Fédération P.D.G Russie et Europe de l'Est

Parti Démocratique Gabonais branche Europe de l'Est: Avançons Ensemble!!!

le 31-03-2010 23:59

La fédération PDG Russie-Europe de l’Est s’apprête à fêter le 12 mars

- A l’instar des autres militants qui ont participé aux récentes manifestations commémorant le 42è anniversaire du parti à Libreville par une présence très remarquée de leur Secrétaire Fédéral Louis Innocent ENIE, les membres du Bureau Fédéral et les militants de la Fédération PDG Russie et Europe de l'Est se sont retrouvés autour de celui-ci pour, non seulement se féliciter des nouvelles reformes entreprises par le parti, mais également mettre en place les détails appropriés pour organiser en différé le 42ème anniversaire du PDG.
 


 
 
le 31-03-2010 23:41

Le Gabon Industriel d'Ali BONGO ONDIMBA voit le jour peu a peu

La Société nationale des bois du Gabon (SNBG) a annoncé le 30 mars à Libreville un résultat net de 3,047 milliards de francs CFA pour l’exercice 2009, en hausse de 17% par rapport à l’exercice précédente.
 


 
 
le 31-03-2010 12:36

Attentat dans le métro de Moscou : les autorités russes rechercheront activement les organisateurs

Le Premier ministre russe, Vladimir Poutine, a exhorté ce  mardi les forces de l'ordre à rechercher activement les organisateurs des attentats qui ont eu lieu  lundi  dans le métro  Moscovite, au moment où la capitale se recueillait à la mémoire des 39 victimes, rapporte-t-on."Les complices et les organisateurs (...) se sont planqués et c'est une question d'honneur pour les forces de l'ordre que de curer les égouts et de les sortir à la lumière du jour", a déclaré M. Poutine ce mardi sur la télévision nationale, selon des propos rapporté par l’Agence France Presse (AFP).Selon les services spéciaux russes (FSB) les attentats auraient été perpétrés par la mouvance rebelle du Caucase du Nord. Dans le même temps, le comité d'enquête du parquet russe a lancé un appel à  « toute personne ayant été témoin des attentats ». Une ligne téléphonique  a été   mise en place à cet effet. Toujours selon l’AFP, l'enquête a confirmé que les deux femmes kamikazes étaient montées conjointement lundi matin dans une rame de métro à la station Iougo-Zapadnaïa (sud-ouest). Elles auraient été entraînées par Saïd Bouriatski, un chef rebelle tué début mars par les forces russes en Ingouchie (république « instable » du Caucase russe).Deux femmes et un troisième complice présumé sont recherchés, selon une source au sein des services de sécurité. Ce mardi,  décrété journée de deuil  par la municipalité de Moscou, les drapeaux étaient en berne en mémoire des 39 personnes tuées dans le double attentat suicide la veille dans le métro.Notre confrère précise que selon le ministère des Situations d'urgence, 83 personnes ont été blessées dans ces attaques, parmi lesquelles un Israélien, un Philippin et deux Malaisiens.En outre, à l’instar de ses homologues de la communauté internationale, le Président Ali Bongo Ondimba, a adressé ce mardi ses  « vives condoléances » au président russe, et condamné ces « actes odieux ».Source : AFP
 


 
 
le 31-03-2010 12:16

Gabon/Corée du Nord : De nombreux accords de coopération signés entre les deux pays

De nombreux accords de coopération ont été signés mardi au palais de la présidence de la république entre le gouvernement gabonais et le président du présidium de l’Assemblée populaire suprême de la République populaire démocratique de Corée du Nord, Kim Yong Nam, arrivé lundi dernier à Libreville pour une visite de travail. Le gouvernement gabonais et le président du praesidium de l’Assemblée populaire suprême de la République populaire démocratique de Corée du Nord ont signé hier au palais de la présidence de la République une série d’accords visant à renforcer et à développer la coopération multilatérale dans le domaine de la culture, entre autres. Il s’agit également par ces accords de contribuer à la promotion de la compréhension et de l’amitié entre les peuples des deux pays. Les accords signés donnent la possibilité aux deux pays de participer aux festivals internationaux d’art, de film et dans plusieurs événements culturels qui seront organisés par l’un ou l’autre Etat signataire. De même, un de ces accords prend en compte l’échange et la coopération dans le domaine de la littérature, la musique, le théâtre, la danse l’acrobatie, l’archéologie, l’architecture et les arts formateurs. Il y a aussi les échanges et la coopération entre les bibliothèques, les archives et les musées des deux pays, la protection de l’héritage culturel et l’information. Le Gabon et la République populaire démocratique de Corée s’engagent également à promouvoir l’échange et la coopération mutuelle entre les institutions sportives et à encourager la participation aux évènements sportifs qui auront dans l’un deux pays. Les domaines scientifiques et la formation font aussi partie des priorités de cet accord. Hormis le domaine scientifique, les deux pays s’engagent à promouvoir l’échange et la coopération directe conformément à leurs lois nationales respectives en vigueur entre les institutions de recherche scientifique et les institutions d’enseignement supérieur de leur deux pays. Ce n’est pas tout. Le Gabon et la Corée s’engagent à œuvrer pour le renforcement de la coopération multilatérale entre la jeunesse et les organisations des jeunes des deux pays. Les domaines de la santé publique et de la science médicale, les institutions de publication et de diffusion, l’échange des informations radio et télévision sont également intégrés dans cet accord. Le document signé prévoit un règlement à l’amiable par consultation ou négociation des deux parties. Outre cet accord signé entre le Gouvernement de la République gabonaise et le Gouvernement de République populaire démocratique de Corée, un protocole de coopération a été signé entre les deux Etats par le biais de leurs ministres des affaires étrangères Paul Toungui du Gabon et Kim Hyong Jun de la Corée. Le Gabon et la Corée s’engagent à tenir périodiquement des consultations sur le développement des relations bilatérales et sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun.Les délégués des deux parties seront chargés de maintenir des contacts périodiques par l’échange des visites et rencontres lors des sessions annuelles de l’Assemblée Générale des Nations Unies et d’autres occasions. De même le protocole prévoit le renforcement et l’élargissement de la coopération des deux parties auprès des Nations-Unies et d’autres organisations internationales et de s’entretenir sur des questions d’intérêt commun dans le cadre des Nation Unies. A travers ce protocole le ministère des affaires étrangères de la République Populaire Démocratique de Corée s’engage à aider au fur à mesure des conditions et des moyens disponibles le ministère gabonais des affaires étrangères de la coopération internationale et de la francophonie. Selon les indications du protocole, l’aide pourra prendre, en autre la forme de formation des diplomates et d’autres personnels, l’organisation de séminaires de recherches sur des relations relatives aux affaires internationales à la diplomatie de gestion.
ME/PRB
 


 
 
le 31-03-2010 12:10

Ali Bongo Ondimba présidera un conseil des ministres jeudi

Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba présidera un conseil des ministres jeudi prochain, au palais présidentiel de Libreville, indique un communiqué du secrétariat général du conseil des ministres dont la Federation PDG Russie et Europe de l'Est a recu une copie.

 


 
 
le 31-03-2010 12:00

Deux accords de coopération signés entre le Gabon et la République populaire démocratique de Corée

– Deux accords de coopération entre le Gabon et la République Populaire Démocratique de Corée ont été signés ce mardi au  Palais de la Présidence à Libreville, à la faveur d’une rencontre entre le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, et le Président du Présidium, de l’Assemblée Populaire Suprême de la République Populaire Démocratique de Corée,  Kim Yong Nam, a rapporté la première chaîne de télévision nationale (RTG1).Le ministre des affaires étrangères et le Vice-ministre nord coréen des Affaires Etrangères pour la zone Afrique, Amérique latine et Moyen-Orient, Kim Hyong Jun ont procédé ce mardi au Palais du bord de mer, à la signature du protocole de coopération entre leurs deux départements, ainsi qu’au paraphe d’un accord de coopération culturelle entre le gouvernement de la République Gabonaise, et le gouvernement de la République de Corée.Lundi, les deux chefs de diplomatie étaient réunis pour une séance de travail au ministère des Affaires Etrangères à Libreville, alors que  dans le même temps, les ministres nord coréens  de l’Economie, et de la santé, rencontraient eux aussi leurs homologues gabonais, pour jeter des jalons de coopération entre leurs administrations.Le Président du Présidium de l’Assemblée Populaire Suprême de la République Populaire Démocratique de Corée et sa délégation sont  arrivés lundi à Libreville, pour une visite officielle et d’amitié de trente-six heures.Ce séjour gabonais marquait le début d’une mini-tournée africaine des représentants nord-coréens.retour
 


 
 
le 30-03-2010 22:39

Le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, adresse ses condoléances à son homologue Russe, Dimitri Medvedev

Le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, dans une lettre officielle dont copie est parvenue ce mardi à la Federation PDG Russie et Europe de l'Est, a adressé ses « vives condoléances » au Président russe, Dimitri Medvedev, suite au double attentat suicide, particulièrement meurtrier, survenu lundi dans le métro moscovite.TEXTE INTÉGRAL« Monsieur le Président,C’est avec une profonde affliction que je viens d’apprendre, à l’instar de la communauté internationale, la triste nouvelle des deux attentats suicides perpétrés dans les stations de métro de Moscou, le 29 mars dernier et qui ont coûté la vie, à plus d’une trentaine de personnes et blessé plusieurs autres.En cette circonstance particulièrement douloureuse, je voudrais vous présenter, au nom du peuple gabonais, en celui du Gouvernement et au mien propre, mes vives condoléances et vous prier de bien vouloir transmettre, aux familles des victimes, le témoignage de ma profonde sympathie.La République Gabonaise s’associe à cette difficile épreuve en exprimant sa solidarité avec le peuple ami de Russie et tient à vous dire qu’elle condamne ces actes odieux. Je vous prie de croire Monsieur le Président, en  l’assurance de ma très haute considération ».retour
 


 
 
le 30-03-2010 13:52

Le ministre des Affaires Etrangères reçoit son homologue nord coréen

 Le ministre des Affaires Etrangères, Paul Toungui, a devisé, lundi après-midi, à Libreville avec le vice-ministre nord coréen des Affaires Etrangères pour la zone Afrique, Amérique latine et Moyen-Orient, Kim Hyong Jun, plusieurs heures avant la signature, mardi, d’accords de coopération bilatérale entre le Gabon et la République Populaire Démocratique de Corée.Selon une source officielle, parallèlement de cet entretien à l’administration des Affaires Etrangères,  les ministres nord-coréens  de l’Economie et de la santé, rencontraient eux aussi leurs homologues gabonais.Ces rencontres qui, du reste, demeurent conformes au programme officiel de la visite  du Président du Présidium de l’Assemblée Populaire Suprême de la République Populaire démocratique de Corée,  Kim Yong Nam, à Libreville, précèdent de plusieurs heures, le paraphe de deux accords bilatéraux.Mardi  au Palais de la Présidence, où en première heure M. Yong Nam devisera avec le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, M. Toungui et M. Hyong Jun procèderont à la signature du protocole de coopération entre leur  département respectif. Cet émargement sera suivi du paraphe d’un accord de coopération culturelle entre le gouvernement de la République Gabonaise et le gouvernement de la République de Corée.A la tête d’une importante délégation, le Président du Présidium de l’Assemblée Populaire Suprême de la République Populaire Démocratique de Corée est arrivé ce lundi à Libreville, pour une visite officielle et d’amitié de trente-six heures.L’étape gabonaise, précise-t-on,  marque le début d’une mini-tournée africaine de la délégation coréenne. Elle prendra fin le 31 mars prochains.Auparavant, les représentants coréens avaient séjourné en Namibie, au Botswana et en Angola. 
GN/MO/MS/10
 


 
 
le 30-03-2010 13:49

L’aniversaire du PDG à Mulundu sous le signe de l’unité retrouvée

Les militants du parti démocratique gabonais (PDG) du département de Mulundu ont célébré, en différé, le week-end dernier, le 42ème anniversaire de cette formation politique créée le 12 mars 1968 par feu le président Omar Bongo Ondimba.De Mana Mana à Tsaty, en passant par le district de Matsatsa, le scénario était identique, notamment les allocutions d’usage des secrétaires fédéraux, la lecture des résolutions par le conseiller du président Michel Mbomo Upianguh, la présentation de nouveaux membres du bureau politique et du conseil national élus lors du 10ème congrès extraordinaire tenu du 13 au 14 mars 2010 à la Cité de la démocratie et une marche. Les membres du bureau politique Paul Bunduku-Latha, Régis Immongault, Patrice Tonda et Fernando Mawobo Lendoye ont décidé de fêter l’événement à l’unisson sur toutes les fédérations PDG du canton Poungui et du district de Matsatsa. Dans ses différentes déclarations, le ministre Bunduku-Latha qui a édifié les militants sur les raisons de sa réintégration au PDG le 6 mars dernier, a appelé tous les militants à la discipline et à l’unité pour que les projets de développement de la province aboutissent. A ce propos, il s’engage à “barrer la route à tous ceux qui voudront faire du département de Mulundu un champ d’expérimentation de leurs petits projets tendant à déstabiliser le Gabon par la terreur ou par des menaces terroristes’’. Pour le ministre Bunduku-Latha, l’ouverture du parti prônée par la président Ali Bongo Ondimba devrait permettre de redynamiser la première force politique du pays. Il a salué le retour dans leur rang de M. Etienne Guy Mouvagha Tchioba. Ce retour, estime-t-il, est une bonne chose puisque les efforts seront désormais unis et tous les fils de Mulundu devront dès à présent regarder dans la même direction. En ce qui concerne la politique de l’émergence, le membre du bureau politique Bunduku-Latha a souligné que celle-ci “est un pari pour l’avenir du Gabon dans le domaine des infrastructures’’, citant entre autres la route Lastourville-La Léyou dont les travaux sont actuellement exécutés par une entreprise chinoise. ’’ L’émergence est aussi un état d’esprit dans notre manière de faire, de gérer nos villages’’, a-t-il ajouté, invitant ses camarades à changer de mentalité en prônant les valeurs de l’harmonie et de respect des uns vis-à-vis des autres. Pour sa part, le ministre Régis Immongault, le dernier congrès a été plus marqué par le retour de la parole à la base. Selon lui, les membres du gouvernement n’ont pas “le monopole de la vérité et de la justesse au niveau des actions’’. ’’ Notre rôle est de tout faire pour qu’à travers le programme du Chef de l’Etat, Mulundu puisse avancer’’, a-t-il ajouté. M. Immongault pense que l’unité des fils de Mulundu ne doit pas être ’’ une union des contraires qui s’observent et qui s’envoient des sagaies dans la nuit’’. ’’Nous sommes contents de revoir dans nos rangs encore les camarades Bunduku-Latha, Etienne Guy Mouvagha Tchioba avec qui nous pouvons bâtir une politique qui viserait à amener le progrès social au niveau du département de Mulundu’’, s’est réjoui le membre du bureau politique. Des fiches d’adhésions ont été remises aux secrétaires fédéraux. Des élections législatives partielles sont prévues dans le premier siège du département de Mulundu après l’exclusion du PDG de Mme Paulette Missambo qui a rallié l’opposition.
NMM/PRB
 


 
 
le 30-03-2010 13:47

Ali Bongo Ondimba recoit des partenaires italiens

 Le projet de construire une usine ultramoderne de bois au Gabon a été évoqué lundi au cours de la séance de travail que le président de la république Ali Bongo Ondimba a eue avec des partenaires italiens conduits par le directeur général de la firme de transformation de bois ‘’Cremona’’, Camillo Botti, indique un communiqué de la presse présidentielle.Le président de la république Ali Bongo Ondimba a reçu lundi en audience le directeur général de la firme italienne Cremona, Camillo Botti, venu échanger avec le chef de l’Etat sur un projet important concernant l’industrialisation de la filière bois dans notre pays. Au de cette rencontre, des échanges sur la validation d’un programme qui devait permettre aux partenaires italiens de lancer, d’ici à août 2011, des activités dans le secteur bois, souligne le communiqué.Il s’agit précisément de la création d’une usine ultramoderne de transformation du bois, qui sera équipée des machines à même de transformer le bois dans le respect scrupuleux de l’environnement, c’est-à-dire sans émission de gaz ou de quelque rejet que ce soit. A noter qu’autour du chef de l’Etat, il y avait le Premier ministre Paul Biyoghé Mba, le ministre des Eaux et Forêts, de l’Environnement et du Développement durable Martin Mabala, et le directeur général de la société nationale des Bois du Gabon, Serge Rufin Okana. Il faut dire que la question de l’industrialisation de la filière bois préoccupe au plus haut point le gouvernement gabonais et en particulier le président de la république Ali Bongo Ondimba. Des mesures ont été prises en novembre dernier interdisant l’exportation du bois sous forme de grumes, au profit de la transformation locale du produit.L’objectif est de permettre l’éclosion d’une industrie locale en la matière, de donner une certaine plus-value au produit avant son exportation, de créer des richesses et des emplois dans le pays. la décision, qui devait entrer en application en janvier dernier, a été repoussée pour permettre aux opérateurs du secteur d’évacuer les grumes engorgées dans les parcs à bois à travers le pays. Il est également question d’étudier la question au cas par cas avec les opérateurs exerçant dans le domaine, dans l’intérêt mutuel. AK/PRB
 


 
 
le 29-03-2010 23:57

Le 42e anniversaire du PDG célébré avaec faste au Cap Estérias

 Le 42e anniversaire du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) a été célébré samedi dernier avec faste dans la commune et le département du Cap Estérias. La célébration du 42e anniversaire du PDG dans cette localité a commencé dans la zone de Malibé II, dans le département du Cap Estérias, avec l’arrivée du membre du bureau politique, Marie-Thérèse Vane, qui a mobilisée les populations venues massivement à l’école publique de Malibé II où s’est tenu la rencontre entre les militants. D’entrée de jeu, l’un des responsables politiques du PDG de la localité, Clément Tchinga a présenté aux populations, les nouveaux élus locaux du parti, avant d’adresser au membre du bureau politique, ses sincères félicitations pour son élection à ce prestigieux poste au sein de cette famille politique, tout cela sous les acclamations de la foule et les chants des groupes socioculturels du parti. Après un repas fraternel pris en plein air, le membre du bureau politique et la délégation qui l’accompagnait sont partis pour la commune du Cap Estérias où ils étaient attendus depuis la matinée par les militants, assis sous les tentes et habillés aux couleurs du PDG. Dans la commune du Cap Estérias, la cérémonie a véritablement démarré vers 16 heures locales (15h GMT) avec l’arrivée du vice-président du parti, Paul Biyoghé Mba, lequel a été accueilli par Mme Vane et d’autres responsables politiques de la contrée. Mme Vane a appelé les ‘’pédégistes’’ à travailler pour la construction du pays et à être des artisans de la paix et de la concorde nationale. Elle a, par ailleurs, invité ses frères et sœurs à soutenir le projet de société du président Ali Bongo Ondimba ‘’L’avenir en confiance’’, afin de hisser le Gabon au rang des pays émergents. Pour sa part, le secrétaire de la fédération A de la localité, Ambroise Anguilet, a enjoint les militants à ratisser large au cours des prochaines échéances électorales, soutenant que le PDG est l’espoir du Gabon. La fête est terminé dans la commune du Cap Estérias avec le partage d’un repas de fraternité entre les militantes et les militants ‘’du parti de masse’’. Plus de 800 personnes étaient présentes à l’école publique du Cap Estérias qui a servi de cadre à l'événement. 
RAMA/IM
 


 
 
le 29-03-2010 23:55

‘’Tous les élus locaux du Cap Estérias doivent être « pédégistes » à partir de 2011’’ (Biyoghé Mba)

Le Premier ministre et vice-président du parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) Paul Biyoghé Mba, a déclaré samedi dernier, au Cap Estérias, que tous les élus locaux du département du Cap Estérias doivent être des « pédégistes », à partir de 2011, à l’occasion de la célébration du 42e anniversaire du parti au pouvoir. ‘’A partir de 2011, tous les élus locaux du Cap Estérias doivent être des pédégistes’’, a déclaré Paul Biyoghé Mba, faisant allusion aux législatives de 2011, aux locales de 2013, aux sénatoriales de 2015 et à la présidentielle de 2016. Par ailleurs, Paul Biyoghé Mba a appelé les militants du PDG de cette localité à l’unité, invitant ceux qui ont quitté le bateau de ce parti à la veille de la présidentielle anticipée du 30 août 2009 à faire marche arrière. ‘’Vous avez une nouvelle chance de vous affirmer au sein de notre parti. Il n’ y a pas de honte à regagner la maison du père’’, a-t-il rappelé, citant le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba. ‘’Ici au Cap Estérias, il n’ y a plus d’exclusion mais, nous devons rester vigilants’’, a poursuivi M. Biyoghé Mba, ajoutant que l’ouverture n’est pas synonyme de l’absence de vigilance. Outre ces recommandations, le premier ministre a demandé aux militants du PDG de mettre en application les consignes du nouveau président du parti, Ali Bongo Ondimba, lesquelles rappellent les valeurs de paix de tolérance et de dialogue. 
RAMA/IM 
 


 
 
le 29-03-2010 22:23

Le numéro deux de la République Populaire Démocratique de Corée, en visite officielle et d’amitié au Gabon

- Le Président du Présidium de l’Assemblée populaire suprême de la République populaire démocratique de Corée,  Kim Yong Nam, est arrivé, ce  lundi , en début d’après-midi, à Libreville pour une visite officielle et d’amitié de trente-six heures au Gabon , accueilli à sa descente d’avion par le premier ministre , Chef du gouvernement, Paul Biyoghé Mba.

 


 
 
le 29-03-2010 18:45

MAUREL ET PROM : Les volumes quotidiens de production au Gabon en hausse de 50% à la mi-mai

 Maurel & Prom a annoncé le démarrage, le 16 mars, de la production du puits OMGW-1 au Gabon. Elle a été lancée dans le cadre d'un test pour une durée d'un mois. Ce puits de découverte du champ de Gwedidi, qui avait été testé avec 3.000 barils par jour fin décembre 2009, a été depuis connecté au centre de production d'Onal grâce à la pose d'une conduite de 6,5 kilomètres. « Les résultats du puits OMGW-201, en cours de forage, permettront à l'opérateur de déposer une demande d'autorisation exclusive d'exploitation qui comprendra le plan de développement du champ », a précisé le groupe pétrolier. Une fois cette autorisation obtenue, ses intérêts pour ce champ atteindront 85%.

 


 
 
le 29-03-2010 14:35

Célébration, en différé, des 42 ans du PDG : De « nouvelles victoires » en filigrane

 - Les membres du Comité Permanent et du Bureau Politique du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir) ont poursuivi, ce samedi, à l’instar des autres provinces du pays, dans la province de l’Estuaire, la célébration en différé du 42ème anniversaire de la formation politique.« FRANCHIR TOUTES LES ÉTAPES POLITIQUES »A la faveur de l’ultime étape de cette tournée, dans le 3ème arrondissement de Libreville, les militants de la 1ère fédération du Parti, se sont vus honorés de la présence, entre autres personnalités,  du Premier ministre, membre du Comité Permanent, Paul Biyoghé, du ministre de la Communication, membre du bureau politique, Laure Olga Gondjout, et du Secrétaire communal, l’honorable Vincent de Paul Gondjout.Par ailleurs, lors de son adresse aux militants et  militantes, M. Biyoghé Mba n’a pas manqué de revenir sur les dernières assises du parti, qui selon lui, ont contribué à rehausser le dynamisme de la formation.« Au sortir de ce 10ème congrès extraordinaire,  je constate que le parti est plus fort, plus vigoureux, apte à franchir toutes les étapes politiques auxquelles il devra faire face prochainement », a-t-il déclaré devant l’assemblée, tout en exhortant les camarades à observer les valeurs de « dialogue, de tolérance de paix et de travail politique ».SORTIR VICTORIEUX DES « QUATRE PROCHAINES ÉLECTIONS »Peu de temps avant de rencontrer les camarades de la 1ère fédération de la capitale, la délégation des hauts représentants du PDG communiait, toujours dans le 3ème arrondissement, avec les membres de la 3ème fédération.« Notre parti doit aller de l’avant, consolider ses troupes pour un nouveau départ et de nouvelles victoires », a martelé Paul Biyoghé Mba.Galvanisant les « sections », le membre du Bureau Politique a indiqué que, le parti devant rester « le plus longtemps au pouvoir », il lui faudra  gagner les « quatre grandes élections », qui jalonneront le mandat du Président de la République par ailleurs  Président du Parti, Ali Bongo Ondimba. Ainsi, a-t-il mis en exergue, les élections législatives de 2011, les élections locales de 2013, les sénatoriales de 2015, et enfin la présidentielle de 2016. A cet effet, il a appelé à la mobilisation générale, pour que le porte-étendard du parti obtienne un second mandat sur un score d’« au moins 51% ».MILITANTS DE « JOUR » ET MILITANTS DE « NUIT »Plus tôt, le membre du Bureau Politique, Laure Olga Gondjout,  échangeait avec la 2ème fédération du troisième arrondissement de la commune de Libreville.Aussi, dans le contexte des 42 ans du parti, Mme Gondjout s’est-elle remémorée feux le Président fondateur  et son épouse, Omar Bongo Ondimba et Edith Lucie Bongo Ondimba qui, bien « qu’absents physiquement », continuent de veiller « spirituellement » sur les militants et les militantes.« Il faudrait qu’avec son départ (ndlr : celui du président fondateur) nous apprenions à devenir des adultes. Nous devons nous imprégner de toute sa vision, de tous ses enseignements, et aller vers tous les objectifs qu’il s’était fixés », a-t-elle déclaré à la presse, en mettant en exergue le renforcement de l’unité nationale et le développement économique et social du Gabon.Toutefois, exhortant la base au « travail sur le terrain », elle a appelé les uns et les autres à œuvrer fidèlement pour le parti, en souhaitant « plus de militantisme ».« Je condamne le fait qu’il y ait des militants du Parti Démocratique Gabonais le jour, ceux qui profitent des avantages que confèrent l’adhésion à ce parti, et qui, la nuit militent dans d’autres partis. Il faut que l’on soit de cœur avec le parti, que l’on milite de jour et de nuit pour le parti, que l’on renforce sa position et que l’on aille même plus loin », a-t-elle martelé.A la faveur de la célébration des 42 ans en différé du PDG, les hautes plus autorités de la formation  politique ont sillonné une pléthore d’étapes dans la province de l’Estuaire, où ils ont tour à tour mis en exergue la nécessité de consolider les acquis politiques, et «relever les prochains défis ».GN/MO/MS/10
 


 
 
le 29-03-2010 13:15

Gabon - Corée du Nord : Kim Yong Nam attendu à Libreville lundi

 Le président du « praesidium » de l’Assemblée populaire suprême de la république populaire et démocratique de Corée, chef de l’Etat, M. KIM YONG NAM, est attendu en fin de matinée à Libreville, où il séjournera trente-six heures dans le cadre d’une mini tournée africaine destinée à renforcer les relations entre son pays et le continent. Le haut dirigeant nord coréen, qui se rendra ensuite au Sénégal et en Gambie, aura avec le président de la République, chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, d’importants entretiens axés sur les rapports bilatéraux et sur les questions de politique internationale, dont celle relative au « dossier du nucléaire » qui continue d’empoisonner les relations entre la Corée du Nord et la communauté internationale au moment où le Gabon entame son mandat de membre non permanent, pendant deux ans, du Conseil de sécurité des Nations unies. 
JBEZ/PRB
 


 
 
le 29-03-2010 13:13

Les cadres politiques réitèrent leur détermination à accompagner le chef de l’Etat

 Les cadres politiques et les militants du Parti Démocratique Gabonais (PDG) de l’Ogooué-Maritime ont réitéré samedi dernier dans la capitale économique du Gabon, leur détermination à accompagner le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba tout au long de son septennat à la tête du Gabon, à la faveur de la célébration en différé du 42ème anniversaire de ce parti.Le membre du comité permanent du bureau politique du PDG, Honorine Dossou Naki, a félicité les militants du parti pour leur participation massive au Congrès extraordinaire des 13 et 14 mars dernier de leur parti dans la capitale gabonaise. ‘’Je voudrais féliciter les militantes et les militants de notre province pour leur participation massive et leur implication active aux travaux du 10eme congrès extraordinaire de notre parti dont l’une des grandes résolutions est l’engagement des congressistes à accompagner le chef de l’Etat Ali Bongo, tout au long de son mandat pour faire de la politique de l’émergence une réalité ‘’, a-t-elle déclaré. Appelant à la mobilisation des troupes en vue des futures échéances électorales, notamment les législatives. Mme Dossou a expliqué que seule la victoire de leur parti pourrait garantir la concrétisation de la politique d’émergence prônée par le chef de l’Etat. ‘’Nous devons plus que jamais préserver et consolider les acquis que sont l’unité et la cohésion nationales, la paix, en même temps que nous devons nous arrimer au concept de l’émergence par le renforcement et la redynamisation des structures de base, la responsabilisation des militants (…)‘’, a indiqué Dossou Naki, exhortant les militants à poursuivre les combats politiques qu’ils ont toujours menés et à réaffirmer la fidélité dont ils ont toujours fait preuve. Pour sa part, Michel Essonghé, autre membre du comité permanent du bureau politique, et proche collaborateur de longue date du défunt chef de l’Etat, a donné un bref aperçu de l’histoire récente du Gabon, caractérisée par les décès, l’année dernière du chef de l’Etat en exercice Omar Bongo Ondimba et son épouse Edith Lucie Bongo Ondimba. ‘’L’année dernière, à pareille époque, nous étions frappés par le deuil de la présidente d’honneur de l’union des femmes du PDG, Edith Lucie Bongo Ondimba, l’épouse du chef de l’Etat, dont le décès était suivi trois mois plus tard de celui du président fondateur de notre parti, le chef de l’Etat Omar bongo Ondimba’’, a-t-il rappelé, demandant aux militants d’avoir une pensée pieuse pour eux, par l’observation d’une minute de silence. Selon M. Essonghé le décès du chef de l’Etat Omar Bongo Ondimba a plongé le pays dans une période d’incertitude, car le fauteuil présidentiel était à prendre et semblait accessible notamment, note-t-il, à quelques uns de ses anciens collaborateurs et pas des moindres, précise Michel Essonghé. ‘’Notre parti, le PDG jusque là mouvement populaire et espace de vie, rêvé pour beaucoup, devint l’ennemi public n°1 et son candidat à l’élection présidentiel, la cible du slogan ‘’tout sauf Ali’’, pour beaucoup, la fin d’Omar Bongo Ondimba signifiait la fin du PDG‘’, a indiqué le membre du bureau politique, soulignant que pour ceux-là, le réveil fut difficile car les résultats de l’élection présidentielle leur ont fait comprendre qu’ils s’étaient trompés.‘’Le projet de société du candidat du PDG, le soutien du PDG qui l’avait investi, sa campagne et le choix d’une majorité de gabonais eurent raison des abandons, de l’acharnement, des propos sectaires et outranciers’’, a expliqué M. Essonghé affirmant que le dixième congrès extraordinaire du PDG qui s’est tenu récemment a fourni la preuve de le vigueur de ce parti, la solidité de la fidélité de ses militants et sa capacité à cheminer avec le chef de l’Etat sur le chemin de l’émergence. ‘’Camarades, il y a des tournants qu’il faut savoir négocier dans la vie, des trains qu’il ne faut pas rater, des rendez-vous à ne pas manquer’’, a fait comprendre M. Essonghé, soulignant qu’il y a à présent à la tête du Gabon, un président de la République intergénérationnel qui fait le lien entre les jeunes, les adultes et les anciens et qui, a-t-il poursuivi, a l’ambition d’écrire une nouvelle page de la vie et de l’histoire du Gabon. ‘’Nous devons tous, dans l’unité et la cohésion, chacun à son niveau jouer son rôle, sa partition, faire son travail, assumer sa tâche, c’est aussi cela l’émergence ‘’, a ajouté Michel Essonghé appelant tous les militants à oeuvrer pour la reconquête, la mobilisation et le rayonnement du PDG dans la province? ‘’ Le président de la République Ali Bongo Ondimba fait ce qu’il dit et dit ce qu’il fait (…) il a besoin de tout le monde pour écrire cette nouvelle page (…)’’, a dit Michel Essonghé.Le secrétaire provincial du PDG Bernard Apérano a, de son côté, appelé les militants à plus de solidarité et de mobilisation sur le terrain: ‘’Nous devons nous approprier le triptyque Paix, Développement, Partage pour un PDG plus rayonnant et plus dynamique dans la province de l’Ogooué-Maritime’’.
EMM/PRB
 


 
 
le 29-03-2010 11:35

Deux attentats-suicide dans le métro de Moscou: au moins 34 morts et 25 blessés

Deux attentats-suicides dans le métro de Moscou, selon les autorités russes, ont fait au moins 34 morts et 25 blessés lundi matin, à l'heure de pointe, ont rapporté les services d'urgences de la capitale russe. Parallèlement, des rebelles tchétchènes ont revendiqué les attaques.

 


 
 
le 28-03-2010 21:00

Gondjout boude le rachat de Zain Afrique

 


 
 
le 28-03-2010 20:32

Quelques photos des différentes délégations et fédéraux PDG de l'étranger au CONGRES du PARTI a Libreville

 (DE DROITE A GAUCHE ; CAMARADE BOUYOBA GONTRAN JONAS SECRETAIRE FEDERAL DE TUNISIE ET LE CAMARADE LOUIS INNOCENT ENIE SECRETAIRE FEDERAL RUSSIE ET EUROPE DE L'EST) LORS DU CONGRES

 


 
 
le 28-03-2010 20:12

Discours Intégral du collectif des Fédérations PDG de l'étranger lors du point de presse tenu a Libreville

LA FEDERATION PDG RUSSIE ET EUROPE DE L'EST VOUS LIVRE ICI LE DISCOURS INTEGRAL DU COLLECTIF DES FEDERATIONS PDG DE L'EXTERIEUR LU PAR LEUR PORTE-PAROLE LE CAMARADE VIVIEN PEA AMOS.
 


 
 
le 28-03-2010 19:45

NOUVELLE FICHE D 'ADHESION AU PARTI DEMOCRATIQUE GABONAIS

LA FEDERATION PDG RUSSIE ET EUROPE DE L'EST VOUS INFORME DE LA MISE A LA DISPOSITION, A TOUTES PERSONNES DESIREUSES D 'ADHERER AU PARTTI DEMOCRATIQUE GABONAIS DE LA NOUVELLE FICHE D'ADHÉSION . 
 


 
 
le 28-03-2010 19:16

Discours intégral du Secrétaire Fédéral de la Fédération PDG Russie et Europe de l'Est au 10ème Congres du Parti

A la suite de son deplacement vivement remarque au dernier congres du Parti Démocratique Gabonais, nous vous livrons ici le discours integral du Secretaire Fédéral de la Federation PDG Russie et Europe de l'Est le Camarade Louis Innocent ENIE applaudi et repris par le President du 10eme Congres un peu plus tard le Camarade Andre Dieudonne BERRE. 
 


 
 
le 28-03-2010 18:31

Le 10ème congrès du PDG sera rediffusé sur 3A Télé Sud

- La rediffusion de l'édition spéciale sur le 10ème Congrès du PDG des 13 et 14 mars dernier se fera sur 3A Télé Sud les Vendredi 26 mars 2010 à 1h30 du matin et le Samedi 27 mars 2010 à 20h00.
 


 
 
le 28-03-2010 18:29

PDG/12 mars en différé : LA FEDERATION PDG RUSSIE ET EUROPE DE L'EST PRETE

La Federation PDG Russie et Europe de l'Est organise ce Samedi 3 Avril 2010 a partir de 16h en collaboration avec ses sections ,a Moscou le 12 Mars en differe et profitera de celui-ci pour y apporter une touche particuliere suite au renouveau du parti dont l'axe se situe désormais vers l'emergence.
 


 
 
le 27-03-2010 11:31

PDG/12 mars en différé : LA FIEVRE MONTE DANS LES DIFFERENTS ETATS MAJORS PROVINCIAUX

Depuis ce vendredi, 26 mars, plusieurs fédérations de Libreville célèbrent à leur manière le 42è anniversaire du Parti démocratique gabonais. Il y va également de celles qui sont à l’intérieur du pays. Pour ce qui concerne les membres du secrétariat exécutif du parti, ils se sont tous rendus dans leurs provinces et départements respectifs afin de rehausser de par leur présence, cette manifestation. Sur le plan organisationnel, les différents états - majors ont mis les petits plats dans les grands afin de donner un éclat particulier à ce premier 12 mars de l’Ere de l’émergence.

 


 
 
le 27-03-2010 11:27

PDG/Secrétariat exécutif : UNE MUTUELLE DES AGENTS Y EST NEE

C’est Samuel Nzé Ndong qui aura la lourde tâche de présider aux destinées de cette nouvelle structure au sein du secrétariat exécutif du PDG. Il a été conduit une liste unique qui a eu l’assentiment de l’assemblée générale. Il devra donc œuvrer, selon les conseils prodigués par le directeur de cabinet du SG, à la bonne marche de la vie professionnelle des agents en service dans cet ensemble, et au bon climat qui devra en tout temps, exister entre le personnel et les membres du secrétariat exécutif. Ce bureau élu pour une durée de deux ans renouvelables une fois est composé de 11 membres, avec comme commissaire aux comptes, le chef du personnel lui-même.

 


 
 
le 26-03-2010 11:48

Indépendance du Gabon : Les préparatifs vont s’accélérer à travers des opérations pérennes

La résolution d’accélérer les opérations pérennes dans les préparatifs du cinquantenaire de l’indépendance du Gabon a été prise mardi à l’issue d’une importante réunion entre le premier ministre Paul Biyoghé Mba et les membres du Comité préparatoire du cinquantenaire de l’Indépendance du Gabon.Le gouvernement annonçant son engagement franc à soutenir tous les acteurs impliqués dans ce rendez-vous historique afin d’avancer à travers des opérations pérennes, conformément aux instructions du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba.Le Directeur général de la Société de Valorisation des ordures ménagères du Gabon (SOVOG), Laurent D. Traoré Mantion, se prêtant aux questions de la presse, a réitéré sa disponibilité à répondre aux attentes de l’Etat et du Président de la République, Ali Bongo Ondimba, suite à la déclaration faite dernièrement à Port-Gentil au cours d’un conseil des ministre à savoir que les sociétés qui interviennent dans le transport des déchets puissent apporter leur plan d’industrialisation de traitement des collectes de déchets. En plus de cela il fallait commencer à réfléchir sur la propreté de Libreville et des villes de l’intérieur dans le cadre du cinquantenaire de l’indépendance du Gabon. C’est pourquoi, le Premier ministre a fait appel aux différents ministères concernés et le maire de Libreville, ainsi que la société SOVOG pour mettre en place un plan permettant de trouver une solution définitive au problème de l’insalubrité de Libreville grâce à un travail de façon curative et permanente. Aussi la Sovog doit-elle mettre ‘’rapidement’’ en place le schéma directeur de collecte des déchets tel qu’il a été conçu dans sa convention et le compléter par le centre de traitement des ordures qui a été également annoncé dans ladite convention. La préoccupation de la Sovog a été que l’Etat règle les problèmes d’accès au site et de la mise à disposition du terrain où seront déversées et traitées les ordures. Le traitement des déchets permettra de produire de l’engrais, de l’énergie électrique. Le Premier ministre a donné des directives aux ministères concernés afin que ses sites soient disponibles et opérationnels, compte tenu du fait que la décharge de Mindoubé est ‘’totalement saturée’’. M. Mantion a rassuré que la Sovog n’est pas dépassée par les événements mais que Sovog est confronté au problème de discipline des Librevillois qui ne respectent pas les heures de dépôts des ordures. Dans ce contexte, le Premier ministre a insisté auprès du maire de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane que désormais une campagne de sensibilisation puisse avoir lieu dès la semaine prochaine afin que l’ensemble de la population puisse être sensibilisé à ne pas verser les ordures à n’importe quelle heure et que Sovog puisse faire correctement son travail, évitant de faire le transfert de pollution. Autrement dit lorsque les déchets sont ramassés, on doit pouvoir les valoriser.Le maire de Libreville est revenu sur les importantes mesures prises en conseil des ministre à Port-Gentil, surtout celles relevant de la propreté des villes gabonaises, lesquelles ont conduit le Premier ministre Paul Biyoghé Mba à interpeller certaines sociétés pour leur demander de prendre à bras-le-corps ce problème et d’y apporter, dans des délais raisonnables, des solutions appropriées. Pour participer à cet effort de salubrité auquel la mairie de Libreville est associée, Jean François Ntoutoume Emane a dit compter sur les ministres de l’Environnement (…) et des Travaux publics (…), ainsi que sur ses collaborateurs les plus directement concernés, notamment le Directeur général de l’environnement, Bonaventure Nzigou Manfoumbi et son conseiller, M. Kounga, précédemment directeur général des services techniques et des moyens. Dans la perspective très proche de la commémoration du cinquantenaire, le Premier ministre Paul Biyoghé Mba a demandé au maire de Libreville et à sa délégation de redoubler d’effort pour nettoyer la ville, la rendre propre et procéder à la pré collecte parce que les camions de Sovog ne peuvent pas aller dans les quartiers enclavés. ‘’Il va falloir que la mairie s’appuie sur les associations de jeunes pour cette pré collecte qui consiste à amener les déchets vers les bacs à ordures. Mais un autre problème se pose, celui de la discipline des populations, c'est-à-dire de l’éducation civique, compte tenu du fait que les populations ne respectent pas les heures de dépôts de leurs ordures’’, a soutenu M. Ntoutoume Emane, invitant les Librevillois à nettoyer aussi le long de leurs clôtures où, parfois, le regard bute sur des herbes plus hautes que la toiture. Sachant qu’assurer la propreté est une question d’hygiène, le maire a souhaité l’implication de tous et a pris l’engagement de diligenter des émissions de sensibilisation à la radio et la télévision. M. Biyoghé Mba, en sa qualité de président du Comité d’organisation du cinquantenaire, a dit avoir convoqué cette réunion pour traiter de deux aspects : le problème du ramassage des ordures et l’insalubrité. ‘’Il faut alors prendre le taureau par les cornes et s’organiser pour ramasser les ordures depuis les quartiers les plus difficilement accessibles à ceux qui le sont. Il faut donc tout faire pour que les caniveaux soient curés, que les ordures soient ramassées correctement. Qu’il n’y ait plus d’immondices à tous les coins de rues, que les Gabonais vivent dans une ville agréable où l’air n’est pas dicible comme c’est le cas en ce moment’’, a recommandé le Premier ministre, ajoutant qu’il faut donc ‘’très rapidement s’organiser pour que la situation s’améliore et que les Gabonais le sentent, le vivent et le partagent’’. Le second aspect de la rencontre de mardi soir reposait sur l’après collecte des ordures jusqu’à la décharge publique. Pour le chef du gouvernement il s’agit là en réalité d’un transfert de pollution : on prend la pollution des quartiers où les ordures sont produites, on les laisse à Mindoubé et ça produit la pollution au niveau extérieur comme intérieur ; cela met en danger la nappe phréatique et les cours d’eau qui se trouvent au bord de Mindoubé et même de la Lowé. Donc il faut traiter ces ordures et pour les traiter la société SOVOG qui a une convention depuis 2002 avec l’Etat a un projet qui est toujours d’actualité, celui d’industrialisation qui verra la construction d’une usine de 15 milliards de FCFA. Mais à ce niveau l’Etat devait d’abord identifier les préalables : voie d’accès, attribution de terrain, déguerpissement et relogement des populations qui habitent la zone réservée à SOVOG. ‘’Ce sont des problèmes qui vont être traités dès cette semaine’’, a-t-il rassuré, poursuivant que ‘’nous allons prendre des mesures nécessaires pour que d’une part un décret d’utilité publique soit pris très rapidement, conférant officiellement cette zone-là à SOVOG. Et nous allons prendre des dispositions dans le cadre du budget 2010 avec le ministère de l’Habitat pour que les populations qui logent autour de cette zone soient dans les conditions les plus humaines et les plus citoyennes possibles, déplacées et relogées avec les commodités nécessaires (…)’’. Toutefois toutes ces situations partent des causes. Mais les gens ne respectent pas la règlementation afférente à la protection de l’environnement. ‘’Il y a la loi 16 qui dispose d’un certain nombre d’articles qui doivent être strictement observés. Maintenant nous allons l’appliquer et les contrevenants aux dispositions légales seront naturellement appelés par des voies légales à les respecter. Des dispositions seront prises pour qu’il y ait plus de possibilités matérielles de ramassage et de conservation des ordures, selon le programme proposé par Sovog et la mairie. C’est pourquoi le Premier ministre a demandé au maire de Libreville de lancer instamment une campagne de sensibilisation, estimant que ce n’est pas normal que Libreville qui n’a que quelque 800 mille habitants soit une ville d’une insalubrité avérée, alors qu’il y a des villes de 17, 18, 19 ou 20 millions d’habitants qui sont propres (…).retour
 


 
 
le 25-03-2010 20:29

Politique/PDG/42è Anniversaire : LA FEDERATION PDG RUSSIE ET EUROPE DE L'EST S'ACTIVE

A l’instar des autres militants qui ont participé aux récentes manifestations commémorant le 42è anniversaire du parti à Libreville par une presence tres remarquee de notre Secrétaire Fénéral Camarade Louis Innocent ENIE , les membres du Bureau Federal et les militants de la Federation PDG Russie et Europe de l'Est se sont retrouvés autour de celui-ci pour, non seulement se féliciter des nouvelles reformes entreprises par le parti , mais également mettre en place les détails appropriés pour organiser en différé le 42ème anniversaire du Parti.
 


 
 
le 25-03-2010 19:59

Le Monde Politique en deuil

A la suite d'une copie recue par la Federation PDG Russie et Europe de l'Est , nous avons le regret d'annoncer le deces du camarade Fidele TOUCK ADIGAW dont le militantisme ne fut plus a prouver . En effet, l'ancien ministre Fidele TOUCK ADIGAW est mort la veille au soir dans un hopital d'Antony , dans la region parisienne des suite d'une affection medicale.
 


 
 
le 25-03-2010 16:00

REDIFFUSION - EDITION SPECIALE 10 EME CONGRES DU PDG SUR 3A TELE SUD

Camarade,La rediffusion de l'édition spéciale sur le 10ème Congrès du PDG des 13 et 14 mars dernier se fera sur 3A Télé Sud selon les dates suivantes : - Vendredi 26 mars à 1h30 du matin- Samedi 27 mars à 20h00
Merci de faire une large diffusion
 


 
 
le 25-03-2010 15:05

Situation socio politique : Ali BONGO ONDIMBA; un patriote convaincu‎

Elu à la magistrature suprême du Gabon depuis le 30 Août 2009, Son Excellence Monsieur Ali BONGO ONDIMBA a réussi en si peu de temps à faire l’unanimité autour de sa personne.
 


 
 
le 25-03-2010 14:21

JUSTIN TONDA MIKOUANZA,Nouveau Patron National de l'UJPDG à la presse:"Notre autonomie est renforcée pour mieux gagner du terrain"

Le nouveau délégué national de l’UJPDG Justin Mikouanza Tonda estime que: ‘’Le message d’unité nationale, de dialogue et de justice sociale doit être relayé au sein de la jeunesse.
 


 
 
le 25-03-2010 14:14

Politique : La nouvelle déléguée de l’UFPDG : une femme rompue à la tâche

La déléguée de l’Union des femmes du Parti démocratique gabonais (UFPDG), Paulette Koho, qui a été désignée à l’issue des travaux du 10ème congrès de ce parti, n’est pas une inconnue dans le milieu, vu qu’elle a occupé des fonctions au sein de l’appareil de la formation politique.Promue déléguée nationale de l’union des femmes du parti démocratique gabonais (UFPDG) lors des assisses du 10ème congrès extraordinaire du PDG du 13 au 14 mars 2010, Mme paulette Koho, est une femme rompue à la tâche. Elle n’est pas une inconnue de ce milieu car elle a été première vice-présidente du bureau national de l’UFPDG de 1995 à 2003. De 2003 à mars 2010, elle occupait les fonctions de 2ème secrétaire chargé des élections au sein de la même structure. Elue député du 2è siège du département de l’Ivindo en 2001, Mme Koho est à son deuxième mandat et actuellement premier secrétaire du bureau de l’Assemblée nationale. Elle a exprimé sa surprise d’avoir été choisie comme nouvelle responsable des femmes du PDG. ’’ Pour une surprise, c’en est une’’, confie-t-elle, ajoutant que “à aucun moment, au regard de la compétence de celles qui ont occupé cette fonction, je ne pouvais penser qu’elle pourrait m’être confiée’’. Toutefois, elle relève qu’il y a des inquiétudes pour ce nouveau chalenge qu’elle espère réussir avec le concours de toutes les femmes.’’ Je ne parlerai pas de satisfaction véritable, mais plutôt d’inquiétudes car la tâche est ardue, absorbante et surtout exigeante par rapport aux multiples attentes des militantes du PDG, mais surtout de la hiérarchie dans ce contexte nouveau d’émergence’’, avoue-t-elle, espérant que “mes inquiétudes seront tempérées d’abord parce que c’est un travail d’équipe’’. Pour y parvenir, elle ne prendra “aucune décision individuelle sans consulter mon entourage et sans me référer à la hiérarchie’’, rassure-t-elle, reconnaissant que ’’ l’UFPDG a toujours fonctionné de cette manière’’. Son expérience aux côtés d’éminentes dames qui ont par le passé occupé cette fonction lui présente “une vision globale des difficultés’’. Mais “avec une équipe composée majoritairement des femmes rompues à la tâche, nous serons avant tout les soldats du parti. Nous allons agir dans le strict respect des dispositions réglementaires et statutaires du PDG et ce conformément aux orientations du camarade secrétaire général du PDG’’. Mme Koho saisit cette occasion pour “remercier le camarade président Ali Bongo Ondimba et le camarade secrétaire général Faustin Boukoubi pour cette immense confiance qu’ils viennent de placer ’’ en elle, ainsi que tous ceux qui ont soutenu cette promotion. A l’endroit de son prédécesseur, la ministre de la défense nationale, Angélique Ngoma, elle gardera toujours des contacts très étroits.’’ Mon prédécesseur qui est une dame émérite sera mon référentiel permanent et sa main sera toujours sur moi pour me permettre d’avancer’’. Elle invite les militantes de l’UFPDG à “se mobiliser plus que par le passé afin qu’ensemble nous puissions accompagner son Excellence Ali Bongo Ondimba à faire du Gabon un pays réellement émergent”.
NMM/PRB
 


 
 
le 25-03-2010 00:31

La campagne médiatique honteuse de Mba Obame

 - Décidément le secrétaire exécutif de l’union nationale (UN) et candidat malheureux à la présidentielle du 30 août dernier a choisi de se mettre dans une position jusqu’au boutisme, n’hésitant pas à se confier à n’importe quel médias de France où  il se trouve en ce moment pour exposer le pays dans des déclarations tonitruantes.Hier sur Africa 24, le secrétaire exécutif de l’UN, André Mba Obame s’est encore répandu dans des invectives et des attaques de personnes et contre le gouvernement. Pour lui, les libertés publiques ont reculé et le gouvernement en place a fait, en trois mois, pire qu’une décennie, etc. Il le dit avec véhémence, alors que chacun peut constater la liberté de circuler et bien d’autres garanties dans la constitution sont des réalités vivantes au quotidien. Aucun journal d’opinion n’a été interdit de parution depuis l’avènement du nouveau pouvoir. Aucune  entrave n’est dressée sur la voie publique pour empêcher tel individu de vaquer à ses occupations …Et comme pour rattraper ses propos subversifs tenus dans le journal  l’Express où il agitait  l’épouvantail du coup d’Etat à la Nigérienne, Mba Obame parle désormais de prendre le pouvoir par des voies démocratiques sur la chaîne Africa 24, s’étant certainement rendu compte de la maladresse. Ce n’est pas tout. Dans ses déclarations intempestives, Mba Obame va jusqu’à craindre une future répression des militants de l’opposition par les tenants du pouvoir actuel, on ne sait pas pour quelle raison cela arriverait et de quelle façon. Tout ces propos laissent dubitatifs les observateurs avertis de la vie politique nationale, qui ne manquent pas de s’interroger sur la capacité de l’homme à accepter et respecter les simples règles du jeu démocratique. Ces mêmes règles qui ont fait de son adversaire, Ali Bongo Ondimba , vainqueur de la dernière élection présidentielle anticipée, et lui, candidat malheureux. De même les propos  à tout vent du secrétaire exécutif de L’UN ne sont pas bien perçus, dans la classe politique gabonaise. Vendredi 19 mars dernier, dans les colonnes de « Gabon Matin » le leader du parti social Démocrate (PSD) pierre Claver Maganga Moussavou, déclarait que « faire référence à un coup d’Etat était un aveu d’échec » pour quelqu’un qui aspire à  présider aux destinées d’un pays démocratique. Toujours dans les mêmes colonnes, le président du Forum Africain pour la Reconstruction (FAR), Mbou Yembit reprochait à l’ancien candidat malheureux d’exposer à l’étranger les problèmes de son pays, même si c’était en France, le pays colonisateur du Gabon. « C’est sur place au Gabon qu’il faut en parler », lui avait il conseillé. Quant au député du canton Basse- Lombo (Koula-moutou), Barnabé Indoumou  Mamboungou et le constitutionaliste, Samuel Ntoutoume Nzeng, tous deux interrogés le même jour, ils avaient, tout en condamnant les propos de leur compatriote à l’étranger,  qualifié les déclarations de Mba Obame de « grande maladresse et de non évènement ».  
FIN/IG/RB/10
 


 
 
le 24-03-2010 00:14

Jacques Adiahénot démissionne du Parti Démocratique Gabonais

 – A l’issue d’une longue période de cogitation,  à la fois ancien ministre de la Marine Marchande et Secrétaire Général du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir) – sous Omar Bongo Ondimba – Jacques Adiahénot a finalement ‘’pris le large’’, lundi, à Libreville, laissant planer sur lui des soupçons qui annoncent sa future adhésion au nouveau-né des formations politiques gabonaises, l’Union Nationale en l’occurrence, rapporte le quotidien étatique « Gabon Matin », dans sa livraison de ce mardi. Ce départ sans trop grande surprise constituerait, à en croire notre confrère, un ouf de soulagement pour les anciens camarades militants du Parti Démocratique Gabonais du démissionnaire, en ce sens que, précise le journal, ces derniers se sentent désormais libérés d’un faix encombrant. Dans cette logique, il est notamment reproché à celui qui est pressenti grossir prochainement les rangs des unionistes d’avoir affiché son hostilité et son désintéressement à la désignation d’Ali Bongo Ondimba par les membres du Comité permanent pour porter l’étendard du Parti démocratique Gabonais à l’élection présidentielle écoulée que celui-ci a d’ailleurs remportée avec brio dans la circonscription de Jacques Adiahénot qui, à l’occasion, s’est refusé à toute consigne de vote et/ou autre propagande électorale à l’endroit des électeurs de son bled.Aussi, Jacques Adiahénot ne serait-il pas à son premier coup de trahison et de traîtrise à l’encontre du PDG, d’autant que le journal rappelle « qu’au plus fort de la campagne électorale de l’élection présidentielle de 1993, remportée par Omar Bongo Ondimba face à 13 candidats de l’opposition, il n’avait pas hésité, à la surprise générale, à annoncer son départ du parti ».Toujours est-il que sa démission du Parti Démocratique Gabonais y est plus salué que déploré, au motif que ses collaborateurs ne vont plus « subir le diktat d’un homme politique dont la présence au quatrième arrondissement de la capitale (comme député issu du PDG) ne signifie pas forcément qu’il jouit d’une popularité indémontable ». A rappeler que Jacques Adiahénot a successivement occupé, au-delà du poste politique stratégique de Secrétaire Général du  PDG, les fonctions de Secrétaire d’Etat aux TP, ministre de la Communication, ministre de l’Habitat, avant de boucler son aventure ministérielle au faîte de la Marine marchande dans le tout dernier gouvernement d’Omar Bongo Ondimba.
GN/MS/10
 


 
 
le 23-03-2010 17:47

Média/PDG : LE DERNIER CONGRES DU PDG EN EXCLUSIVITE SUR 3A TELESUD CE SOIR

Il faut dire que les assises du PDG qui se sont déroulées dans un climat de redynamisation et de retrouvailles entre les militants de cette formation politique ont drainé plusieurs médias, y compris ceux venus de l’extérieur, dont 3A Télésud, basé dans la capitale Française.

 


 
 
le 23-03-2010 00:30

Nouvelle Equipe ,Nouveau format de la Nouvelle Fédération PDG Russie et Pays de l'Europe de l'Est

Décision n°1/PDG/SE/DEE/001

PARTI DEMOCRATIQUE GABONAIS

 


 
 
le 22-03-2010 23:05

Ralliement de l'association politique « Alliance Sociale Mulundoise » au Parti Démocratique Gabonais

-Le Parti Démocratique Gabonais ( PDG, au pouvoir) vient de voir renforcés ses rangs avec le ralliement des militants de l'Alliance Sociale Mulundoise, une décision prise lundi soir au cours du congrès de ce groupement politique -longtemps membre de la majorité présidentielle à travers son leader, Etienne Guy Mouvagha Tioba -  tenu à son siège de Lastoursville, rapporte le correspondant de GABONEWS.En présence du Secrétaire provincial du P.D.G, Elisabeth Niongo, et des militants de cette association politique, Etienne Guy Mouvanga Tioba a justifié ce retour a la case-départ qu'il avait quittée en 1991 à l'issue de son éviction via les reformes apportées par les nouveaux dirigeants du Parti Démocratique Gabonais. "Le P.D.G  a pour vision d'œuvrer pour le bien-être social des Gabonais qui est notre obsession, la nouvelle phase de la démocratie dans notre pays oblige les uns et les autres à appartenir à un grand ensemble d'où la décision de l'Alliance Sociale de regagner le P.D.G" a précisé Etienne Guy Mouvanga Tioba, avant de se déclarer être  prêt à se mettre au service de son ancien et nouveau partiDésormais au P.D.G, Etienne Guy Mouvagha Tioba a été rappelé à occuper le poste de membre du Bureau Politique et ses 800 militants ont  joyeusement retrouvé le P.D.G.Née du soutien de plusieurs associations locales en 1993,  l’Alliance Sociale Mulundoise avait remporté en 1996 les élections locales, 21 conseillers sur 29, et avait dirigé en ce temps la mairie de Lastourville.  Lors des dernières consultations, elle a obtenu 10 conseillers sur 29 et a été  toujours active lors des présidentielles pour soutenir les candidats du PDG. 
GN/GMB/MS/10
 


 
 
le 22-03-2010 11:22

Le Parti Démocratique Gabonais (PDG) réagit à la Déclaration de l’Union Nationale à propos de l’interview d’André Mba Obame

Le Parti Démocratique Gabonais (PDG), a réagi par l'entremise de son porte-parole; Camarade Charles Mvé Ellah  à la déclaration faite par l’Union Nationale à propos de l’interview d’André Mba Obame accordée au journal français « l’Express » et ayant suscité une pleiade de réactions d’indignation du côté des autorités administratives et de soutien dans les rangs de l’opposition en général.
 


 
 
le 22-03-2010 11:00

SYLVIA BONGO ONDIMBA DESIGNEE PRESIDENTE D’HONNEUR DE L’UFPDG

Evoquant le travail qu’elle abattu tout au long de la dernière campagne présidentielle auprès de son illustre époux, les militantes présentes au 10è congrès extraordinaire du Parti démocratique gabonais ont désigné à l’unanimité, Mme Sylvia Bongo Ondimba, épouse du chef de l’Etat, président du PDG, comme présidente d’honneur de l’Union des femmes du Parti démocratique gabonais.

 


 
 
le 22-03-2010 10:54

Les organes du PDG restructurées

 Les assises du 10ème congrès du parti démocratique gabonais (PDG), qui s’est achevé dernierement à la cité de la démocratie, après deux jours de travaux, ont permis la restructuration en profondeur de ses structures, procédant par la même occasion à un renouvellement des hommes appelés à les animer.Au sortir des conférences et débats qui ont animé les deux jours du congrès organisé par le PDG, la plus grande formation politique s’est engagée à entamer des réformes au sein de cette structure. D’abord la restructuration du Parti avec la suppression des postes de vice-présidents du Parti et la redynamisation de certaines structures du Parti. Aussi, pour les instances du PDG, y a-t-il une urgente nécessité de préserver les libertés publiques. Après lecture de quelques recommandations, l’assemblée des congressistes a porté Ali Bongo Ondimba à la présidence du Parti. Il remplace à ce poste son père Omar Bongo Ondimba fondateur de cette structure. Feu Omar Bongo Ondimba a dirigé ce Parti depuis sa création le 12 mars 1968 jusqu’à son décès le 8 juin dernier. Au-delà de l’élection du nouveau président de cette formation politique, il était également question, d’une reconfiguration du secrétariat exécutif du PDG. . De 16h, l’heure à laquelle devait intervenir la clôture du congrès, jusqu’à 23 passées, il y a eu des tractations multiformes. Ces négociations qui ont duré des heures ont enfin donné des résultats. Faustin Boukoubi a été reconduit Secrétaire général du Parti secondé par Charles Mvé Ellah, ancien secrétaire national et porte-parole de ce Parti.Les postes de secrétaires généraux adjoints sont revenus aux camarades, Emmanuel Nze Békalé, Ernest Ndassikoula, Viviane Biviga, Mangouala Raphael, et Marcel Doupamby Matoka. Au secrétariat national, il y a : les camarades Alain Ndjoubi, Roger Mengué, Françoise Makaya, Mamboundououyama, Staphanie Kouandji, Jean Marie Koumba Souvi, Lucie Mekémeza, Justin Ayenoué et Zéphirin Rayita. Les organismes spécialisés quant à eux sont désormais sous la responsabilité de Rigobert Ikambouyat Ndeka pour le Centre d’étude politique en remplacement de François Owono Nguema à ce poste. Il sera secondé par Eric Dodo Bouguendza. L’Union des femmes du Parti Démocratiques Gabonais (UFPDG) revient à Paulette Koho qui remplace à ce poste Angélique Ngoma.La présidence de l’Union des jeunes du parti démocratique gabonais (UJPDG) échoit à Justin Minkouandja Tonda. Ce 10e congrès extraordinaire du PDG a vu le ralliement d’une dizaine de Partis politiques, à savoir : le Centre des libéraux réformateurs (CLR), le Rassemblement Démocratique des Républicains (RDR), Gabon avenir, le Rassemblement Démocratique Gabon (RDG), Union nationale du progrès (UNP), Union du progrès national (UPN), Groupement pour la majorité, le RDJ et le MORENA Unioniste tendance Samuel Mvé Mba. En dehors de ces formations politiques nationales qui ont marqué leurs adhésions au projet politique du PDG, il y a également le soutien des Partis de certains pays amis à l’instar du PDGE de la Guinée Equatoriale, le RDPC du Cameroun et le FPI de la Côte d’Ivoire.ME/PRB 

 


 
 
le 22-03-2010 10:50

Ali Bongo Ondimba porté à la présidence du parti par les congressistes

 L’ancien vice-président du Parti démocratique gabonais (PDG) a été élu par les congressistes à l’issue des travaux du 10ème congrès extraordinaire qui se sont déroulés du 13 au 14 mars à la cité de la démocratie.Le 10ème congrès du parti démocratique gabonais (PDG), qui s’est ouvert samedi dernier à la cité de la démocratie de Libreville, a porté hier Ali Bongo Ondimba à la présidence du parti, au terme de deux jours des travaux. Jusque-là vice-président de cette principale force politique du Gabon, Ali Bongo Ondimba succède ainsi au président fondateur du parti, feu Omar Bongo Ondimba, neuf mois après sa disparition à Barcelone en Espagne. Le congrès, qui a mobilisé les militants des neuf provinces du pays, avait pour mission de procéder au renouvellement des statuts et règlements intérieurs du parti, mais également des instances dirigeantes de la formation politique, notamment le secrétariat exécutif et les autres organes que sont le bureau politique et le conseil national au niveau des fédérations réparties sur l’ensemble du territoire (Nous y reviendrons). Il faut dire que toutes ces mutations intervenues à l’issue des travaux de ce congrès étaient attendues, à la lecture des déclarations prononcées à l’ouverture de ces assises. C’est différents pans de l’organigramme du parti qui ont été ainsi modifiés, et adaptés à la nouvelle donne créée par le décès du président Omar Bongo Ondimba, considéré jusque-là comme le candidat naturel du parti à toute élection présidentielle.Mais le réaménagement intervenu au sein de la structure dirigeante du parti tient aussi compte de la nouvelle configuration du paysage politique du pays, avec toute la dynamique des adhésions et peut être aussi des défections enregistrées au PDG. On avait besoin d’un parti aux instances renouvelées, redynamisées et en adéquation avec les préoccupations de l’heure marquées notamment par la politique de l’émergence. Laquelle exigeait du parti de président de la République, nouvellement en poste, à s’adapter à la nouvelle donne politique de façon à l’aider à mettre en œuvre son programme pour le mandat entamé il y a un peu plus de trois mois. Le congrès du PDG a donné l’occasion au secrétaire général du parti, Faustin Boukoubi, de dénoncer les conflits internes et les luttes d’influence qui n’auront pas été sans nuire au bon fonctionnement de l’appareil politique, avec, malheureusement, des répercussions sur les résultats des consultations électorales organisées… Il a notamment fait dans un discours bilan prononcé devant les milliers de militants venus de toutes les fédérations du pays. Pour sa part, Ali Bongo Ondimba, lui a souhaité un parti revigoré capable d’impulser au gouvernement une dynamique nouvelle.ME/AK/PRB 

 


 
 
le 22-03-2010 10:46

Discours intégral d’Ali Bongo Ondimba à l’ouverture du Congrès extraoridnaire du parti Démocratique Gabonais

« Camarades Militants,

Camarades Militantes,

Excellences, Mesdames et Messieurs,

 


 
 
le 22-03-2010 10:42

Discours intégral du Secrétaire général du Parti démocratique gabonais, Faustin Boukoubi, lors du Congrès extraordinaire

 


 
 
le 22-03-2010 10:33

PDG/Congrès : FAUSTIN BOUKOUBI CONFIRME SECRETAIRE GENERAL DU PARTI

retour
 


 
 
le 09-03-2010 01:51

Ndemezo’Obiang invite les Woleu-ntemois à se tourner vers l’avenir

 Le ministre René Ndemezo’Obiang a invité les ressortissants de la province du Woleu-Ntem résidant à Port-Gentil à se tourner désormais vers l’avenir , au cours d’une rencontre avec ces derniers, en marge de la toute première réunion du conseil des ministres tenu jeudi dernier dans la capitale économique. 
 


 
 
le 09-03-2010 01:48

Conseil de paix et de sécurité : Responsabilités et enjeux

Le Gabon, qui occupe, depuis le 1er janvier 2010 et pour une période de deux ans, sera aux côtés de la Chine, des Etats-Unis, de la Russie, de la France et du Royaume Uni, cinq autres pays membres permanents.
 


 
 
le 09-03-2010 01:45

Conseil de Paix et de Sécurité : Le Gabon au pinacle

 Le président de la République, Ali Bongo Ondimba a quitté Libreville, vendredi dernier, pour le siège des Nations Unies New à York où il prendra part, aux côtés de ses pairs du monde entier, aux travaux de la réunion du Conseil de sécurité de l’organisation mondiale. C’est la preuve de la consécration diplomatique de notre pays. 
 


 
 
le 09-03-2010 00:44

Rose Francine Rogombé à Santiago pour l’investiture du nouveau président Chilien

 – Le Président du Sénat, Rose Francine Rogombé, a quitté Libreville dimanche pour Santiago (Chili), où elle représentera le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, à la cérémonie d’investiture du nouveau Président Chilien, Sebastian Pinera, rapporte ce lundi le quotidien Gabon Matin. Le 11 mars prochain, dans la capitale chilienne, le Président sortant Michel Bachelet, passera le témoin à son successeur, Sebastian Pinera, élu le 17 janvier dernier avec 51,61% des suffrages.Depuis dimanche, trois jours de deuil national, précèdent l’investiture du nouveau Président.Sebastian Pinera, sexagénaire et affairiste multimillionnaire,  présidera pendant quatre ans aux destinées des chiliens et aura la « lourde » charge de présider également  à la reconstruction du pays, ravagé le 27 février dernier par un tremblement de terre de magnitude 8,8 dont le bilan provisoire est estimé à plus de 800 morts et plusieurs disparus.Le 1er mars dernier, le président Mme Bachelet et M. Pinera avaient devisé sur la « bonne coordination » de l’aide internationale après la passation de pouvoir.GN/MO/MS/10
 


 
 
le 09-03-2010 00:42

Ali Bongo Ondimba rencontre successivement Ban Ki Moon et Hillary Clinton

 – Le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, qui séjourne actuellement à New York (Etats-Unis d’Amérique) pour le lancement de la présidence gabonaise du Conseil de Sécurité de l’Organisation des Nations Unies (ONU), devise, ce lundi après-midi, avec le Secrétaire Général de cette institution internationale, Bank Ki Moon, et  le Secrétaire d’Etat américain, Hillary Clinton, annonce le quotidien Gabon Matin, dans son édition du jour.

 


 
 
le 08-03-2010 23:26

Ali Bongo Ondimba lance la présidence gabonaise

 Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, effectue depuis vendredi dernier à 18 heures (23h heures Libreville) une visite de travail à New York au siège de l’Organisation des Nations Unies (ONU), où il doit lancer la présidence gabonaise du Conseil de sécurité, organe central de l’organisation onusienne. 
 


 
 
le 08-03-2010 23:24

Le ministre Mouloungui rejoint les rangs du PDG

– Le ministre gabonais des Petites et moyennes entreprises et petites et moyennes industries (PME/PMI), Jean-Félix Mouloungui a, annoncé lundi à Libreville adhérer au Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir).

 


 
 
le 07-03-2010 21:16

7ème championnat d’Afrique de football féminin: le Gabon affronte la Côte d’Ivoire ce dimanche à Libreville

- Les Panthères du Gabon, version féminine de football, affrontent ce dimanche au stade Augustin Monédan de Sibang de Libreville, les Eléphants de Côte d’Ivoire dans le cadre de la 7 ème édition du championnat d’Afrique féminin.

 


 
 
le 06-03-2010 23:32

Politique/PDG : BOUSCULADES AUX PORTES DU PARTI

Le chef du gouvernement a fait cette affirmation le vendredi, 5 mars 2010, à la sortie d’une réunion du Bureau Politique du parti qui a statué sur les différents amendements des statuts qui seront soumis à l’approbation des délégués lors du prochain congrès. Il faut dire que le PDG, malgré le départ de certains de ses ténors lors de la dernière présidentielle demeure un véritable creuset de l’unité nationale aux yeux de plusieurs gabonais.

 


 
 
le 06-03-2010 23:23

PDG/Congrès : LE BUREAU POLITIQUE A PIED D’ŒUVRE

Aussi, présidée par le premier vice-président, M. Paul Biyogué Mba, la rencontre du vendredi 5 mars aura suscité un intérêt particulier auprès des membres du Bureau politique du fait du jumelage du congrès avec les festivités marquant le 42è anniversaire du PDG. Au terme de ce conclave, un communiqué lu par Charles Mvé Ellah, secrétaire national pour le Woleu-Ntem et Porte-parole du parti a permis aux uns et autres de s’imprégner de ce qu’augure le prochain congrès.

 


 
 
le 06-03-2010 23:21

PDG/Réunion :COMMUNIQUE FINAL DU BUREAU POLITIQUE

A l’entame des travaux, le Bureau politique s’est donc penché sur l’organisation des assises du 10ème Congrès extraordinaire du Parti qui intervient après la disparition du regretté Omar Bongo Ondimba, président de la République et président-fondateur du Parti démocratique gabonais.

 


 
 
le 06-03-2010 23:04

Ali Bongo Ondimba depuis vendredi à New York.

 Le président de la république Ali Bongo Ondimba, qui est arrivé vendredi à18h (23h heure Libreville) à New York aux Etats-Unis, aura une séance de travail au siège de l’organisation des Nations Unies (ONU) et pourrait rencontrer les autorités fédérales à cette occasion.
 


 
 
le 06-03-2010 22:59

Politique/PDG : PAUL BUNDUKU LATHA REGAGNE LA MAISON

En désaccord avec l’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD, opposition) depuis son entrée au gouvernement en janvier 2009, Paul Bunduku Latha, ministre délégué auprès du ministre de l’Economie, du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme, naguère militant de première heure du Parti démocratique gabonais (PDG au pouvoir) a réintégré le parti au pouvoir le samedi 6 mars 2010, par une déclaration faite à Libreville devant les hiérarques du PDG, ses partisans,de nombreuses personnalités, membres du gouvernement et amis.

 


 
 
le 05-03-2010 20:10

Echo après l’annonce des nouvelles mesures gouvernementales : « Le Président Ali Bongo ne cesse de nous surprendre »

 – La population gabonaise, notamment celle de la capitale, Libreville, s’est prononcée, ce vendredi, à l’issue d’un micro-trottoir, sur les grandes annonces qui ont été faites jeudi après le premier Conseil des ministres tenu à l’intérieur du pays, par le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, qui a, entre autres, personnellement mis en lumière la création de « Gabon Oil Company».

 


 
 
le 05-03-2010 20:01

Le président de la République Ali Bongo Ondimba s’est envolé pour New York

 – Le Président de la République gabonaise Ali Bongo Ondimba, a s’est envolé à destination des Etats-Unis d’Amérique, ce vendredi, à l’effet de prendre part aux travaux du Conseil de Sécurité des Nations Unies à New York, dont la présidence échoit au Gabon (membre non permanent), depuis le 1er mars.

 


 
 
le 05-03-2010 19:57

Ali Bongo met de l’huile dans les finances publiques

 


 
 
le 05-03-2010 19:55

Les «villes nouvelles» d’Ali Bongo dès le 1er juillet 2010

 


 
 
le 05-03-2010 19:53

Les cadeaux de l’émergence pour Port-Gentil

 


 
 
le 05-03-2010 16:30

Ali bongo Ondimba annonce la création de la Caisse de Dépot et de Consignation

 Le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba a annoncé la création de la Caisse de Dépôt et de Consignation, en vue de rationaliser les instruments de financement de l’Etat, à l’issue du premier Conseil des ministres délocalisé tenu jeudi dernier à Port-Gentil (ouest).
 


 
 
le 05-03-2010 11:49

Un train de mesures à réaliser en urgence à Port-Gentil

- Le président de la République, Ali Bongo Ondimba, a regagné Libreville hier en milieu d’après midi, après un séjour de trois jours à Port-Gentil, où il a annoncé, au sortir du premier conseil des ministres délocalisé à l’intérieur du pays, une série de mesures à réaliser en urgence. 
 


 
 
le 05-03-2010 00:47

Sylvia Bongo Ondimba visite les écoles Joseph Ambourouet Avaro et Matanda de Port – Gentil

– Pour sa première visite officielle à Port-Gentil, l’épouse du chef de l’Etat gabonais, Première Dame du pays, Sylvia Bongo Ondimba, a sillonné mercredi les écoles communales de Port-Gentil, respectivement situées dans le deuxième et quatrième arrondissement où elle a été à l’écoute des élèves en vue de s’enquérir de leurs difficultés pédagogiques et structurelles.

 


 
 
le 04-03-2010 23:20

Des « mesures d’urgence (…) concernant la vie publique nationale en général et la capitale économique en particulier» Ali Bongo

- Le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, a bouclé, ce jeudi, son séjour de 72 heures, à Port-Gentil, ville à partir de laquelle, comme prévu, il a annoncé, lors d’un point de presse, des « mesures d’urgences (…) concernant la vie nationale en général et la capitale économique en particulier ».

 


 
 
le 04-03-2010 23:16

Communiqué Final du Conseil des Ministres du jeudi 4 mars 2010

Sous  la  Haute  Présidence  de  Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, Président de la République, Chef de l’Etat, le tout premier Conseil des Ministres délocalisé, s’est tenu à Port-Gentil, ce jeudi 04 Mars 2010, à 10 heures 30 mn, dans la salle appropriée du  Palais  Présidentiel  de  la  capitale  économique gabonaise, dans la Province de l’Ogooué-Maritime.

 


 
 
le 04-03-2010 23:08

Ali Bongo sort son attirail d’industrialisation de la filière bois

 


 
 
le 04-03-2010 23:03

L’ «émergence» s’attaque au secteur pétrolier

 


 
 
le 04-03-2010 20:35

PDG/Congrès : LES PREPARATIFS VONT BON TRAIN

 


 
 
le 04-03-2010 20:27

Ali Bongo Ondimba annonce des « mesures d’accompagnement pour l’industrialisation de la filière bois » au Gabon

– A l’issue du premier Conseil des ministres délocalisé en province, à Port-Gentil (Ogooué-Maritime) notamment, le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, qui s’exprimait à la faveur d’un point de presse diffusée sur la première chaine de télévision nationale (RTG1) a annoncé une série de mesures parmi lesquelles des « accompagnements pour l’industrialisation de la filière bois ».

 


 
 
le 04-03-2010 20:21

Ali Bongo Ondimba sur le site de la zone franche de l’Ile Mandji

- Le président Ali Bongo Ondimba a marqué, mercredi pendant séjour dans la ville de Port Gentil, une escale sur le site où va être installée la zone franche de l’Île Mandji. Le projet est prometteur pour le pays, avec des retombées attendues sur le plan économique et social. 
 


 
 
le 04-03-2010 20:19

Inauguration symbolique de l’usine de la CBG par Ali Bongo Ondimba

 - Le chef de l’Etat Ali bongo Ondimba a symboliquement inauguré, mercredi, l’usine de la compagnie des bois du Gabon (CBG).
 


 
 
le 04-03-2010 20:16

Séance de travail à la Sogara entre dirigeants et Ali Bongo Ondimba

- Le président de la République, Ali Bongo Ondimba, qui séjourne depuis mardi dernier à Port-Gentil, a eu une séance de travail, à huis clos, avec la direction société gabonaise de raffinage (Sogara). Aucune déclaration n’a été faite à l’issue de ce tour de table. 
 


 
 
le 04-03-2010 20:11

Ali Bongo Ondimba préside un conseil des ministres ce jeudi à Port Gentil

– Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba préside un conseil des ministres ce jeudi, à Port Gentil capitale économique gabonaise, où il se trouve depuis mardi.

 


 
 
le 03-03-2010 17:36

Le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba estime qu’il faut faire place aux actes désormais

- le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, a prononcé, mardi à la place de l’aéroport de Port-Gentil, un discours où il a indiqué que ‘’nous ne sommes pas venus ici pour faire du tourisme, nous sommes venus pour travailler’’, faisant ainsi très certainement allusion au conseil international qui s’est tenu quelque temps après son arrivée, précisément hier à partir de 15 heures, à l’hôtel Méridien où plusieurs affaires étaient inscrite à l’ordre du jour.
 


 
 
le 03-03-2010 17:34

Le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba accueillie dans une ambiance survoltée

 – Le président de la République, Ali Bongo Ondimba, séjourne depuis mardi à Port-Gentil, où il est arrivé en fin de matinée. Il a été accueilli à sa descente d’avion par le gouverneur de la province de l’Ogooué-Maritime, Gaspard Nang Ella, en compagnie du maire de la ville, André Jules Ndjambé.

 


 
 
le 03-03-2010 17:31

Visites d’unités industrielles et audiences des Forces vives de l’Ogooué-Maritime au programme du président Ali Bongo

 - La seconde journée de la visite à Port-Gentil du chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, est marquée, ce mercredi, par une série de visites d’unités à caractère industriel et par des audiences accordées aux Forces vives de la province de l’Ogooué-Maritime.

 


 
 
le 03-03-2010 00:20

Ali Bongo Ondimba ; Promoteur d'une sécurité émergente

 


 
 
le 02-03-2010 21:26

LE PROCHAIN CONGRES ET LE 42Eme ANNIVERSAIRE DU PARTI EN TOILE DE MIRE

Il s’agissait pour le premier responsable administratif du PDG, de décliner la composition des différents comités mis en place et de définir les missions qui leur seront attribuées. Ainsi, Faustin Boukoubi qui était assisté de ses adjoints et du délégué national de l’Union des jeunes du PDG, Philippe Nzengué Mayila a présenté le scénario retenu pour cette double manifestation qui sera placée sous le signe de la relance du parti après le départ prématuré du Grand Camarade, Président –fondateur et de son épouse l’année dernière. Il a ainsi été nommé les différentes composantes des commissions et sous –commissions d’organisation. Et les dates retenues à cet effet sont les 12, 13 et 14 mars prochain à la Cité de la Démocratie.

 


 
 
le 02-03-2010 21:13

Ali Bongo Ondimba a reçu la clé de la ville de Port – Gentil

 – Le chef de l’Etat gabonais lors de sa première sortie officielle à Port – Gentil (capitale provinciale de l’Ogooué – Maritime, ouest), ce mardi, a reçu la clé de la cité pétrolière des mains du Maire, André Jules Ndjambé.

 


 
 
le 02-03-2010 21:10

L’Exécutif à Port-Gentil inaugure une «formule originale de politique de proximité » avec les Gabonais

- Le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, a entamé, ce mardi, un séjour de 72 heures, à Port-Gentil, au cours duquel il présidera, le 4 mars prochain, un Conseil des ministres précédé de nombreuses rencontres avec les forces vives de la province de l’Ogooué-Maritime; ce qui, de l’avis du Maire de la capitale économique «inaugure une formule originale de politique de proximité » avec les Gabonais.

 


 
 
le 02-03-2010 21:08

Port-Gentil: Début du tout premier Conseil interministériel hors de la  capitale politique

 - Le premier ministre, chef du gouvernement, Paul Biyoghé Mba, réunit, ce mardi après-midi, le traditionnel Conseil interministériel, mais  qui cette fois, se tient à Port-Gentil,  ainsi pour la première fois  hors Libreville, capitale politique.

 


 
 
le 02-03-2010 20:59

Arrivée à Port-Gentil du président Ali Bongo, ce mardi

- Comme prévu, le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, est arrivé, ce mardi avant la fin de la matinée, à Port-Gentil pour un séjour de 72 heures, avec comme point culminant, la tenue du premier Conseil des ministres hors de Libreville, le 4 mars prochain, indique-t-on.

 


 
 
le 02-03-2010 09:39

« Le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, tient parole en honorant la ville de Port – Gentil », André Jules Ndjambé

– Très heureux que sa ville ait été choisie pour abriter le premier Conseil des ministres de l’ère Ali Bongo Ondimba à l’intérieur du pays, le Maire de Port – Gentil, André Jules Ndjambé a exprimé toute sa joie du fait que « Le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, tienne parole en honorant sa ville». 

 


 
 
le 02-03-2010 09:36

Les ministres Blaise Louembé et Françoise Assengone saluent la détermination du chef de l’Etat à respecter ses engagements 

– Le ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique, chargé de la Reforme de l'Etat, Blaise Louembé et le ministre délégué à l’Economie, du Commerce, de l'Industrie et du Tourisme, Françoise Assengone, rencontrés ce lundi en début de soirée à l’aéroport de la cité pétrolière du Gabon, ont tenu à saluer la détermination du chef l’Etat, Ali Bongo Ondimba, à respecter ses engagements en transformant ses promesses de campagne en actes concrets.

 


 
 
le 02-03-2010 09:29

Premier Conseil des ministres hors de Libreville: « Engagement respecté », selon plusieurs membres du gouvernement

 


 
 
le 01-03-2010 20:10

Le gouvernement gabonais dote le Woleu-ntem d'une électrification.

 - Une convention de financement et du contrat commercial des travaux de construction du réseau interconnecté de la province du Woleu-Ntem a été signée jeudi au palais du bord de mer en présence du président de la république Ali Bongo Ondimba, selon un communiqué de la presse présidentielle.

 


 
 
le 01-03-2010 19:56

Un étudiant porté disparu en en Afrique du Sud

 


 
 
le 01-03-2010 19:49

La pseudo-opposition gabonaise se couvre de ridicule lors de l'entretien avec le Président français Nicolas Sarkozy!

Lors d’un entretien obtenu avec le président français, Nicolas Sarkozy  le mercredi 24 Février dernier  à Libreville, les responsables de huit partis politiques dits de l’opposition, lui ont remis un "mémorandum" en vue de susciter son soutien à notre démocratie.
 


 
 
le 01-03-2010 19:40

Ouverture lundi après-midi de la session ordinaire des deux chambres du parlement

 La première session ordinaire pour l’année 2010 des deux chambres du parlement gabonais, le Sénat et l’Assemblée nationale, s’ouvre ce lundi après-midi à Libreville, conformément à l’article 41 de la Constitution.
 


 
 
le 01-03-2010 02:36

Le Gabon accède à la présidence du Conseil de sécurité de l’ONU, ce 1er mars 2010

 A compter du 1er au 31mars  2010, le Gabon assure la présidence tournante du Conseil de sécurité de l’ONU, l’organe de décision  de l’organisation composé de 15 membres ;   ce qui renforce le positionnement de la diplomatie gabonaise, a confié une source à GABONEWS.RESPONSABILITE ET ENJEUX IMMENSESDéjà, le Gabon occupe depuis le 1er janvier dernier, pour une période de  deux ans,  l’un des 10  fauteuils de  membres  non-permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies aux  côtés des cinq (5) autres permanents (Chine, Etats-Unis, Fédération de Russie, France et Royaume-Uni) .Le choix porté sur la République Gabonaise  découle d’une élection à l'Assemblée générale de l’ONU.Le Conseil de sécurité, rappelle-t-on, a « la responsabilité principale du maintien de la paix et de la sécurité internationale » selon la Charte des Nations Unies et «dispose pour cela de pouvoirs spécifiques tels que le maintien de la paix, l’établissement de sanctions internationales et l’intervention militaire».En outre, le Conseil agit à travers certaines décisions, dénommées « résolutions » qui ont force exécutoire après leur adoption,  par vote.Il est à noter que les «membres de l’organisation des Nations unies conviennent d’accepter et d’appliquer les décisions du Conseil de sécurité ».D’aucuns pourraient être tentés de croire que,  face à l’influence des 5 membres permanents dont les Etats unis, la France, la Fédération de Russie,  la Chine, pour ne citer que ceux-là, le choix  du Gabon ne s’apparenter qu’à une démarche  purement protocolaire ou un acte administratif.Le statut de membre non-permanent du CS, rehaussée d’une présidence, confère au Gabon, un droit de regard sur la vie internationale où les responsabilités et autres enjeux  sont immenses à la lumière  des crises et  des catastrophes de tout genre.Le pays d’Ali Bongo Ondimba  inaugure  sa présidence sur fond de coup d’Etat militaire au Niger. Aussi, se souvient-on qu’à l’issue du dernier Conseil des ministres, le gouvernement gabonais, a-t-il  « exprimé toute la solidarité du peuple gabonais au peuple frère de la République du Niger (…) tout en déplorant l’impasse politique ayant débouché sur la situation du moment » avant de souhaité que «  tout soit mis en œuvre pour parvenir à un rétablissement de l’ordre démocratique où la paix sociale sera préservée au profit du peuple frère nigérien ».POSITIONNEMENT SUR LA SCENE INTERNATIONALE La position de Libreville  se fondait, selon le communiqué final, sur «  La quête de paix et son affermissement (…)  un idéal constant de l’action politique léguée au peuple gabonais et à ses nouveaux dirigeants par feu le Président Omar BONGO ONDIMBA ».De même, le Conseil de sécurité, sous la direction du Gabon, sera très attentif  à la situation en Côte d’Ivoire ( où  réside  un Représentant du secrétaire général de l’ONU)    dans l’optique de la présidentielle annoncée pour fin avril- début mai, après la relance du processus suite la  nouvelle configuration de la Commission Electorale Indépendante(CEI) et la nouvelle équipe gouvernementale suite à la « surchauffe » entre le camp Gbagbo et l’opposition regroupe au sein des « houphouétistes ».Plus  proche de nous, l’élection présidentielle, à un seul tour,  au Togo, prévue le 4 mars prochain, retient l’attention après les débordements du scrutin de 2005. Cette fois, la communauté internationale milite en faveur d’un rendez-vous électoral  dans un climat «  apaisé ».Le dossier « chaud » de l’uranium iranien ne sera pas de trop sur la table du Conseil de sécurité.Il est de tradition que le chef d’Etat dont le pays assure la présidence du CS se rende sur place et dirigeât les travaux.Il n’est pas exclu que le président Ali Bongo Ondimba puisse se livrer à cet exercice, indique-t-on de sources dignes de foi ;  ce qui renforcera  son  positionnement sur la scène diplomatique.Ainsi que le soulignait, le président français, Nicolas Sarkozy, mercredi dernier à l’occasion de sa visite  officielle dans la capitale gabonaise, son homologue gabonais, a « joué un rôle » durant le  Sommet de Copenhague » sur le climat et   ce fut «   votre premier grand sommet  international», a-t-il  exalté.« Vous avez joué un rôle puisque vous étiez dans le  groupe des 28 qui a travaillé toute la nuit. Et à ce moment-là, il ne s’agissait pas de savoir si le Gabon était plus petit, ou pas, que la France. Il y avait le Gabon, la France et l’ensemble des pays d’Afrique qui se battaient pour que Copenhague ne soit pas un désastre et que l’Afrique ne soit pas sacrifiée, parce que quelques grands émergents avaient voulu ne pas faire l’effort nécessaire pour que l’Afrique bénéficie de la solidarité à laquelle elle avait droit », devait ajouter le numéro un français  qui a appuyé son propos  par la nécessité d’un « dialogue politique avec ce Gabon, membre du Conseil de Sécurité des Nations Unies ». L’UA  ET  l’ONU  S’ASSOCIENT DANS LA RECHERCHE DE LA PAIX En amont, Nicolas Sarkozy   avait pris le soin    d’annoncer  qu’il était venu proposer  aux gabonais  un «  nouveau contrat basé sur une relation décomplexée » et que  « Nous parlons d’égal à égal ».Fort de ce nouveau partenariat avec l’ex- puissance coloniale  et en cette année jubilaire du cinquantenaire de l’indépendance, le chef de l’Etat gabonais devrait effectuer,  à travers le Conseil de sécurité, sa deuxième grande sortie  internationale.Sur la scène diplomatique africaine, on ne peut ne pas jeter un coup d’œil sur le rétroviseur qui renvoie à l’Union Africaine où , présentement, le Gabon compte un président de la Commission, Jean Ping, porté à ses hautes fonctions il y a deux ans et un vice-président de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA, à la faveur du récent sommet de l’organisation continentale.La diplomatie gabonaise se situe donc au cœur de l’action  à  l’UA comme  l’ONU  qui mènent une mission commune pour la stabilité  et s’associent dans la recherche de la paix.GN/RA/10retour