ce lundi à Libreville, a annulé près d’une soixantaine de postes budgétaires octroyés à des agents de plusieurs autres départements ministériels de manière « irrégulière » dans le cadre de l’opération d’intégration de 1772 fonctionnaires du ministère de l’Education nationale.

 


 
 
le 21-04-2010 21:45

Le géant russe IFD Kapital voudrait investir 100 millions de dollars US dans le secteur pétrole gabonais

Le ministre gabonais des Mines, du Pétrole et des Hydraocarbures, M. Julien Nkoghe Bekalé, a reçu mardi à Libreville, une délégation russe conduite par le directeur général de la société russe IFD Kapital, Mme Olga Plaksina, a rapporté la première chaîne de télévision gabonaise RTG1.
 


 
 
le 21-04-2010 21:41

Ali Bongo Ondimba est arrivé à Mouila

 Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba est arrivé mercredi en début d’après-midi à Mouila, chef-lieu de la province de la Ngounié ((sud), a constaté l’envoyé spécial de l’AGP.Le président, Ali Bongo Ondimba qui est accompagné de quelques membres du gouvernement devrait visiter certains édifices qui ont été fortement endommagés lors du violent orage qui a frappé la ville samedi dernier, notamment le collège Val-Marie, a indiqué la source.Le numéro un gabonais devrait aussi rencontrer certaines familles dont les habitations ont subi les foudres de cette furie de la nature.Samedi en début de soirée, un orage d’une rare violence s’est abattu sur la ville de Mouila, emportant les toits de plusieurs maisons et des bâtiments publics.En 2008, cette localité avait déjà été sérieusement sinistrée suite des pluies diluviennes qui avaient provoqué des inondations. La rivière Ngounié qui baigne la ville était sortie de son lit, avait-on constaté.Face ce drame, le gouvernement avait apporté un soutien aux sinistrés en dégageant des fortes sommes d’argent afin de leurs permettre de réhabiliter les maisons, rappelle-t-on.IM/
 


 
 
le 21-04-2010 11:15

ANNONCE IMPORTANTE!!!

LA FÉDÉRATION PDG RUSSIE ET EUROPE DE L'EST VOUS LIVRE SUR SON SITE, LA VIDEO EXCLUSIVE DU DÉPLACEMENT SURPRISE DU PRÉSIDENT DE L 'ÉMERGENCE ALI BONGO ONDIMBA A L'ÉCOUTE DE SES POPULATIONS  ET DONT L'ACCUEIL DÉMONTRE LA PLACE DE CHOIX DE SA PERSONNE DANS LE COEUR DU PEUPLE GABONAIS.
 


 
 
le 21-04-2010 09:54

LE SECRETARIAT EXECUTIF DU PARTI PRESENTE A ALI BONGO ONDIMBA

Après un bref rappel du déroulement du dernier congrès ayant abouti à l’élection des membres du secrétariat fait par Faustin Boukoubi, les différents responsables des structures dirigeantes du PDG ont présenté leurs bureaux respectifs au chef de l’Etat, Président du parti ; S.E. Ali Bongo Ondimba .

 


 
 
le 21-04-2010 09:18

LE SECRETARIAT EXECUTIF DU PARTI PRESENTE A ALI BONGO ONDIMBA

Après un bref rappel du déroulement du dernier congrès ayant abouti à l’élection des membres du secrétariat fait par Faustin Boukoubi, les différents responsables des structures dirigeantes du PDG ont présenté leurs bureaux respectifs. D’abord la déléguée nationale de l’union des femmes du PDG par Paulette Koho, suivie de celui de l’Union des jeunes du PDG par Justin Mikouandza tonda, enfin le directeur du Centre d’études politiques (CEP), Rigobert Ikambouayat Ndéka qui a présenté son seul membre au chef de l’Etat, président du parti.

 


 
 
le 21-04-2010 09:16

Le vice-ministre chinois du Commerce en visite d’affaires à Libreville

 


 
 
le 21-04-2010 09:14

un palais des sports sera construit par une société chinoise à Libreville

La China Shanxi construction engineering a conclu mardi une convention avec le gouvernement gabonais pour la construction à Libreville d’un palais des sports qui aura la même envergure que celui bâti à Yaoundé (Cameroun) par la même société.

 


 
 
le 21-04-2010 01:18

Les partis de la « Majorité Républicaine pour l'Emergence » et leur cadre juridique dévoilés

Lors du scellement, lundi, de la « Majorité Républicaine pour l’Emergence » regroupant une vingtaine de partis politiques autour du Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, le Secrétaire Général du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir), Faustin Boukoubi, a dévoilé certaines lignes du cadre juridique de cette coalition. La Fédération PDG Russie et Europe de l'Est vous en livre ici le condencer.Les vingt partis de la « Majorité Républicaine pour l’Emergence » sont : le Parti PDG, au pouvoir, le CLR, l’ADERE, le PGCI, le RDP, le RDR, le RPG, l’UDC, Gabon Avenir, le FDC, le PT, l’UPN, le Moréna Originel, le Moréna Unioniste, le CCDG, le PSU, l’UDIS, le Groupe Tchango, le Groupe Ivala et Convergence.Pour éviter les errements ayant suivi le décès du défunt Président de la République, Omar Bongo Ondimba et dont le caractère informel des regroupements des partis politiques a été dénoncé par la Présidente de la Cour Constitutionnelle lors de la dernière rentrée judiciaire, le Secrétaire Général du PDG, Faustin Boukoubi, a certifié au Chef de l’Etat leur détermination à «  remplir les formalités légales » et à « rester dorénavant soumis à la discipline de l’entité groupant », conformément aux dispositions de l’article 6 de la Cour Constitutionnelle et les articles 5 et 6 de la loi 24/96 relative aux partis politiques « se tonnent et se dénoncent au gré des humeurs de leurs responsables ».  Le Secrétaire Général du PDG a, en outre, indiqué qu’ils s’évertueront à appliquer et à faire appliquer la Constitution, notamment les dispositions de l’article 7 stipulant que « Tout acte portant atteinte à la forme républicaine, à l’unité, à la laïcité de l’Etat, à la souveraineté et à la l’indépendance, constitue un crime de haute trahison puni par la loi ».
Aussi, a-t-il précisé, « la Majorité Républicaine pour l’Emergence », a pour seul fondement, le soutien à la politique du Président de la République en vue d’agir « ensemble pour un avenir en confiance », Projet de société sur la base du quel le peuple gabonais a élu leur Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba.
 


 
 
le 21-04-2010 01:14

Le ministère de la Communication rompt avec la Société Gabonaise des Télécommunications (GABTEL)

A travers un communiqué officiel émanant du ministère de la Communication, de la Poste et de l’Economie Numérique, parvenu à la rédaction de GABONEWS, ce mardi soir, et dont la Fédération PDG Russie et Europe de l'Est a reçu une copie ce département rompt la convention de concession qui le liait à la Société Gabonaise des Télécommunications (GABTEL), laquelle sera ultérieurement remplacée par une structure publique. Nous vous proposons l’intégralité de l’acte ministériel. TEXTE INTÉGRAL« CommuniquéLe ministre de la Communication, de la Poste et de l’Economie Numérique porte à la connaissance des opérateurs exerçant dans le secteur des télécommunications qu’il est mis fin à la convention établie entre le ministère de la Communication, de la Poste et des Nouvelles Technologies de l’Information et la Société Gabonaise des Télécommunications (GABTEL) datée du 03 octobre 2001 et relative à la concession des activités de gestion des fréquences à la GABTEL ainsi que les textes modificatifs subséquents, notamment l’avenant portant sur le contrôle et la gestion des homologations des matériels de télécommunications.En attendant la mise en place d’une structure publique à laquelle la gestion des fréquences sera confiée, l’ARTEL assurera, à titre transitoire, les missions liées à ces activités.P. Le Secrétaire GénéralP.O Le Directeur de la CommunicationBrigite Anguillé Diop »
 


 
 
le 21-04-2010 01:10

Nominations au Cabinet du Président du Parti Démocratique Gabonais

Le  président du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir), Ali Bongo Ondimba, a procédé à une série de nominations au sein de son Cabinet, où l’on annonce ce mardi de nouveaux entrants.Le Secrétaire Général Adjoint, Porte-parole de la Présidence de la République, Guy Bertrand Mapangou, a ainsi été désigné au poste de Directeur de Cabinet  du Président de la formation. Il sera assisté dans ses fonctions par un adjoint en la personne de Pacôme Moubelet Boubeya.L’on enregistre également  la nomination de Florence Mabaga en tant que Secrétaire particulière, tandis que  Patrick Ndomba et Clay Parfait Abessolo assureront les fonctions de chargés de mission.Le 14 mars dernier, lors du  10ème congrès extraordinaire du PDG, Ali Bongo Ondimba, l’un des ex-vice présidents de cette formation politique,  avait été  désigné Président du parti, plusieurs mois après le décès  du Président-fondateur Omar Bongo  Ondimba.

Outre cette nomination, le Congrès avait été marqué par la « redynamisation » du PDG  et la restructuration des instances  dirigeantes.

 


 
 
le 20-04-2010 17:29

La « Majorité Républicaine pour l’Emergence » est née

La « Majorité Républicaine pour l’Emergence », une coalition de plus d’une dizaine de partis politiques, a vu le jour, lundi, à la présidence de la Républicaine autour du Chef de l’Etat et président du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir), Ali Bongo Ondimba en vue « d’agir ensemble pour un avenir en confiance », rapporte la presse présidentielle.

 


 
 
le 20-04-2010 09:05

Ali Bongo Ondimba resserre les rangs de la majorité présidentielle

 Plus d’une dizaine de partis politiques a décidé de créer une nouvelle majorité autour du président gabonais, Ali Bongo Ondimba, en paraphant lundi au siège du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) dont il est désormais le chef, le document donnant naissance à ce nouveau groupement politique.La cérémonie s’est déroulée sous la supervision du secrétaire général du PDG, Faustin Boukoubi, qu’assistaient les secrétaires généraux adjoints du parti au pouvoir, Ernest Ndassikoula et Emmanuel Nzé Bekalé.L’on a noté la présence du leader du Cercle des libéraux réformateurs (CLR), Jean Boniface Assélé, le Dr. Pierre Bessayi de Gabon Avenir, du Rassemblement pour le Gabon, représenté par son vice-président, Pierre Claver Mvélé, de l’Alliance démocratique et républicaine, (ADERE) représenté par son secrétaire exécutif, Dieudonné Pambo et de plusieurs autres formations politiques.Selon de source proche du Parti la finalisation de ce document devrait avoir lieu ce lundi à la présidence de la République en présence, Ali Bongo Ondimba qui devrait désormais incarner le rôle de chef de cette nouvelle majorité présidentielle.Selon toujours certaines indiscrétions, deux appellations pour désigner ce groupement circulent. Il s’agit de la majorité républicaine pour l’émergence et la majorité présidentielle pour l’émergence.Ce groupement politique naît sous les cendres de l’ancienne majorité présidentielle sous le régime du défunt président Omar Bongo Ondimba.On rappelle que cette majorité a cessé de facto d’exister au lendemain du décès du président Omar Bongo Ondimba. Paul Mba Abessole leader du RPG s’était porté candidat à l’élection présidentielle anticipée du 30 août dernier avant de s’effacer au détriment de l’ancien ministre de l’intérieur, André Mba Obame contre Ali Bongo Ondimba qui avait défendu les couleurs du PDG lors de ce scrutin.En revanche, l’ADERE de l’ancien vice-président avait préféré garder sa neutralité mettant du coup en difficulté son allié politique le PDG.Toutefois, certaines formations dites de petite taille, à l’exception du CLR, notamment Gabon Avenir, Le Parti gabonais du centre indépendant (PDGCI) avaient apporté leurs soutiens indéfectibles au parti au pouvoir partant à son candidat lors de cette élection présidentielle.La décision de remettre en place une nouvelle majorité présidentielle avec des nouveaux objectifs intervient à quelques semaines des élections législatives et sénatoriales partielles prévues le 6 juin prochain.retour
 


 
 
le 19-04-2010 21:51

ALI BONGO ONDIMBA décidé a impulser le changement

Lors du Conseil des ministres du 1er avril, le président gabonais a tancé certains ministres et en a félicité d'autres. Le prélude à un futur remaniement ?

 


 
 
le 19-04-2010 15:22

Le PDG désigne Régis Immongault candidat aux élections législatives partielles à Lastourville

 L’ancien inspecteur du trésor, Régis Immongault, par ailleurs ministre de l’Energie a été désigné par le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir)pour briguer le siège de député à Lastourville lors du scrutin législatif de 6 juin prochain.
 


 
 
le 19-04-2010 14:38

Ali Bongo Ondimba invité à l’ouverture de l’exposition universelle de Shanghai

 L’attaché d’ambassade du Chine au Gabon, Wang Houxing, a confirmé que le président Ali Bongo Ondimba a été invité par son pays à se rendre en Chine où sera organisé dès le 1er mai la cérémonie d’ouverture de l’exposition universelle de Shanghai.
 


 
 
le 19-04-2010 11:06

Une Opposition en déroute chaque jour!!!!

L’un des vice-présidents de l’Union Nationale, Bruno Ben Moubamba mène une campagne internet de désinformation sur la situation socio-politique au Gabon. En homme politique irresponsable, il avait annoncé la fin du régime suite au déclenchement de la grève du syndicat des pétroliers, l’ONEP. Il doit maintenant ronger son frein car le gouvernement de l’émergence a su démontrer sa capacité à dialoguer autour d’une table de négociations cordiales et patriotiques etle gouvernement qui héritait également d’une situation tendue à l’Education Nationale a su aussi négocier avec les syndicats pour arriver à une situation convergente.

 


 
 
le 18-04-2010 18:21

REVUE DE LA PRESSE : ''Le Chef de l’Etat en colère : l’ultimatum d’avant remaniement "

– L’irritation du Président de la République à la faveur du dernier Conseil des ministres, consécutivement à la presque inertie du gouvernement Paul Biyoghé Mba, et la visite surprise effectuée, vendredi après-midi, par le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, aux habitants du quartier populaire Kinguélé de Libreville, sont entre autres, les sujets étincelants ayant constitué la trame des publications de la presse écrite locale au courant de la semaine qui tire à sa fin  dont la Federation PDG Russie et Europe de l'Est a recu une copie .
 


 
 
le 17-04-2010 14:51

Le patron de l'Emergence rend une visite inopinée aux populations du quartier populaire Kinguélé de Libreville

Le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, accompagnant personnellement son épouse, Sylvia Bongo Ondimba, constater de visu les réalités vécues au quotidien par les habitants du quartier populaire Kinguélé, (situé dans le 3ème arrondissement de Libreville, et jadis taxé de « fief de l’opposition et d’anti-PDG »), notamment le manque d’eau et d’électricité, ainsi que l'inaccessibilité  de ce bled.En effet, cette démarche entre dans le cadre des visites de contrôle préconisées par le président de la République Ali Bongo Ondimba.Aussi, le chef de l’Etat gabonais se veut-il être le président de tous les gabonais et pour marquer son intérêt aux problèmes de toute la population, Ali Bongo Ondimba a emprunté, à pieds et sans hésiter, les voies d’accès difficiles de ce quartier comme un citoyen lambda. Ali Bongo Ondimba a passé du temps aux côtés de personnes âgées afin de leur apporter un peu de réconfort. La population qui n’a guère hésité de lui manifester sa joie comme l’a précisé un riverain « c’est quand même une première dans l’histoire, nous pouvions nous attendre à tout, mais pas à la visite du chef de l’Etat. Il est arrivé constater de lui-même que nous n’avons pas d’eau ici. Donc, certainement, il trouvera une solution à ce problème, car il est récurrent ».Les problèmes du quartier Kinguélé sont bien connus du chef de l’Etat, car la Première Dame, Mme Sylvia Bongo Ondimba y a consenti d’innombrables aides des populations concernées, même si des indélicatesses ont été relevées à la charge des intermédiaires entre la donatrice et les bénéficiaires.A cet effet,  le numéro un gabonais a demandé aux habitants de ce quartier, de désigner d’autres représentants pour des actions plus crédibles.retour
 


 
 
le 16-04-2010 19:04

CEMAC : Un jalon important vers l’intégration sous régionale

Les chefs d’Etat de la communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), ont signé jeudi 15 avril 2010 à Malabo, l’acte officiel d’installation du Parlementaire communautaire, posant ainsi un jalon important vers l’intégration sous régionale.Ali Bongo Ondimba du Gabon, ses homologues Denis Sassou Nguesso (Congo), par ailleurs, président en exercice de la CEMAC, Paul Biya (Cameroun,), Idriss Déby Itno (Tchad), François Bozizé (RCA), Théodoros Obiang Nguéma Mbasogo (Guinée Equatoriale) et Fradique de Menezes (Sao Tomé et Principe) ont concrétisé, par ce geste, une volonté commune de se doter d’une instance législative représentative des populations des Etats membres. Le Parlement répond effectivement au défi majeur qu’ils s’étaient fixés de regrouper outre, leurs efforts, ressources et potentialités, les peuples afin de hâter le processus d’intégration qui semblait piétiné. Il prend naissance officiellement plus de dix ans après la phase transitoire menée au sein d’une commission interparlementaire (CIP) qui regroupe trente élus nationaux, dont cinq par Etat désignés par leurs Assemblées respectives. Ceux représentants le Parlement gabonais sont Jules Nkami (PDG), Faustin Billie Bi Essone (RPG), Vincent Mavoungou Bouyou (PDG), Jean Claude Mboumi (PDG), Maurice Bouamba (UGDD). Tous ces élus sont parvenus à donner corps, sinon, atteindre, non sans peine, l’objectif inscrit dans l’agenda de Ndjaména, capitale du Tchad, où avait été adopté plusieurs actions et mesures, dont celles exigeant de renforcer l’élan porté autour de l’instance législative provisoire. Avec le nouveau Parlement communautaire, les peuples, à travers leurs représentants, c’est-à-dire, les parlementaires, se « donnent la main pour vivre unis et solidaires dans leur espace communautaire où circulent librement les biens et les personnes », a dit Pierre Ngolo le président de la CIP. C’est donc une nouvelle page qui s’ouvre au sein de l’espace économique sous régional à la suite du travail abattu par les membres de la CIP au cours de séminaires, sessions, et autres campagnes d’information et de sensibilisation organisés.
LJN/PRB 
 


 
 
le 16-04-2010 19:02

Les questions d’intégration sous régionale et d’intérêts bilatéraux évoqués

 Le président gabonais Ali Bongo Ondimba, qui a pris part à la cérémonie de l’inauguration et d’installation du parlement de la CEMAC, a reçu le ministre des mines et du Pétrole de Guinée Equatoriale Gabriel Obiang Lima avec qui il a évoqué plusieurs aspects de la coopération entre les deux pays. Au-delà de l’inauguration du siège et l’installation des députés, cette première rencontre de l’ensemble des chefs d’Etat, après Bangui le 17 janvier dernier, où avait été programmé ce double évènement, a été l’occasion de longs et importants échanges entre le président Ali Bongo Ondimba et ses pairs. Les questions d’intégration sous régionale et d’intérêts communs ont dominé les entretiens.Le chef de l’Etat gabonais entend ainsi maintenir la place et le rôle du Gabon dans la vitalité de l’espace communautaire en restant conforme à la vision longtemps exprimée par le défunt président gabonais, Omar Bongo Ondimba, qui avait eu pendant plusieurs décennies un rôle moteur au sein de la communauté économique de l’Afrique centrale.Ali Bongo Ondimba n’a pas manqué de se réjouir de la qualité des échanges qu’il a eus avec ses homologues présents à Malabo, dont le président Obiang Nguéma Mbasogo, et de remercier les autorités équato-guinéennes pour la qualité de l’accueil exceptionnel dont il a, à nouveau, eu droit en foulant, une seconde fois, le sol de ce pays frère, après sa première visite à Bata, peu avant son investiture à la présidence.
LJN/PRB
 


 
 
le 15-04-2010 22:28

Ali Bongo Ondimba adresse ses condoléances à son homologue Hu Jintao après le séisme de mercredi

 Le président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba, adresse ses condoléances à son homologue Chinois, Hu Jintao, suite aux décès de nombreuses personnes victimes du violent séisme mercredi dernier, dans la province du Qinghai au nord-ouest de la Chine, indique un communiqué parvenu à GABONEWS dont notre Fédération a reçu une copie.

 


 
 
le 15-04-2010 17:10

Le Gabon, pionnier africain du bois durable

Avec près de deux millions d'hectares, le Gabon est le deuxième pays dans le bassin du Congo en terme de surface de forêt  certifiée FSC, Forest Stewardship Council, un écolabel fondé en 1993, qui garantit une gestion durable des forêts.
 


 
 
le 15-04-2010 16:59

Discours Intégral du collectif des Fédérations PDG de l'étranger lors du point de presse tenu a Libreville

LA FEDERATION PDG RUSSIE ET EUROPE DE L'EST VOUS LIVRE ICI LE DISCOURS INTEGRAL DU COLLECTIF DES FEDERATIONS PDG DE L'EXTERIEUR LU PAR LEUR PORTE-PAROLE LE CAMARADE VIVIEN PEA AMOS.
 


 
 
le 15-04-2010 16:55

Le représentant-résident du PNUD fait ses adieux au ministre de la communication

Le ministre de la Communication, des Postes et de l’Economie Numérique, Laure Olga Gondjout, a reçu ce mercredi, à Libreville les adieux du Représentant résident du Programme des Nations Unies  pour le Développement (PNUD), Bintou Djibo, en fin de mission au Gabon.

 


 
 
le 15-04-2010 16:38

PDG/12 mars en différé : LA FEDERATION PDG RUSSIE ET EUROPE DE L'EST SOUS FOND DE RENOUVEAU

La Fédération PDG Russie et Europe de l'Est a célébré hier , a Moscou , avec ses sections le 42eme anniversaire du Parti Democratique Gabonais sous la houlette de son Secrétaire Fédéral Louis Innocent ENIE (photo ci-dessous).

 


 
 
le 15-04-2010 14:53

Crime Crapuleux au Bénin : Un enfant de deux ans vendu par son grand-père, mis en morceau, ensaché et vendu au Nigéria

L’ignominie a atteint son paroxysme, il y a quelques jours à Tanvè, un village de la Commune d’Agbangnizoun dans le département du Zou. Un grand-père vient de vendre son petit-fils âgé à peine de deux ans à un criminel en partance pour le Nigéria, pour une modique somme de 500000 FCFA. L’enfant a été tué, débité et ensaché afin d’être transformé en argent par des méthodes sataniques au Nigéria. Un crime ignominieux qui a été découvert peu après et le grand-père est actuellement entre les mains des gendarmes.Par : Matini MARCOS
 


 
 
le 15-04-2010 14:38

Installation du Parlement de la CEMAC à Malabo

Les chefs d’Etat des pays membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) dont le président gabonais, Ali Bongo Ondimba procèdent jeudi à Malabo, au lancement du Parlement communautaire dont la capitale de la Guinée Equatoriale abrite le siège, rapporte jeudi l’envoyé spécial de l’AGP dont la Federation PDG Russie et Europe de l'Est a recu une copie.

 


 
 
le 14-04-2010 23:02

CEMAC : Arrivée d’Ali Bongo Ondimba à Malabo

Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba est arrivé mercredi en début en milieu d’après-midi (14h GMT) à Malabo, la capitale de la Guinée Equatoriale pour prendre part jeudi en fin de matinée à l’inauguration du nouveau siège du Parlement de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC).Le président, Ali Bongo Ondimba a été accueilli à sa descente d’avion par son homologue de la Guinée Equatoriale, Teodoro Obiang Nguema.Les quatre autres chefs d’Etat membre de la CEMAC sont également présents dans la capitale de ce petit pays troisième producteur de pétrole des pays africains au sud du Sahara.C’est la deuxième visite que le numéro un gabonais effectue dans ce pays voisin depuis son arrivée au pouvoir en août 2009.La CEMAC, regroupe six pays : le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, le Gabon, la Guinée Equatoriale et le Tchad.retour
 


 
 
le 14-04-2010 14:17

Les présidents des juridictions et secrétaire général du PDG chez Ali Bongo Ondimba

 - Le président de la République Ali Bongo Ondimba a reçu en audience mardi les présidents de la Cour de cassation, Simon Allogo Eya, de la Cour des Comptes Gilbert Ngoulakia, et du Conseil d’Etat Martin Akendengué, qui ont présenté au chef de l’Etat un rapport d’étape lié aux chantiers prévus dans le domaine de la justice, alors que pour le secrétaire général du parti démocratique gabonais Faustin Boukoubi est allé féliciter le nouveau président du parti élu lors du dernier congrès, rapport un communiqué de la presse présidentielle.La rencontre était motivée par la nécessité pour ces trois responsables des juridictions de la république de faire au chef d’Etat, en tant que premier magistrat du pays, un rapport d’étape lié aux grands chantiers portant sur le domaine de la justice. Des réformes, en effet, vont être engagées en ce qui concerne l’organisation interne des juridictions, l’environnement et la sécurité judiciaire, le droit des affaires, souligne le communiqué. Selon le communiqué, l’échange entre le président de la République et les responsables de ces juridictions était également utile, à quelques semaines de la tenue du Conseil supérieur de la magistrature appelé à plancher sur des dossiers suffisamment bien avancés. En deuxième heure, Ali Bongo Ondimba a reçu le secrétaire général du parti démocratique gabonais (PDG), Faustin Boukoubi, venu le féliciter après son élection à la présidence du parti, lors du dernier congrès tenu les 13 et 14 mars derniers à Libreville. Les deux hommes se sont également félicités de la formidable mobilisation des militants du parti à l’occasion de cet évènement politique, envisageant dès lors avec optimisme les prochaines batailles électorales, indique le communiqué.Le chef de l’Etat et le secrétaire général du PDG n’ont pas manqué d’aborder la question des élections partielles de juin prochain, avec pour enjeu la conquête ou la reconquête de cinq sièges de député et de deux sièges de sénateurs. Faustin Boukoubi a ainsi présenté au nouveau président du parti la note d’orientation faite aux différents secrétaires provinciaux en préparation de ces échéances électorales. Le PDG, bien implanté sur l’ensemble du territoire national, devait aborder ces consultations électorales avec sérénité, conclu le communiqué.PRB

 


 
 
le 13-04-2010 21:05

Les promesses de l'émergence voient de plus en plus le jour

 


 
 
le 13-04-2010 12:18

Législatives et sénatoriales partielles : Prestation de serrement, ce jeudi, des présidents de Commissions Électorales Locales

La Commission Nationale Autonome et Permanente (CENAP) a déclaré dans un communiqué lu à la première chaîne de télévision nationale, ce lundi soir, que la prestation de serrement des différents présidents de commission devant conduire les élections partielles à venir de juin prochain aura lieu ce jeudi.Le scrutin de juin prochain concerne cinq sièges de députés et deux sièges de , suite notamment aux exclusions prononcées par le Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir) contre certains hiérarques passés dans l’opposition.Sont concernés pour le compte de l’Assemblée nationale, le 1er siège du deuxième arrondissement de la commune de Libreville, le 1er siège du département du Komo Mondah à Ntoum, le 1er siège du département de Mulundu à Lastourville, du 2ème siège du département Benjé dans l’Ogooué-Maritime et du 1er siège du département du Haut Como à Medouneu. Tandis que les candidats aux sénatoriales brigueront les suffrages dans la commune de Lastourville et dans le département du Ntem.Au moment où la machine électorale est en marche en vue du scrutin de juin, force est de constater que l’Union Nationale, qui regroupe des ténors de l’opposition, court toujours derrière sa légalisation au point que son Secrétaire Exécutif Adjoint, Ella Nguéma Gerald ait dénoncé le week-end écoulé, les manœuvres empêchant la reconnaissance de cette formation politique.Récemment face à la presse, le ministre de l’intérieur, Jean-François Ndongou, a déclaré avoir instruit son administration à poursuivre les enquêtes jusqu’à pleine assurance que l’UN observe le respect de l’autorité établie, le respect de la Constitution de la République et le respect des lois qui gèrent l’activité politique sur le territoire national.« Si toutes ces informations que nous allons recueillir nous permettent de reconnaître que ce parti est un parti qui veut participer au débat politique et démocratique en République gabonaise, nous allons voir et remettre un récépissé à ce parti », a-t-il affirmé.
 


 
 
le 13-04-2010 12:12

Coopération et intégration sous régionale discutées à la présidence de la république

 Le président de la République Ali Bongo Ondimba a reçu en audience dans son cabinet de travail, lundi à la première heure l’ambassadeur de Libye au Gabon, le docteur Abdelhakim Alcherif, avec qui il a discuté des questions de coopération entre autres les deux pays et en enfin de matinée, le tour est revenu au président de la Commission de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (Cemac), Antoine Ntsimi d’être reçu par le chef de l’Etat, indique un communiqué de la presse présidentielle.Le chef de l’Etat et le diplomate libyen ont examiné les possibilités de développer les relations de coopération entre le Gabon et la Libye, notamment dans les domaines de la santé, de l’éducation et des infrastructures hôtelières afin de soutenir les échanges entre Libreville et Tripoli. Il faut dire que la présence des investissements libyens au Gabon ne sont pas moins visibles, notamment à travers la reprise de la radio panafricaine Africa N°1 par un groupe libyen. Il en est de même pour l’hôtel Intercontinental devenu Laaico après sa reprise des investisseurs libyens. La Libye est également présente dans le secteur de la distribution des hydrocarbures, avec la société Oil Libya, etc. Le Dr Abdelhakim Alcherif n’a pas manqué d’exprimer, au nom des autorités et du peuple libyens, son admiration des changements qui s’opèrent au Gabon. A noter qu’une délégation de hauts cadres gabonais devait se rendre très prochainement en Libye en vue de l’élaboration d’autres projets d’intérêt commun. En deuxième heure, le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba a également reçu audience le président de la commission de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (Cemac), Antoine Ntsimi, venu, lui, rendre compte au président de la République des réformes intervenues au sein de l’institution sous régionale.Un programme récemment adopté par les chefs d’Etat de la sous région d’Afrique centrale, est entré dans sa phase d’application. M. Ntsimi s’est déclaré satisfait des projets d’infrastructures mis en place par le Gabon visant notamment le désenclavement de la sous région d’Afrique centrale et son intégration.PRB 
 


 
 
le 12-04-2010 20:57

L’Union européenne fait un don d’une valeur de 48 millions de francs au parc de Minkébé

– L’Union Européenne (UE), par le biais du Fonds mondial pour la nature (WWF), a récemment accordée à l’Agence Nationale des Parcs Nationaux (ANPN) du matériel roulant d’une valeur de 48 millions de francs CFA dans le cadre d’un appui de gestion à la conservation du parc national de Minkébé, a –t-on appris du quotidien L’Union du week-end.

 


 
 
le 12-04-2010 19:31

Le Président Ali Bongo Ondimba envisage de mettre de l'ordre d'ici le 30 Avril prochain.

Une date à retenir : le 30 avril 2010.  Date butoir qui pourrait être marquée par l’évaluation des actions prioritaires ministérielles à court terme des membres du gouvernement. Moment crucial pour les ministres qui doivent non seulement produire leurs plans d'actions prioritaires dans les meilleurs délais, mais également se mettre résolument au travail et à s’appesantir sur le devenir de la République gabonaise avant de dégager les perspectives d’avenir. "Le président a dit son indignation et sa déception face à l'absence d'actions concrètes du gouvernement sur le terrain ainsi qu'à la timidité avec laquelle se traduit en actes le projet de société sur la base duquel il a été porté à la magistrature suprême par ses concitoyens", avait martelé devant la presse, le Porte parole de la Présidence de la République Guy Bertrand Mapangou.

 


 
 
le 12-04-2010 19:26

LES CONDOLEANCES D’ALI BONGO ONDIMBA AU PEUPLE POLONAIS

Monsieur le Président,

 


 
 
le 12-04-2010 19:21

Ali Bongo Ondimba consterné par le décès tragique du chef de l’Etat polonais

 Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba s’est dit consterné par le décès tragique du président polonais, Lech Kaczynsky suite à une catastrophe aérienne survenue samedi dernier en Russie et a adressé par la même occasion ses condoléances au président assurant l’intérim, indique un communiqué officiel.‘’Je viens d’apprendre avec vive émotion, l’inimaginable tragédie qui vient de frapper le peuple polonais avec la disparition de son excellence Lech Kaczynsky, président de la République de Pologne ainsi que son épouse et plusieurs dizaines d’autres personnes à la suite d’une catastrophe aérienne’’, écrit Ali Bongo Ondimba.‘’En cette circonstance particulièrement douloureuse, je voudrais vous exprimer, ainsi qu’au peuple polonais si durement éprouvé, mes sincères condoléances’’, poursuit le président gabonais, et l’assure en ce triste moment sa profonde compassion à laquelle s’associe l’ensemble du peuple gabonais.
IM
 


 
 
le 12-04-2010 18:41

PDG/12 mars en différé : LA FEDERATION PDG RUSSIE ET EUROPE DE L'EST SOUS FOND DE RENOUVEAU

La Fédération PDG Russie et Europe de l'Est a célébré hier , a Moscou , avec ses sections le 42eme anniversaire du Parti Democratique Gabonais sous la houlette de son Secrétaire Fédéral Louis Innocent ENIE (photo ci-dessous).

 


 
 
le 12-04-2010 11:38

Réunion de la Fédération PDG Russie et Europe de l'Est sur fond de filtrage de son effectif

La Fédération PDG Russie et Europe de l'Est convie tous les membres de son bureau federal ce samedi 17 avril 2010 a 16h00, a une réunion importante en salle habituelle de l'Université de l'Amitiee des Peuples a Moscou dans le cadre principalement de l'actualisation et du renouvellement de son effectif. Au-delà de cela, certaines modifications seront apportees notemment par son Secretaire Federal le Camarade Louis Innocent ENIE.
 


 
 
le 11-04-2010 23:58

Le voyage d’Ali Bongo Ondimba en Afrique occidentale au centre des activités présidentielles de la semaine

Le Secrétaire général adjoint, Porte parole de la présidence de la République, Guy Bertrand Mapangou, a tenu, le vendredi 9 avril 2010, au palais présidentiel de Libreville, le point de presse hebdomadaire consacrée aux activités du Chef de l’Etat. Lesquelles étaient cette fois, essentiellement liées au voyage qui l’a conduit  au Mali, au Bénin et au Sénégal dont la Federation PDG Russie et Europe de l'Est a recu une copie.
 


 
 
le 10-04-2010 23:02

L'UN vers l'extinction lors des prochaines échéances électorales

L’Union Nationale UN » risquerait de ne pas présenter des candidats aux prochaine sélections vu les déboires, d’abord lors de leurs campagne raté d’intégration au sein du parti, avec la déclaration de Mba Obamedu coup d’Etat au Gabon à la Nigérienne, » qui à participer au désistement des nombreux adhérents. Eyeghé Ndong qui à fait une crise cardiaque, actuellement en France pour des soins. Oyé Mba qui depuis des années n’est plus crédible dans son fief en N’toum, et une Paulette Missambo qui également n’est plus éligible chez elle à Lastourville. 

 


 
 
le 10-04-2010 22:57

Le gouvernement de l'emergence réclame l'audit de la S.E.E.G

 


 
 
le 09-04-2010 23:54

Un «terroriste sexuel» traîné au tribunal à Libreville

 


 
 
le 09-04-2010 10:36

Communiqué Final du Conseil des Ministres du jeudi 8 avril 2010

A l’entame des travaux, le Conseil des Ministres s’est félicité du rayonnement diplomatique de plus en plus consolidé de notre pays à l’issue de l’important séjour de Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, dans les pays frères du Mali, du Sénégal et du Bénin, où il a eu des échanges fructueux avec ses homologues, Président de la République de ces différents Etats.

 


 
 
le 07-04-2010 23:49

Ali Bongo Ondimba présidera un Conseil des ministres jeudi

Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba présidera un Conseil des ministres jeudi prochain, au Palais de la Présidence de la République, indique un communiqué du Secrétariat général du Conseil des ministres.Ce conseil se tiendra 48 heures après le mini périple en Afrique de l’ouest qui a conduit le président tour à tour au Mali, au Sénégal et au Bénin.
BNN
 


 
 
le 07-04-2010 23:43

Élections législatives et sénatoriales partielles : le ministère de l’Intérieur « fin prêt »

 Le ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de l’Immigration et de la Décentralisation, Jean-François Ndongou, a déclaré dans une interview publiée, ce  mercredi par le quotidien Gabon Matin, que son département « est fin prêt pour l’organisation des futures élections législatives et sénatoriales partielles ».Plusieurs mois avant les échéances, fixées au 6 juin prochain par le Commission Electorale Nationale Autonome et Permanente (CENAP), M. Ndongou a rappelé que  conformément aux dispositions de la loi électorale, l’organisation des élections « incombe respectivement à l’Administration en amont par le biais du ministère de l’Intérieur, et la CENAP, en aval », a indiqué le ministre. S’agissant des listes électorale des partielles des cinq circonscriptions concernées, Jean-François Ndongou a déclaré qu’elles seront remises à la Commissions « dans les délais impartis ».« C’est donc vous dire que mon département est fin prêt quant à la tenue de ces élections partielles », a-t-il poursuivi.Interrogé sur la date du lancement de l’opération de révision  de ces listes, le ministre a rappelé l’article 37 de la loi électorale, qui stipule que ces dernières sont « permanentes et établies par les autorités administratives locales sous le contrôle de la CENAP ».  « Pour cette année, comme le prévoit la loi, le ministère de l’Intérieur fixera par arrêté la période de révision de la liste électorale », a-t-il rassuré.GN/MO/MS/10
 


 
 
le 07-04-2010 01:13

Une jeune fille de 15 ans violée et tuée au PK7

 


 
 
le 07-04-2010 01:10

Déclaration du Président de la République au terme de son séjour ouest-africain

– A la faveur d’une déclaration devant la presse nationale, le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, qui a regagné Libreville ce mardi après-midi, est revenu sur les grandes lignes du périple ouest africain qui l’a successivement mené au Mali, au Sénégal et au Bénin.
TEXTE INTEGRALDéclaration de presseDu 02 au 06 avril 2010, j’ai conduit  la délégation gabonaise successivement au Mali, au Sénégal puis a Bénin.La visite de travail, que j’ai effectué au Mali m’a permis d’examiner avec le Général Amadou Toumani Touré, Président de ce pays ami, le champ de notre coopération bilatérale en mettant un accent particulier dans  les domaines économiques commercial, militaire et de la formation multisectorielle.Aussi, avons-nous décidé de donner une nouvelle dimension aux réalisations de coopération entre nos deux pays en organisant prochainement la Grande Session de la Commission Mixte Gabon-Mali.Au Sénégal, à l’invitation de mon homologue Maitre Abdoulaye Wade, j’ai pris part avec de nombreux Chefs d’Etat et de gouvernement, à la cérémonie d’inauguration du Monument de la Renaissance Africaine.J’ai par ailleurs assisté au défilé civil et militaire marquant la commémoration  du cinquantenaire de l’indépendance du Sénégal, auquel a pris part en qualité d’invité avec plusieurs autres contingents, un détachement gabonais composé de troupes du Premier Régiment Parachutiste (RPG).En marge de ces manifestations, j’ai eu des entretiens approfondis avec le Président de la République du Sénégal, le Président de la République du Cap Vert, Monsieur Pedro Pires et le Président de  l’Union des Comores  Monsieur Ahmed Abdallah Sambi avec lesquels j’ai fait un large tour d’horizon de nos relations bilatérales et échangé sur les grandes questions de l’heure.Enfin, la visite officielle que j’ai effectuée au Bénin m’a permis de donner une impulsion aux relations d’amitié et de coopération qui existent entre le Gabon et ce pays ami.En effet, outre les entretiens que j’ai eus avec mon homologue le Président Boni Yayi, sur les questions bilatérales et d’intérêt commun, le Gabon et le Bénin ont renforcé le cadre légal de coopération par la signature des Instruments juridiques suivants :-         L’accord relatif à l’exemption des visas pour les détenteurs de Passeports Diplomatiques, de Service ou Officiels ;-         L’Accord de Coopération Militaire.Au terme de la visite officielle que j’ai effectué au Bénin, le Président Boni Yayi a bien voulu m’élever à la distinction de la médaille de Grand Croix dans la Dignité de l’Ordre National du Bénin.Au cours de mon séjour au Bénin, j’ai eu une entrevue avec Monsieur Nago Mathurin, Président de l’Assemblée, Nationale en présence du Bureau de l’Assemblée avec lequel j’ai échangé sur les questions de coopération inter parlementaire et d’intérêt commun.J’ai en outre visité le Centre agro-industriel de Songhai à Porto Nova, structure intégrée de développement socio-économique.Nous avons par ailleurs rencontré au Mali, au Sénégal et au Bénin les communautés gabonaises avec lesquelles nous avons échangé de notre vision d’un Gabon émergent et de l’intérêt de placer la diaspora au centre de cette problématique.Je vous remercie.
 


 
 
le 07-04-2010 01:03

Ali Bongo Ondimba de retour à Libreville

 Le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba a regagné Libreville mardi en milieu d’après-midi après un mini périple ouest-africain qui l’a conduit tour à tour au Mali, au Sénégal et au Bénin.Au Mali, Ali Bongo Ondimba a rendu visite au président malien, Amani Toumani Touré, avec lequel il a eu des entretiens dans le cadre du renforcement de la coopération entre les deux pays.Le président gabonais s’est ensuite envolé pour Dakar au Sénégal où il a assisté dimanche, aux coté d’une dizaine d’autres chefs d’Etat africains aux manifestations des 50 ans d’indépendance de ce pays, marquées par l’inauguration de la statue de la Renaissance africaine et la grande parade civilo-militaire.A cette occasion, le chef de l’Etat a témoigné son attachement et le soutien du Gabon au peuple sénégalais pour ces manifestations à la dimension de l’évènement.Cotonou, la capitale du Bénin a constitué la dernière de cette tournée ouest-africaine. Les présidents Ali Bongo Ondimba et Thomas Boni Yayi ont signé deux accords de coopérations portants sur l’exemption des visas pour les passeports diplomatiques, de services ou officiels, et sur la coopération militaires.Le président Ali Bongo Ondimba lors de ces visites était accompagné de son épouse, Mme Sylvia Bongo Ondimba.BNN/retour
 


 
 
le 06-04-2010 20:50

Le ministre de l’intérieur s'exprime au sujet de la situation administrative de l’Union Nationale

 Le ministre de l’Intérieur, Jean-François Ndongou, au cours d’un entretien avec la presse nationale, lundi à Libreville, a, entre autres sujets, évoqué la situation administrative de l’Union Nationale (UN, opposition), qui a déposé une demande d’autorisation auprès de son administration.Répondant aux interrogations des media, le ministre de l’Intérieur a rappelé sur l’antenne de la première chaîne nationale (RTG1) que  le 10 février dernier, « le responsable » de l’UN déposait auprès de son administration un dossier  de demande de reconnaissance juridique de cette formation politique. Cependant, « à la suite de la déclaration de M. Mba Obame dans la presse française », et conformément à son statut de « garant des libertés publiques », Jean-François Ndongou d’indiquer : « j’ai convoqué M. Zacharie Myboto qui, selon ce qui est écrit dans le dossier est le président de cette formation politique, pour m’entretenir de la gravité de ces propos ». M. Ndongou a également rapporté avoir rappelé à M. Myboto les dispositions de l’article 24 de la loi relative aux partis politiques, qui stipule que le ministre de l’Intérieur peut dissoudre toute formation politique qui « remet en cause l’autorité établie ».« Les  déclarations de  M. Mba Obame sont graves, et tentent de remettre en cause l’autorité établie », a-t-il poursuivi, avant d’ajouter : « Ces propos peuvent amener à surseoir la démarche entreprise par mes services en vue éventuellement de la reconnaissance juridique de cette formation politique ».Le ministre de déplorer : « Jusqu’à présent je n’ai pas entendu une seule personnalité de cette formation politique en création remettre en cause les déclarations de M. André Mba Obame. Je suis tenté de dire que ce parti ne veut pas enrichir le débat politique, ne veut pas enrichir la démocratie en République Gabonaise ».Dans ce contexte, Jean-François Ndongou a déclaré avoir instruit son administration à poursuivre les enquêtes jusqu’à pleine assurance que l’UN observe le respect de l’autorité établie, le respect de la Constitution de la République et le respect des lois qui gèrent l’activité politique sur le territoire national.« Si toutes ces informations que nous allons recueillir nous permettent de reconnaitre que ce parti est un parti qui veut participer au débat politique et démocratique en République gabonaise, nous allons voir et remettre un récépissé à ce parti », a-t-il affirmé. Dans une interview accordée à l'hebdomadaire L'Express, publiée le 11 mars dernier, André Mba Obame dressait un tableau sombre de la situation au Gabon et affirmait que  si celle-ci perdurait, le pays risquait de connaître, avant la fin de l'année 2010, un « coup d'Etat à la nigérienne ».Cette déclaration de l'ancien ministre de l'Intérieur avait provoqué de vives réactions au sein de l’opinion publique, au point où le gouvernement, réuni en conseil des ministres s’était penché "sur ces propos graves et particulièrement tendancieux " et avait "marqué sa profonde indignation".  
GN/MO/MS/10
 


 
 
le 06-04-2010 17:43

PDG/4è arrondissement/12 Mars en différé : Jacques Adiahenot reste au PDG

L’honorable Jacques Adiahénot Coupe ainsi court, les rumeurs faisant état de sa démission du PDG. Dans son mot de circonstance, il a précisé qu’entre le PDG et lui, c’est un mariage de raison. ‘Après le décès du président Bongo Ondimba, j’avais voulu me mettre en marge de la scène politique’ a-t-il souligné. Il a également affirmé que s’il fallait quitter cette formation politique, il fallait une raison valable et non des allégations de ceux qu’il considère comme ses détracteurs. Il faut rappeler que le député Adiahénot a occupé des années durant, des hautes fonctions ministériels et au sein du PDG sous le président Omar Bongo Ondimba.

 


 
 
le 06-04-2010 17:38

La majorité présidentielle une structure à renouveler (Par J.H.OKOUMA M'ENGANDZI)

À la suite de l'élection présidentielle de novembre 2005, on dénombrait une quarantaine de partis politiques qui avaient fait le choix d'associer leurs forces à celles du Parti Démocratique Gabonais (PDG) pour assurer au Président de la République sortant, Omar Bongo Ondimba, une victoire confortable. Le PDG et ces partis amis ont formé un bloc connu sous le vocable " majorité présidentielle ". En vérité, ce bloc existait depuis 1993. Il avait pris corps dans la perspective de l'élection présidentielle du 5 décembre de la même année. On l'avait alors baptisé " Nouvelle Alliance pour le Développement et le Changement ", en abrégé " Nouvelle Alliance ". Le Parti de l'Unité du Peuple (PUP) de Maître Louis Gaston Mayila, le Cercle des Libéraux Réformateurs (CLR) de Jean Boniface Assélé, le Parti des Gaulois de Max Anicet Koumba et d'autres formations politiques en faisaient déjà partie. Mais la Nouvelle Alliance n'était pas aussi étoffée que le rassemblement de 2005.Que constate-t-on aujourd'hui ? On constate que depuis le décès du Président Omar Bongo Ondimba, un grand nombre de partis de la majorité présidentielle a fait défection. Le fait a été remarquable à la veille du démarrage de la campagne électorale pour la présidentielle anticipée du 30 août 20009. Quelques exemples suffiront. En effet, Paul Mba Abessole, leader du Rassemblement pour le Gabon (RPG), a présenté sa propre candidature au nom de sa formation politique, avant de se désister au profit du candidat indépendant André Mba Obame. Pierre Claver Maganga Moussavou s'est également lancé dans la bataille présidentielle pour le compte de son parti, le Parti Social Démocrate (PSD). Le Vice-président de la République, Didjob Divungi Di Ndinge, par ailleurs président de l'Alliance Démocratique et Républicaine (ADERE), a annoncé, à l'issue d'un congrès extraordinaire, que son parti avait décidé de laisser aux militants le libre choix de leurs candidats. L'ADERE n'a donc pas soutenu le candidat du PDG, Ali Bongo Ondimba. Le Professeur Pierre André Kombila, numéro un du Rassemblement National des Bûcherons (RNB) qui avait intégré la majorité présidentielle en janvier 2008, lui a tourné le dos pour soutenir la candidature de l'opposant Pierre Mamboundou. D'autres partis qu'on peut qualifier de " partis gazelles ", selon l'expression de Paul Mba Abessole, qui venaient faire le (faux) nombre dans cette majorité, se sont alignés derrière d'autres candidats que celui du PDG. C'est le cas notamment du Mouvement Africain pour le Développement (MAD) de Pierre Claver Nzeng Ebome qui a battu campagne en faveur du candidat indépendant Casimir Oyé Mba.A partir de là, on ne peut s'empêcher de dire que la majorité présidentielle a volé en éclats. On a fini par se rendre compte que beaucoup de gens et de partis s'y étaient engouffrés pour les beaux yeux du Président Omar Bongo Ondimba. Au dernier congrès extraordinaire du PDG, tenu du 13 au 14 mars dernier, une dizaine de partis amis seulement étaient allés témoigner leur solidarité aux pédégistes. Mais dans ce lot, il n'y avait que deux formations politiques ayant une certaine étoffe : le CLR et Gabon Avenir. Tous les autres y compris le Morena Unioniste, tendance Samuel Mvé Mba, ne pèsent pas grand-chose.C'est pourquoi le réalisme politique devrait conduire les tenants du PDG et du pouvoir à réorganiser la majorité présidentielle pour la rendre plus cohérente, plus solidaire, plus dense et plus dynamique. Et cela doit commencer à se faire maintenant, à moins de deux ans des prochaines législatives. Le temps, il ne faut pas l'oublier, passe vite.
JHOM/JRBM
 


 
 
le 06-04-2010 17:34

Signature de deux accords de coopération entre le Gabon et le Bénin

Les présidents gabonais, Ali Bongo Ondimba et béninois, Thomas Boni Yayi ont signé lundi à Cotonou (Bénin), deux importants accords de coopération devant booster les relations entre ces deux pays, a appris mardi la Fédération PDG Russie et Europe de l'Est de source proche de la délégation gabonaise.Selon la source, des accords militaires ont été signés entre les deux chefs d’Etat portant notamment sur la formation des officiers béninois à l’école d’Etat-major de Libreville, et des officiers gabonais qui pourront suivre des stages de déminage dans une école militaire au Bénin.Les deux pays se sont aussi accordés à organiser des manœuvres militaires conjointes destinées à rendre plus opérationnelles leurs troupes.Par ailleurs, un accord portant sur l’exemption des visas pour les détenteurs des passeports diplomatiques, de service ou officiel a été également paraphé. Ce dispositif est destiné à favoriser une circulation de personnes entre les deux pays, a-t-on indiqué, ajoutant que cet accord entrera en vigueur dans un délai de 60 jours.Près de 100 mille béninois sont établis depuis plusieurs décennies au Gabon, dont beaucoup exercent dans le petit commerce, notamment la pêche, et dans l’enseignement.Selon toujours la source, le président Ali Bongo Ondimba regagnera Libreville ce mardi après-midi après un périple qui l’a conduit successivement à Bamako (Mali), Dakar (Sénégal) où il a assisté aux festivités commémorant le cinquantenaire de l’indépendance de ce pays.
IM/BNN
 


 
 
le 05-04-2010 18:56

Gabon-Bénin : Arrivée d’Ali Bongo Ondimba à Cotonou

Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba est arrivé lundi à Cotonou pour une visite de travail de 24h dans la capitale économique du Bénin où il a été accueilli par son homologue béninois, le docteur Thomas Yayi Boni, a appris la Federation PDG Russie et Europe de l'Est de source proche de la délégation gabonaise.Selon la source, il est prévu cette après-midi un entretien entre les deux personnalités. En revanche, mardi il devrait y avoir la signature de plusieurs accords de coopération entre Porto-Novo.Avant le Bénin, le président Ali Bongo Ondimba a assisté dimanche à Dakar aux manifestations marquant le 50ème anniversaire de l’indépendance du Sénégal.Avant le Sénégal, le numéro un gabonais a effectué une visite de 24h à Bamako, il a eu des échanges avec le président malien, Amadou Toumani Touré
IM/
 


 
 
le 04-04-2010 23:28

Le Président gabonais ALI BONGO ONDIMBA assiste à l'inauguration du monument de la Renaissance à Dakar

Le Président ALI BONGO ONDIMBA a assisté aux côtés d'une vingtaine de présidents africains ce samedi à l’inauguration du Monument de la Renaissance Africaine, gigantesque statue érigée sur le point le plus élevé de Dakar.

 


 
 
le 04-04-2010 23:16

PDG/12 mars en différé : LA FEDERATION PDG RUSSIE ET EUROPE DE L'EST SOUS FOND DE RENOUVEAU

La Fédération PDG Russie et Europe de l'Est a célébré hier , a Moscou , avec ses sections le 42eme anniversaire du Parti Democratique Gabonais sous la houlette de son Secrétaire Fédéral Louis Innocent ENIE (photo ci-dessous).

 


 
 
le 04-04-2010 20:34

Discours du Secrétaire Fédéral le Camarade Louis Innocent ENIE de la Fédération PDG Russie et Europe de l’Est

La Fédération PDG Russie et Europe de l'Est a célébré hier avec ses sections(Russie,Ukraine,...) , samedi 3 avril 2010 le 42 ème anniversaire du Parti Démocratique Gabonais en différé a Moscou. En attendant, le rapport de cette célébration, nous vous publions in extenso l'allocution de circonstance du Secrétaire Fédéral le Camarade Louis Innocent ENIE devant un parterre de militants , sympathisants, invites ,amis et de membres du bureau fédéral .
 


 
 
le 04-04-2010 19:04

Le Chef de l‘Etat, Ali Bongo Ondimba reçu au Sénégal et attendu au Bénin

Peu de temps avant son départ pour le Benin, le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, séjourne depuis samedi à Dakar, où il assiste aux festivités marquant, ce dimanche, les cinquante ans de l’indépendance du Sénégal, rapporte la première chaîne de télé vision nationale (RTG1).Samedi, à l’instar de dix-huit autres Chefs d’Etat Africains, Ali Bongo Ondimba prenait part, dans la capitale sénégalaise,  à l'inauguration par le président Abdoulaye Wade, du monument de la Renaissance africaine.Dans les prochaines heures, le Chef de l’Etat mettra le cap sur le Bénin, où il devrait échanger avec son homologue Yayi Boni.Vendredi, Ali Bongo Ondimba était accueilli au Mali par le Président Ahmadou Toumani Touré.  A cette occasion, le Chef de l’Etat avait fait part à son homologue de la « politique de coopération diversifiée » que le Gabon entend impulser avec  les pays amis et partenaires.Les étapes  malienne, sénégalaise et bientôt béninoise sont les premières du genre pour le Président Ali Bongo Ondimba.GN/MO/MS/DCD/10
 


 
 
le 03-04-2010 22:01

Les législatives et sénatoriales partielles fixées au 6 juin

 


 
 
le 03-04-2010 00:53

Ali Bongo au Mali : une visite de courtoisie au président ATT

                                Ali Bongo au Salon Mali de Koulouba

 


 
 
le 02-04-2010 21:49

le Président Ali Bongo a quitté Libreville cet après-midi à destination du Mali

Le Président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba et son épouse Sylvia Bongo Ondimba ont quitté Libreville cet après-midi, à destination du Mali dans le cadre d’une visite officielle de deux jours. Le couple présidentiel se rendra après au Sénégal et Bénin. Au Mali, le président Bongo aura, au cours de sa visite, la première effectuée au Mali depuis son accession au pouvoir en septembre 2009, un entretien avec le président malien Amadou Toumani Touré et rencontrera le Premier ministre Modibo Sidibé et le président de l'Assemblée nationale, Dioncounda Traoré. Il rencontrera également la communauté gabonaise au Mali.Le couple présidentiel se dirigera ensuite au Sénégal pour assister aux festivités marquant les 50 ans d’anniversaire de l’indépendance de ce pays ami. Juste après, le Chef de l’Etat et son épouse se rendront au Bénin pour une visite officielle de deux jours, soit du 5 au 6 avril.A travers ces visites officielles, le Président Ali Bongo Ondimba veut renforcer les liens d’amitié et de coopération que le Gabon entretient avec ces pays amis.FIN/IG/PK/10  
 


 
 
le 02-04-2010 21:48

Le Président Ali Bongo Ondimba invité à effectuer une visite officielle en Iran

 Le Président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba a, avant de s’envoler pour une tournée qui va le conduire respectivement au Mali, au Sénégal et au Bénin, reçu en audience le vendredi 2 avril 2010, le Ministre Iranien des Affaires Etrangères, Manucher Mottaki, venu à Libreville dans le but de relancer la coopération bilatérale entre les deux pays, et échanger sur les questions de l’heure.« Leur entretien a porté essentiellement sur trois points : la relance de la coopération bilatérale entre les deux pays, qui sera matérialisée par l’ouverture d’une Ambassade du Gabon en Iran, et d’une Ambassade d’Iran au Gabon ; la proposition faite par la République Islamique Iranienne de soutenir le Gabon dans son effort pour l’Emergence, en lui apportant des financements dans les secteurs industriel, des Mines, du développement de ses infrastructures, du développement en matière de logement, de la forêt et de la pêche ; l’entretien a également porté sur les questions d’intérêt commun, le Gabon est un interlocuteur privilégié en sa qualité de Membre du conseil de Sécurité de l’ONU », a indiqué Guy Bertrand Mapangou, Secrétaire Général Adjoint, Porte parole de la présidence de la république.
 


 
 
le 02-04-2010 21:46

Ali Bongo Ondimba tape du poing sur la table en conseil des ministres

Le Président de la République Gabonaise Ali Bongo Ondimba a reproché jeudi au gouvernement son "absence d'actions" et l'a menacé en conseil des ministres "de prendre les mesures correctives nécessaires", a annoncé vendredi le porte-parole de la présidence Guy Bertrand Mapangou.

Le Président de la République Gabonaise Ali Bongo Ondimba a reproché jeudi au gouvernement son "absence d'actions" et l'a menacé en conseil des ministres "de prendre les mesures correctives nécessaires", a annoncé vendredi le porte-parole de la présidence Guy Bertrand Mapangou dont la Fédération PDG Russie et Europe de l'Est a reçu une copie.

 


 
 
le 02-04-2010 21:33

Koulamoutou : Célébration en différé du 41e anniversaire du PDG, ce samedi

Les militantes, militants et sympathisants  des 4 fédérations du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir) de la ville de koulamoutou, berceau du PDG, célèbrent ce samedi 3 avril, en différé, le 41e anniversaire de leur parti, rapporte le correspondant de GABONEWS dont la Fédération PDG Russie et Europe de l'Est a reçu une copie.Selon Elisabeth Niongo Secrétaire provinciale du PDG, la manifestation connaîtra le mot circonstanciel du Secrétaire communal du parti Marcel Rufin Pepe, lequel sera suivi d'un exposé sur les Statuts et Règlement du parti, tirés du dernier congrès, puis d'un résumé succinct des récents travaux dudit congrès. Aussi, est-il prévu la grande marche des militants qui partira de la maison du parti via les ancien et nouveau ponts en passant par le marché Mambenda pour un parcours d’environ 2 km.Les manifestations se poursuivront dans chaque fédération avec des déjeuners offerts aux militants qui recevront également les visites des cadres du parti, notamment du membre du Bureau Politique, Blaise Louembé, du député Jean Massima et des sénateur Martin Fidel Magnaga et Joseph Ikamba .GN/GMB/MS/10
 


 
 
le 02-04-2010 16:03

Ali Bongo Ondimba met les points sur les i

Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba a, de nouveau, fustigé le peu de dynamisme du gouvernement dans la concrétisation d’importantes mesures prises, et dans la mise en œuvre de la vision d’émergence, indique le communiqué final du conseil des ministres tenu jeudi à Libreville.‘’Déterminer à hisser le Gabon au rang des pays émergents, le président de la République, chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba a de nouveau stigmatisé le peu de dynamisme du gouvernement dans la concrétisation d’importantes mesures prises depuis son arrivée à la tête du pays, et dans la mise en œuvre de la vision de l’émergence, à la satisfaction du peuple gabonais qui a hâte de vivre une nouvelle ère’’, précise le communiqué.Au lendemain de son élection en août 2009, le président Ali Bongo Ondimba avait formé un gouvernement de 30 membres dont dix huit effectuaient leur baptême de feu dans la conduite des affaires d’Etat.Le numéro un gabonais a appelé cette équipe, le gouvernement de l’émergence et lui avait fixé pour objectif prioritaire, l’amélioration du vécu quotidien des gabonais, rappelle-t-on.
IM/TAM
 


 
 
le 02-04-2010 13:07

Ali Bongo instruit le gouvernement à tenir ‘’absolument tous les engagements vis-à-vis de la CAF’’

 A l’issue du conseil des ministres de ce jeudi au palais de la Présidence de la République, le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, a instruit le gouvernement gabonais à « tenir absolument tous les engagements pris vis-à-vis de la Confédération Africaine de Football (CAF) » en vue de l’organisation avec la Guinée Equatoriale, en 2012, de la Coupe d’Afrique des Nations de football (CAN). En effet, cette instruction intervient après la visite, au Gabon, d’une délégation de l’instance du football continental qui s’est imprégnée de l’avancée des travaux des infrastructures devant accueillir la Coupe d’Afrique des Nations de football co-organisée par le Gabon et la Guinée Equatoriale en 2012.

Visite qui a obligé les responsables de la délégation de la CAF à mettre en garde le Gabon quant au retrait de l’organisation de cette prestigieuse compétition au pays.

 


 
 
le 02-04-2010 13:04

Communiqué final du conseil des ministres du 1er avril 2010

A l’ouverture des travaux, le Conseil des Ministres s’est félicité du caractère réussi et très productif pour notre pays, du séjour, à Rabat au Maroc, du Président de la République Chef de l’Etat, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA.

 


 
 
le 01-04-2010 17:04

La sirène du pont de Gué-Gué a encore frappé

 


 
 
le 01-04-2010 17:01

Ali Bongo invité à prendre part à l’exposition universelle de Shanghai en mai

 L’ambassadeur de la République populaire de Chine au Gabon, Li Fushun est allé mercredi au palais présidentiel présenter au chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba l’invitation officielle des autorités de son pays afin qu’il assiste à la cérémonie d’ouverture de l’exposition universelle de Shanghai prévue le 1er mai prochain.Au cours de cette audience, le numéro un gabonais et la diplomate chinois ont aussi passé en revue les relations de coopération entre les deux pays.Les deux personnalités se sont accordées sur la nécessité de renforcer cette coopération dans les domaines tels que la santé, l’économie, l’industrie forestière, l’habitat, l’éducation, la pêche ou encore l’agriculture.La Chine dans le cadre de cette coopération a déjà réalisé des nombreuses infrastructures au Gabon, notamment la construction de l’Assemblée nationale, du Sénat, de l’immeuble de la maison de la radio (RTG1) et deux hôpitaux (Franceville et Libreville).L’empire du milieu est aussi le partenaire choisi par le Gabon en vue d’exploitation du minerai de fer de Belinga. Un projet qualifié de titanesque devant être un véritable gisement d’emploi.En revanche, le Gabon vend son manganèse et son bois à la Chine, indique t-on.
AK/IM 
 


 
 
le 01-04-2010 16:56

Cinq ambassadeurs présentent leurs lettres de créances à Ali Bongo Ondimba

Cinq nouveaux ambassadeurs ont présenté mercredi, à Libreville, au chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba les lettres de créance leurs accréditant dans ce pays d’Afrique centrale.Il s’agit des ambassadeurs d’Egypte, Mohamed El Sayed Taha, d’Espagne, César Alba Y Fuster, de Sao Tome et Principe, Manuel de Deus Lima, d’Angola, Evaristo Domingos ‘’Kimba’’ et de la Corée du sud, Seong-Jin Kim, tous ayant pour résidence Libreville.
AK/IM
 


 
 
le 01-04-2010 16:52

« Si la SEEG ne remplit pas correctement sa mission, nous verrons de quelle manière réajuster le contrat de concession »Régis.I

 A la faveur d’une interview exclusive qu’il a bien voulu accorder, mercredi, à GABONEWS, dont la Federation PDG Russie et Europe de l'Est a recu une copie  pour parler des problèmes qui minent les secteurs de l’eau et de l’électricité au Gabon, le ministre en charge du Département de l’Energie et de l’Hydraulique, Régis Immongault, a déclaré : « Si la Société d’Electricité et d’Eau du Gabon (SEEG) ne remplit pas correctement sa mission, nous verrons de quelle manière réajuster le contrat de concession ». Interview.GABONEWS : Monsieur le ministre, après avoir passé un semestre à la tête du département sensible de l’Energie et de l’Hydraulique, accepteriez-vous de jeter un regard rétrospectif sur le chemin parcouru, en termes d’actions concrètes réalisées sur le terrain et de difficultés rencontrées ?   REGIS IMMONGAULT: En termes d’actions concrètes, ce sont les initiatives qui ont été prises pour améliorer le service public en matière d’eau potable et d’énergie électrique. Je précise que l’exploitation est du domaine de la SEEG. Le gouvernement se doit de regarder ce qui est fait par la SEEG pour assurer une distribution correcte en énergie électrique et en eau potable.Six mois après, le gouvernement a pris des actions visant à exiger un meilleur rendu en ce qui concerne la qualité du service public en énergie électrique et en eau potable. Certaines actions  nécessitent des délais de réponse, puisque l’amélioration est aussi fonction des investissements qui seront réalisés par l’Etat  et par l’opérateur SEEG.Il est clair que les difficultés sont là. Actuellement nous n’avons pas une distribution régulière au niveau de l’eau potable et de l’énergie électrique à Libreville. C’est pour cela que le gouvernement a insisté pour que la SEEG ait un programme de renforcement de distribution d’eau potable et d’énergie électrique, en même temps que des actions ont été prises par l’Etat afin d’investir sans les domaines concédés et les domaines non concédés à la SEEG.Nous pensons que tout cela devrait permettre une meilleure distribution en énergie électrique et en eau potable au niveau de Libreville et certaines localités de l’intérieur. Le gouvernement pose des actes, afin de renverser cette situation qui perdure. C’est à travers la mise en œuvre de ce programme d’investissement du Chef de l’Etat que l’on pourra avoir un meilleur rendu de cette distribution au Gabon.GABONEWS : Vous avez récemment effectué une tournée dans certaines  provinces du pays, quel en était   le but et quel constat avez-vous fait dans les agglomérations visitées ?REGIS IMMONGAULT : Le but était d’être au plus près de la réalité des compatriotes. Cela rentrait dans le cadre des instructions du Chef de l’Etat et des directives du Premier ministre, qui visent la proximité.A travers cette tournée j’ai pu me rendre compte du fonctionnement de la SEEG sur le plan local. J’ai pu me rendre compte de l’Etat des installations de la SEEG et des problèmes d’extension des réseaux d’eau et d’énergie électrique dans les différentes localités. C’est à travers cela que l’action du gouvernement devait être recadrée pour permettre une amélioration sensible dans ce domaine.GABONEWS : Où en êtes-vous par rapport à la mise en place de l’Agence de régulation et l’audit que vous avez annoncés dès votre prise de fonction ?REGIS IMMONGAULT: L’Agence de régulation a été créée par ordonnance en mars. Cette agence est maintenant effectivement créée. L’ordonnance est actuellement  au niveau de l’Assemblée Nationale pour la ratification. D’ici à un mois au maximum, on devrait procéder à la nomination du directeur général de cette agence. C’est déjà la manifestation d’une décision du Chef de l’Etat de permettre d’avoir un acteur qui va jouer un rôle important  dans le cadre de la régulation. Désormais certaines attributions qui étaient dévolues au département des ressources hydrauliques seront confiées à cette agence, en ce qui concerne l’approbation des tarifs, l’octroi des concessions dans le domaine de l’énergie potable et dans l’énergie électrique, des sanctions, des pénalités au cas où les acteurs ne joueraient pas le jeu.C’est vraiment une avancée intéressante, et cette agence devrait être opérationnelle rapidement afin de renforcer le contrôle de la concession  et de mieux recadrer les actions qui sont faites dans ce domaine.GABONEWS : Aujourd’hui nombre de clients  de la SEEG se plaignent  de l’exclusivité accordée à cette société, de ses factures fantaisistes. Est-ce qu’il y a des mesures concrètes à court terme envisagées par  le gouvernement pour pal endiguer cela ?REGIS IMMONGAULT : Le gouvernement sous le sceau du chef de l’Etat a lancé un appel d’offre international pour choisir un cabinet qui devrait réaliser un audit technique, financier, comptable, élargi aux tarifs. Il va de soi que cet audit devrait permettre aussi de poser des tarifs qui soient en adéquation avec l’équilibre économique et financier de cette concession. Je précise que les tarifs sont établis et validés par le ministère de l’Energie et des Ressources Hydrauliques.Il y a une révision qui est faite sur la base de certains indicateurs, à la fois de l’indice des prix à la consommation, l’évolution des prix du gasoil, du fuel et autres éléments d’ensemble dans le cadre de la production de l’énergie électrique et de l’eau.L’audit qui est un audit indépendant devrait permettre de voir si les tarifs qui sont pratiqués sont conformes. Cet audit  devrait également permettre d’avoir une vision sur l’état des installations, le patrimoine. Cet audit, qui est aussi juridique permettra de voir si la SEEG remplit ses obligation. C’est une vision objective. Après cela, nous verrons dans quel sens adapter les choses.Cette concession a été signée à une période particulière, en 1997. Il  y a une évolution, un contexte différent. Les deux acteurs, l’Etat et le concessionnaire, doivent se retrouver un moment pour revoir les choses de façon objective, en tenant compte de la nécessité de rendre un service public correct, en tenant compte de la volonté du Chef de l’Etat qui consiste à faire du Gabon un pays émergent. L’énergie  électrique doit être un stimulus pour la croissance et non pas un frein pour la croissance. Il faudrait que le concessionnaire puisse être à même de porter cette nouvelle ambition du Chef de l’Etat, de faire du Gabon un pays émergent. Cela signifie que l’émergence doit se faire également dans le secteur de l’énergie électrique et de l’eau.GABONEWS : Monsieur le ministre, un dernier mot à l’adresse des gabonais ?REGIS IMMONGAULT: Je comprends les difficultés. Même moi, ministre de l’Energie et des Ressources Hydrauliques, je subis ces difficultés. J’aimerais dire aux Gabonais que le Chef de l’Etat, conscient du retard énorme dans le secteur de l’eau et de l’énergie électrique, en a fait l’un des piliers  de sa politique économique. Les moyens alloués à ce secteur, qui en 2010 sont multipliés par rapport au budget de 2009, démontrent la volonté, la détermination du Chef de l’Etat à résoudre  les problèmes de l’eau potable et de l’énergie électrique au niveau des Gabonais.Le Chef de l’Etat a pour ambition de réaliser l’indépendance énergétique au Gabon. Il entend permettre un accès à l’eau potable pour tous les Gabonais. Cela va se faire de façon progressive en tenant compte des moyens qu’ont été mis à la disposition du ministère de l’Energie, dans la cadre du budget 2010, et dans celui des années futures. Nous allons effectuer un contrôle renforcé en ce qui concerne les actions de la SEEG. La seule préoccupation du Chef de l’Etat est de servir les Gabonais. Si la SEEG ne remplit pas correctement ses missions à travers ce qui est défini par le Chef de l’Etat et le cadrage du gouvernement, bien sûr, on continuera avec la SEEG, en réadaptant toutefois le contrat de la concession. Dans le cas  contraire, nous verrons de quelle manière réajuster le contrat de concession en tenant compte de cela.Les actions de la SEEG doivent tenir compte de cela, afin que les Gabonais puissent avoir une énergie électrique, une eau potable conforme à un pays émergent.Malheureusement la situation actuelle fait  qu’en 2010, il y aura encore des délestages en eau et en énergie électrique. Mais, en 2011 ce sera le début de l’amélioration. GN/MS/10retour
 


 
 
le 01-04-2010 14:27

Le DG des Impôts explique l'organisation et les missions et dévoulues à sa structure

 Le directeur général des Impôts au Gabon, Joël Ogouma a, dans une conférence de presse mardi à Libreville, expliqué l’organisation et les missions dévolues à cette direction générale placée sous la tutelle du ministère de l’Economie, du commerce, de l’Industrie et du tourisme.M. Ogouma s’exprimait dans la perspective des journées portes ouvertes que sa direction organisera samedi prochain dans la capitale gabonaise.Au cours de cette rencontre, le patron des Impôts en a profité pour entretenir l’assistance sur le décret n ° 1139/PR/MEFBP du 18 décembre 2002, portant création, attributions et organisation de la direction générale des impôts. La direction générale des impôts est notamment chargée de : la conception et de l’élaboration des textes législatifs et réglementaires en matière fiscale, domaniale et foncière, ainsi que des instructions générales nécessaires à leur application.Elle collecte également les éléments nécessaires à la détermination de l’assiette de l’impôt ; la gestion du fichier des contribuables ; la liquidation et le contrôle des impôts, droits, redevances et taxes de toutes natures, créés par la loi et prélevées au profit de l’Etat, des collectivités ou d’autres organismes ; le contrôle des déclarations fiscales, l’établissement des rôles, des titres de perception des impôts, droits, redevances et taxes et des vérifications des compatibilités ; dégrèvement des impôts et taxes dans la limite des délégations accordées par le ministre en charge des finances et du budget et autres tâches que lui confère ce ministère.Pour accomplir avec efficacité et diligence toutes ces missions, la direction générale de impôts a des directions et autres services à l’intérieur du pays pour accomplir la mission de la gestion de la fiscalité.Cette première journée portes-ouvertes de son histoire "vise à promouvoir le civisme fiscal en vue d'amener l'usager à acquérir les réflexes volontaires d'acquittement des obligations fiscales", a notamment affirmé Joël Ogouma. Le directeur des impôts, qui a affirmé sa volonté de "faire jouer la transparence", a reconnu que son service devait faire face au "secteur informel qui constitue une problématique", à la "corruption" et à "l'évasion fiscale"."Si ces pressions (de corruption) sont avérées, je ne crois pas que ce soit le lot des seuls agents de l'administration des impôts. La corruption est une réalité qui transcende les frontières. C'est pourquoi des mécanismes sont mis en place pour endiguer les effets de ce phénomène", a précisé M. Ogouma. M. Ogouma a évalué les pertes fiscales gabonaises (corruption, évasion etc...) à "des dizaine de milliards voire davantage" (10 milliards CFA), soulignant toutefois qu'il s'agissait de "conjectures" et que l'évaluation n'était pas "rigoureuse". En 2010, les recettes fiscales hors pétrole au Gabon s'élèvent à 998 milliards de F CFA pour des recettes totales de 2.095 milliards. Le président Ali Bongo Ondimba a, dès son accession au pouvoir en octobre 2009 et à maintes reprises depuis, affirmé sa volonté de lutter contre la corruption.
TAM/IM
 


 
 
le 01-04-2010 13:57

Ali Bongo Ondimba devrait s’exprimer à la tribune de l’UNESCO à Paris

 Le président Ali Bongo Ondimba devrait se rendre en visite officielle à Paris, en France, pour rencontrer le Directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la Culture (UNESCO), Irina Bokova.
 


 
 
le 01-04-2010 13:50

MOISE EXCLU DE CHEZ LES USURPATEURS NATIONAUX

Urgent:   
 La Fédération PDG Russie et Europe de l'Est  vient d'apprendre l'exclusion d'Andre MBA OBAME du parti des Usurpateurs Nationaux ce matin lors d'un point de presse donne par son Président Zacharie Mybotoa leur siège.