Fédération P.D.G Russie et Europe de l'Est

Parti Démocratique Gabonais branche Europe de l'Est: Avançons Ensemble!!!

le 01-09-2010 19:53

Accord avec Areva pour un "observatoire de la santé" au Gabon en octobre


 L'Etat gabonais et le groupe nucléaire français Areva ont trouvé un "accord définitif" pour créer en octobre un "observatoire de la Santé" à Mounana (sud-est du Gabon), ancien site d'exploitation de l'uranium, selon un communiqué des deux parties.

"L'Observatoire de la Santé de Mounana (OSM) a pour objet d'étudier l'impact sanitaire des activités minières de la Compagnie des mines d'uranium de Franceville (Comuf, filiale d'Areva au Gabon) sur la santé et l'hygiène de ses anciens collaborateurs et des populations locales", est-il expliqué dans ce communiqué transmis mercredi à l'AFP par l'ONG gabonaise de défense de l'environnement Brainforest.

L'assemblée générale constitutive de l'Observatoire (OSM) se tiendra à Libreville le 19 octobre, et son premier conseil d'administration à Mounana le 21 octobre, annonce ce texte, signé notamment par des représentants de l'Etat gabonais, d'Areva et du Collectif des anciens travailleurs et miniers de Comuf-Mounana (Catram).

Il est aussi paraphé par la maire de Mounana, commune où la Comuf a exploité des gisements d'uranium pendant près de 40 ans. L'exploitation a été définitivement arrêtée en juin 1999 "faute de réserves économiquement exploitables", selon Areva.

Les membres fondateurs de l'OSM sont l'Etat gabonais, Areva et le Catram, qui ont trouvé "un accord définitif sur la rédaction des statuts" de l'association au cours d'une réunion tenue lundi à Libreville, selon le communiqué.

 


Commentaires

 
 
 
le 01-09-2010 19:14

Assemblée Nationale/SENAT : La session budgétaire débute, ce mercredi


- Rentrée parlementaire, mercredi,  respectivement pour les deux chambres du parlement gabonais (Assemblée Nationale et SENAT), dans le cadre de la session budgétaire, en présence du premier ministre, chef du Gouvernement, Paul Biyoghé Mba, selon communiqué officiel. 
 

Dans la matinée, l’Assemblée Nationale doit ouvrir sa  deuxième session ordinaire suivie, en début d’après-midi, par le même rituel au SENAT sur fond d’examen de  la loi des finances 2011.

Les deux institutions avaient, rappelle-t-on, adopté  à l’identique, le budget 2010 qui s’élevait à 2.096 milliards de FCFA contre 1.541,6 milliards FCFA, en 2009.

Cette année,   42,8% de l’enveloppe budgétaire est consacrée   aux investissements. Ces derniers concernent  pour 60,6% le domaine des infrastructures,  la santé (7,7%), la  défense et la  sécurité  (6,9%).
 


Commentaires

 
 
 
le 01-09-2010 18:59

Réaménagement dans l’administration territoriale

 Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba a appris un décret lundi dernier portant nomination des personnels de commandement et d’encadrement dans l’administration territoriale.


Sur les neuf gouverneurs des provinces, un seul a été relevé de ces fonctions. Il s’agit de Nzé Thomas de Bouillon qui était en fonction dans la province de l’Estuaire. En revanche, l’ancien préfet du département de la Lébombi-Leyou (Haut-Ogooué, sud-est), Joseph Guebote Mbote a été promu gouverneur de la province de la Nyanga.

Par ailleurs les autres gouverneurs ont simplement permuté des lieux de commandement. C’est ainsi que le gouverneur, Pascal Yama Lendoye, précédemment en poste dans l’Ogooué-Lolo servira désormais dans la province du Moyen-Ogooué, Rufin Moutessayigoué en fonction dans la Nyanga a été muté dans l’Ogooué-Ivindo, Diderot Moutsinga Kebila quitte l’Ogooué-Ivindo pour la province de l’Ogooué-Maritime. Jacques Denis Tsanga servira désormais dans la province de l’Estuaire après le Moyen-Ogooué et Gaspard N’nang Ella sera à la tête de la province de l’ogooué-Lolo en provenance de l’Ogooué-Maritime.

D’autre part, les gouverneurs des provinces du Woleu-Ntem, du Haut-Ogooué et de la Ngounié ont été confirmés à leurs postes. Il s’agit Jean Gustave Meviane M’Obiang, Bertrand Moudounga et de Michel Mouguiama.

Hormis les gouverneurs, les préfets et sous-préfets ont également été mutés.

 


Commentaires

 
 
 
le 31-08-2010 20:56

Ouverture de la session budgétaire au Parlement, mercredi

Le Parlement bicaméral du Gabon effectuera mercredi sa rentrée de la deuxième session annuelle, consacrée à l’examen de la loi de finance 2011, conformément à la constitution.

Selon la coutume, c’est l’Assemblée nationale qui donnera le coup d’envoi dans la matinée et le Sénat dans l’après-midi.

Au cours de cette session les députés devront examiner, le projet de budget confectionné par le gouvernement afin de l’adopter en première lecture, suivi du la chambre haute qui recevra en seconde position, ledit projet de loi de finance.

Selon les dispositions légales, le gouvernement a 45 jours maximum pour faire parvenir sa copie au Parlement.

On rappelle que le budget 2010 avait été adopté avec un léger retard, en raison de la situation exceptionnelle que le Gabon a connu, notamment l’organisation de l’élection présidentielle anticipée suite au décès du président, Omar Bongo Ondimba intervenu en cours de mandat.
 


Commentaires

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article